Publié le 12 février 2020

ENVIRONNEMENT

Adaptation, biodiversité, exemplarité de l'État : ce qu’il faut retenir du 4e Conseil de défense écologique

Au menu du quatrième Conseil de défense écologique, qui se tenait ce mercredi 12 février, le gouvernement a promis des mesures d’adaptation au changement climatique censées protéger 17 millions de Français. Il confirme la protection d’un tiers du territoire dans le cadre de la conférence onusienne sur la biodiversité. Et pour convaincre, l'État va se montrer exemplaire sur l'avion, le plastique ou encore les pesticides.

Elisabeth borne conseil des ministres elysee
L'Etat se veut exemplaire avec 20 mesures écologiques déployés dans les services publics cette année.
@Elysée

"C’est un coup d’accélérateur dans la transformation de notre modèle", annonce Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique et solidaire, à l’issue du quatrième Conseil de défense écologique qui se tenait ce mercredi 12 février. Aucune annonce forte ou symbolique à retenir mais une série de mesures sur l’adaptation aux changements climatiques, les aires protégées et les services de l’État. La ministre promet d’abord de diviser par deux les délais d’instruction dans la mise en œuvre des programmes d’actions de prévention des inondations, qui peuvent prendre jusqu’à huit ans.

"20 % de notre façade maritime est concernée par le recul du trait de côte et 50 000 logements menacés d'ici la fin du siècle", note la ministre. D’ici 30 ans, les nouvelles constructions sur les zones à risques devraient être interdites et les logements existants relocalisés. À long terme, les nouveaux permis de construire ne devraient être délivrés que pour les constructions non pérennes ou démontables. Une information transparente et objective devra être fournie aux locataires et propriétaires. "Plus de 17 millions de Français seront ainsi mieux protégés", précise Elisabeth Borne.

Un tiers du territoire en aire protégée d’ici la fin du quinquennat

D’ici 2022, 30 % du territoire (terrestre et maritime) sera placé sous le statut d’aires protégées - contre 24 % aujourd'hui -, dont 10 % sous protection forte. C’est conforme à l’objectif phare contenu dans l’avant-projet de cadre mondial pour la biodiversité dans le cadre de la COP15 des Nations-Unies qui se tiendra à la fin de l’année en Chine. Quatre nouveaux parcs régionaux vont être créés au Mont Ventoux, dans la Baie de Somme, les Corbières et une partie du Doubs.

Le massif du Mont-Blanc où se rendra le chef de l'État jeudi 13 février, fera par ailleurs l'objet d'un arrêté de protection renforcé afin d’aggraver les sanctions pour tout acte portant atteinte à l’environnement. "Ces mesures doivent nous donner de la force pour les négociations internationales afin de faire de la biodiversité ce que nous avons réussi pour le climat avec l’Accord de Paris en 2015", a déclaré la ministre. "Le Congrès mondial pour la Nature qui se tiendra en juin à Marseille doit ainsi nous servir de tremplin", affirme-t-elle.

20 mesures écologiques dans les services publics

L’avion sera banni quand il existe une alternative en train en moins de quatre heures "sauf cas exceptionnel" pour les déplacements professionnels des 2,4 millions d'agents publics. "Cette règle s'appliquera également aux ministres", a confirmé la ministre. Dès juillet, un forfait mobilité durable sera mis en place à hauteur de 200 euros par an afin d’inciter les déplacements à vélo ou en covoiturage pour les salariés d’État de la fonction publique. 500 bornes de recharge électrique vont aussi être installées d’ici fin 2021 alors que tous les nouveaux véhicules des ministres et des préfets, et au moins 50% des véhicules de fonction devront être électriques ou hybrides rechargeables.

Bannis aussi les plastiques à usage unique dans les établissements publics et dans les événements qu’ils organisent. Les produits phytopharmaceutiques vont être supprimés dès cette année pour l’entretien des espaces verts publics ou non, les cantines vont passer à une alimentation durable avec au moins 20 % de bio, les chaudières au fioul seront interdites et le matériel usagé sera proposé aux associations et aux acteurs de l’économie sociale et solidaire. L'État entend ainsi montrer l'exemple à travers ces 20 mesures phares.

Concepcion Alvarez, @conce1 


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

La semaine écolo d'Emmanuel Macron pour tenter de convaincre sur son engagement vert

Un mois avant les municipales, il s’agit de faire face à la vague verte annoncée. Dans ses vœux aux Français, Emmanuel Macron s’était engagé à faire de l’année 2020 celle d’un "nouveau modèle écologique". Cela doit se concrétiser cette semaine avec un quatrième Conseil de défense...

Le gouvernement renonce au projet minier Montagne d’Or en Guyane

C’est l’une des décisions prises par le tout nouveau Conseil de Défense écologique qui a tenu sa première réunion ce jeudi 23 mai en présence de 13 ministres et du Président de la République. L’exécutif a jugé le projet de mine Montagne d’or, en Guyane, incompatible avec les exigences...

[Infographie] Comités, conseils, commissions et experts... Le millefeuille des instances écologiques du gouvernement

En réponse au Grand débat national, le Président de la République a annoncé la création d’un conseil de défense écologique et prépare la mise en place d'une convention citoyenne sur le climat avec des Français tirés au sort. Pour s’y retrouver, Novethic publie une cartographie des...

Biodiversité, climat et Montagne d’or au menu du premier Conseil de défense écologique du 23 mai

Le premier Conseil de défense écologique, nouvelle arme brandie par Emmanuel Macron en conclusion du Grand Débat National, se tiendra jeudi 23 mai en présence du Président et de neuf ministres permanents. Parmi les premiers sujets mis sur la table, l'évaluation du plan biodiversité...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

IStock @UlyssePixel Conseil d'Etat

Loi climat et résilience : un nouveau coup porté par le rapporteur du Conseil d'État

L'étau se resserre autour du projet de loi Climat. Dans le cadre de l'audience de Grande-Synthe le 11 juin, ville qui a attaqué l'État pour inaction climatique, le rapporteur public appelle le gouvernement à prendre des mesures à la hauteur des objectifs climat de la France, dans un délai de neuf...

Breaking Boundaries The Science of Our Planet

"Notre planète à ses limites", le documentaire à voir sur les basculements irréversibles de notre planète

Disparition des forêts tropicales, acidification des océans, fonte de l'Inlandsis du Groenland... Ces phénomènes sont des points de non-retour, des seuils critiques que l'humanité ne doit pas franchir sans se mettre en danger. Or aujourd'hui, sur les neuf "tipping points", quatre ont déjà été...

Football : L’urgence écologique, sur le banc de touche de l’Euro 2021

Pour la première fois, le championnat d'Europe, qui débute le 11 juin, ne se déroulera pas dans un seul pays hôte mais dans onze villes de onze pays différents. De quoi faire exploser les déplacements des supporters les plus assidus. Un format décrié par les militants écologistes alors que le Green...

IStock @audioundwerbung

Droit de l'environnement : des magistrats créent une association pour combler le manque de formation

Complexe, diffus, tentaculaire... Le droit de l'environnement est connu pour être particulièrement ardu. Et pourtant, c'est l'un des grands absents des bancs de l'université. À l'heure où les procès pour le climat explosent, des magistrats ont lancé le 5 juin l’Association française des magistrats...