Publié le 15 octobre 2018

ENVIRONNEMENT

Un fonds contre les catastrophes naturelles lancé par la Banque Mondiale

La Banque mondiale a lancé un nouveau fonds de 150 millions de dollars pour aider à assurer les pays exposés aux risques de catastrophes naturelles provoquées par le changement climatique. Cette annonce fait suite à une série de catastrophes naturelles partout dans le monde, dont plusieurs ouragans et séismes meurtriers, notamment fin septembre en Indonésie.

Tsunami Indonesie MohdRasfan AFP
Fin septembre, l'Indonésie a été touchée par un tremblement de terre et un tsunami.
@MohdRasfan/AFP

Le fonds baptisé Global Risk Financing Facility (Grif), abondé par des fonds allemands et britanniques, financera la création d'un régime d'assurance ainsi que d'autres mécanismes financiers de façon à débloquer des crédits dès l'arrivée d'une catastrophe.

"Ce que nous cherchons à faire, c'est changer l'ensemble du système pour que les pays puissent compter sur une aide au moment où ils en ont besoin, un système fiable, approprié et rapide", a déclaré Matthew Rycroft, secrétaire permanent au Département du développement international britannique, lors de la présentation de ce fonds. "Si les pays concernés l'utilisent de concert avec des systèmes nationaux efficaces, il pourrait apporter une aide très significative", a-t-il ajouté.

Accélération des catastrophes

La Banque Mondiale ainsi que d'autres institutions disposent déjà de plusieurs systèmes pour aider les pays à s'adapter aux risques liés au changement climatique. Ce nouveau fonds a pour but de compléter ces programmes face à l'accélération de ce changement. "C'est trop peu, mais ce n'est pas trop tard, nous devons vraiment créer un élan", a affirmé Laura Tuck, vice-présidente chargée du développement durable à la Banque mondiale.

Lundi 8 octobre, les experts climat de l'ONU (Giec) avaient appelé les gouvernements à engager des transitions "rapides" et "sans précédent", englobant énergie, industries, infrastructures, pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. Au-delà de cette limite, leur rapport souligne que la planète s'expose à des "risques accrus" de catastrophes naturelles majeures.

La rédaction avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Avec l explosion du CO2 les plantes vont atteindre un point de rupture

[Science] Les plantes absorbent 30 % du CO2 mondial mais cela pourrait ne plus durer

Et si les plantes atteignaient un point de rupture ? Jusqu'ici, grâce à la photosynthèse, les plantes ont réussi à adapter leur absorption du CO2 à l'explosion des émissions de ces dernières décennies. Mais les scientifiques doutent de leur capacité si l'augmentation continue à ce rythme. Et ce...

Capture d ecran 33e journee de ligue 1 LFP

Kylian Mbappé, Dimitri Payet et Nabil Fekir appelés à devenir les ballons d'or de l’environnement

La Ligue de football professionnel et le WWF France viennent de signer un partenariat d’un an pour promouvoir la protection de l’environnement au sein des clubs et des stades. L’ONG mise sur le sport préféré des Français pour porter son message et sensibiliser le plus largement possible à l’urgence...

Greve mondiale climat 15 mars paris marina fabre

Climat : "tous en grève le 24 mai pour exiger notre droit à un futur"

Les jeunes du monde entier sont appelés à troquer leurs cahiers contre des banderoles ce vendredi 24 mai, à l'occasion de la deuxième journée de grève mondiale pour le climat organisée dans 120 pays. À quelques jours du scrutin européen, cette nouvelle mobilisation entend alerter les électeurs sur...

Edouard philippe francois de rugy elysee

Le gouvernement renonce au projet minier Montagne d’Or en Guyane

C’est l’une des décisions prises par le tout nouveau Conseil de Défense écologique qui a tenu sa première réunion ce jeudi 23 mai en présence de 13 ministres et du Président de la République. L’exécutif a jugé le projet de mine Montagne d’or, en Guyane, incompatible avec les exigences...