Publié le 22 janvier 2018

ENVIRONNEMENT

Donald Trump : un an de paradoxe au service des causes qu’il exècre !

Donald Trump, roi de la provocation et Président des États-Unis depuis un an, fait finalement avancer les causes qu’il voue aux gémonies. À force d’affaiblir le poids politique des États-Unis à l’intérieur et à l’extérieur du pays, il contribue involontairement à renforcer ses adversaires. 

La marche pour les femmes devant la maison Blanche le 21 janvier.
Cheriss May/NurPhoto

Paradoxe sur le climat
Autorisation de forage offshore sur les côtes américaines, retrait de l’Accord de Paris, déclarations climato-sceptiques diverses et variées… Donald Trump met en risque son pays et la planète de devoir payer cher une augmentation plus forte qu’espéré des températures mondiales. Mais une année de catastrophes naturelles ravageuses (Harvey au Texas, Irma à Porto Rico, incendies géants en Californie...) a laissé une ardoise de plus de 300 milliards de dollars au pays. Du coup, la résistance a pris une ampleur phénoménale autour du mouvement "We are still in" qui rassemble plus de 127 millions d’Américains et pèse plus de 6200 milliards de dollars.

Paradoxe sur les risques environnementaux et sociaux
Dérégulateur en chef, Donald Trump s’emploie à détricoter les obligations du Dodd Frank Act, adopté après la crise financière qui oblige les entreprises à plus de transparence, en particulier sur l’origine des minerais à risque. Mais les multinationales les plus concernées ne profitent pas de l’opportunité qu’il leur offre. En effet, les risques environnementaux et sociaux sont pris de plus en plus au sérieux par de très grands acteurs financiers, à l’image du premier gestionnaire mondial d’actifs BlackRock. Dans sa lettre annuelle aux entreprises, son dirigeant leur demande d’être en capacité d’expliquer à leurs actionnaires quelle est leur contribution positive à la société.
Donald Trump a même facilité le développement de l’investissement responsable aux États-Unis selon Responsible Investor, qui a interviewé plusieurs acteurs historiques. Ils mettent en avant, entre autres, la création du "Sustainability Accounting Standards Board’s Investor Advisory Group (IAG)”. Cette initiative rassemble des investisseurs qui représentent 27 000 milliards de dollars d’actifs et affirment attendre des entreprises un reporting pertinent, fiable et comparable sur les caractéristiques ESG de leurs activités.

Paradoxe sur les femmes

Incarnation du machisme, marié à une femme sans voix, Donald Trump a réussi à rassembler des dizaines de milliers de femmes, stars en tête, contre lui. La seconde édition de la marche des femmes anti-Trump a largement mobilisé dans tout le pays le 21 janvier.

Inaugurée par un "shutdown" budgétaire, qui laisse sur le carreau les fonctionnaires américains privés de salaire, la seconde année de mandat de Trump s’annonce difficile. Le mot d’ordre de ses opposants : s’inscrire en masse sur les listes électorales pour battre le populiste ploutocrate dans les urnes. Donal Trump aura même réussi à remobiliser le corps électoral américain, traditionnellement très abstentionniste !

Anne-Catherine Husson-Traore,  @AC_HT, Directrice générale de Novethic


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Incendie feux secheresse THIBAUD MORITZ AFP

Landes, Gironde, Jura, Drôme... En France, les feux monstres nécessitent du renfort européen

Alors que 50 000 hectares de forêts sont déjà partis en fumée en France depuis le début de l'année, les feux monstres continuent de dévorer de nombreux territoires. En Gironde et dans les Landes, où les brasiers sont intenses, les pompiers doivent s'adapter à des conditions climatiques extrêmes....

Alexandre florentin MIE mega canicules paris 50 degres AF

Alexandre Florentin : "Soit on cuit, soit on fuit, soit on agit… j’ai décidé d’agir"

Imaginez Paris en 2026 sous une canicule de 50°C qui dure depuis plusieurs semaines. Cette fiction*, racontée sur Twitter depuis le 30 mai dernier, donne des frissons tant certains faits paraissent bel et bien réels. Il faut dire qu’elle a coïncidé avec deux canicules qui ont frappé coup sur coup la...

Prof discute

Poussés par les étudiants, les profs aussi bifurquent

Conscients de l'urgence environnementale et sociale, certains professeurs de l'enseignement supérieur répondent aux appels des étudiants en actualisant leurs cours avec des connaissances désormais incontournables sur le changement climatique et les responsabilités qui incombent à tous. Comptabilité,...

Crise de l eau istock

Des milliers de litres d'eau volés, des jacuzzis dégradés... la guerre de l'eau est-elle déclarée en France ?

Les tensions autour des ressources en eau s'exacerbent alors que la France subit une sécheresse historique. Après le vol de 400m3 d'eau en Ardèche, des jacuzzis ont été troués à Gérardmer où la ville n'avait plus accès à l'eau potable. Ces conflits s'apparentent-ils à une guerre de l'eau ? Si le...