Publié le 26 août 2022

ENVIRONNEMENT

"Tout comprendre (ou presque) sur le climat" : une arme pour lutter contre la désinformation

L'information est aussi abondante que la désinformation prolifère. Face à ce constat, le livre "Tout comprendre (ou presque) sur le climat" lutte contre les idées reçues et le climato-scepticisme. Pour toucher un large public et rendre accessibles des sujets scientifiques complexes, l’ouvrage s’appuie sur des dessins et des infographies. Toute la semaine, Novethic vous fait découvrir cinq livres à dévorer en cette rentrée 2022.

"Tout comprendre ou presque sur le climat"
Toutes les illustrations de Claire Marc ont été adaptées au format livre
© CNRS Éditions

Climato scepticisme, minimisation des impacts, déni climatique : la désinformation inonde les réseaux sociaux, faisant d’internet un gouffre à idées reçues, et de la lutte contre le dérèglement climatique, la première victime. Et particulièrement en France où 43 % de la population est climato-sceptique, selon une récente étude de l’OCDE sur le niveau de connaissance du changement climatique dans 20 pays. Dans ce contexte, le livre "Tout comprendre (ou presque) sur le climat", publié aux éditions du CNRS, tente de mobiliser tous les leviers pour lutter contre les fake news sur le climat. L’ouvrage de 135 pages, aux nombreuses infographies devient la vitrine de l’Insu (L’Institut national des sciences de l’Univers) du CNRS et offre l’occasion aux experts d’être reconnus.

"En tant que grand organisme de recherche, c’est un enjeu pour le CNRS d’être identifié comme porteur d’informations qualifiées, vérifiées et labellisées, de montrer que le raisonnement scientifique s’ancre dans un protocole fiable et qu’il existe des vérités scientifiques tout en précisant ce que les scientifiques ne savent pas encore", explique le directeur de l’Insu Nicolas Arnaud, sur le site du CNRS.

15 000 exemplaires vendus

Le glaciologue Jean Jouzel, Thomas Wagner le fondateur du média Bon Pote, la géographe Magali Reghezza… L’ouvrage, écrit collectivement par de nombreux experts, a déjà été vendu à plus de 15 000 exemplaires. Il répond à 20 questions sous forme de bande dessinée pour déconstruire des idées sur le climat. "Y a-t-il un consensus scientifique sur le réchauffement climatique ?", "Les inondations sont-elles liées au changement climatique ?" ou encore "Le climat a-t-il vraiment toujours changé ?" sont quelques uns des thèmes abordés. 

Pour répondre à ces questions, les auteurs se sont basés sur le consensus scientifique et ont procédé à une remise à niveau complète des connaissances sur le climat et ses enjeux. Chaque chapitre commence par exposer les notions et points clés à comprendre, pour expliquer ensuite le point de vue scientifique à l’échelle mondiale et nationale. Enfin, l’essentiel à retenir est résumé en quelques lignes. Une règle d’or s’impose : toujours démontrer comment les scientifiques ont acquis leurs connaissances. Le but est de développer l’esprit critique des lecteurs, et de fournir des arguments objectifs face à des avis divergents.

Un outil pédagogique

Sur la forme, le livre, éducatif et pédagogique, s’appuie sur des dessins et des infographies. Il rend ainsi accessibles des sujets scientifiques complexes grâce à des illustrations ludiques. Par exemple, dans son chapitre "Les inondations sont-elles liées au changement climatique ?", les auteurs définissent ce qu’est une inondation, et un dessin illustre les différentes inondations en fonction de leur milieu (inondations fluviales, côtières, pluviales…). Il définit ensuite les caractéristiques d’une inondation, ses paramètres et ses conditions en déconstruisant certaines idées reçues comme "Ça a toujours existé, ça n’a rien à voir avec le changement climatique".

Ainsi conçu pour toucher un large public, le livre s'adresse aux jeunes, parents, grands parents mais aussi aux enseignants. Après la publication de planches dessinées sur le site Bonpote, des enseignants ont en effet sollicité les auteurs. "Les enseignants nous ont demandés, est-ce qu’on peut le réutiliser pour les scolaires ?", confirme Anne Bres, dans une interview pour la librairie Mollat. Outre cette démarche pédagogique, les auteurs ont envoyé 1104 exemplaires aux parlementaires et élus locaux pour les sensibiliser aux changements climatiques et à la nécessaire adaptation de nos système et modes de vies.

Ophélie Kleinklaus


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Objectif rate cible NDC istock DNY59

COP27 : Les pays les plus émetteurs ont échoué à revoir leurs objectifs climatiques à la hausse

Les pays les plus riches du monde, ceux qui sont les plus responsables du changement climatique, ont échoué à revoir leurs objectifs climatiques avant la COP27 de Charm el-Cheikh, en Égypte, début novembre. La plupart des pays du G20, qui représentent à eux seuls 80 % du PIB mondial, n'ont pas...

Loi climat justice balance istock

Avant la COP27, des ONG brandissent la menace des procédures judiciaires en cas d’inaction climatique

À quelques semaines de la COP27, les ONG mettent la pression sur les gouvernements du monde entier. Elles se disent déterminées à utiliser l’arme judiciaire si aucune décision d'ampleur n’est prise pour lutter contre le dérèglement climatique. Au total, plus d’une vingtaine d'associations, dont...

Somalie refugie secheresse 2022 Yasuyoshi Chiba AFP

La famine progresse dans les pays vulnérables, amplifiée par les catastrophes climatiques

Somalie, Haïti, Kenya, Afghanistan, Guatemala… Le risque de famine progresse de façon alarmante dans le monde et les conséquences du réchauffement climatique aggravent le phénomène. Une étude d’Oxfam sur dix pays particulièrement exposés aux catastrophes climatiques, comme la sécheresse, montre que...

Greve pour le climat pancarte MARIO TAMAGETTY IMAGES NORTH AMERICAGetty Images via AFP

Grèves des étudiants pour le climat : "On sort de notre insouciance parce que nos dirigeants sont dans le déni"

Ce vendredi 23 septembre marque le retour des grèves mondiales pour le climat à l'initiative de Fridays for Future. En France, des élèves de 500 établissements scolaires vont se mobiliser pour appeler le gouvernement à agir vite face à l’urgence climatique et à suivre les recommandations du Giec....