Publié le 14 décembre 2019

ENVIRONNEMENT

[Science] Des chercheurs ont découvert une nouvelle bombe climatique, responsable de la fonte de la banquise

Alors que l'Arctique a connu en 2019 sa deuxième année la plus chaude et sa deuxième plus petite banquise jamais enregistrée, au pôle Sud, l'Antarctique fond sous l'effet des rivières atmosphériques. Ces masses de vent qui transportent humidité et chaleur se déversent sur des petites zones de la banquise, ayant sur elles l'effet d'un radiateur. Avec le changement climatique, leur impact devrait être décuplé.

Rivieres atmospherique antarctique Bruno Jourdain
La fonte de la barrière de Ross, la plus grande banquise au monde, est systématiquement déclenchée par l’arrivée d’une rivière atmosphérique.
@Bruno Jourdain

Un phénomène de plus vient inquiéter les scientifiques qui suivent la fonte des glaces en Antarctique : les rivières atmosphériques. Selon une étude publiée dans la revue Nature Geoscience fin octobre, ces masses qui transportent chaleur et humidité depuis les régions tempérées vers le pôle Sud se forment en présence d’anticyclones au large des côtes de l’Antarctique. Ces anticyclones empêchent la libre circulation des dépressions autour du continent, l’humidité et la chaleur sont alors contraintes de suivre un chemin unique.

Ces dernières sont acheminées vers une petite zone de l’Antarctique, provoquant des situations anormalement chaudes (+10 °C par rapport à la normale). Couplé à l’important rayonnement des nuages, cela provoque la fonte de la neige et de la glace. La fonte de la barrière de Ross, la plus grande banquise au monde - elle fait la taille de la France - est ainsi systématiquement déclenchée par l’arrivée d’une rivière atmosphérique. 

La majorité des rivières atmosphériques pourraient provoquer une fonte massive

Les recherches ont montré que seuls les événements les plus chauds déclenchent aujourd’hui une fonte sur les grandes plateformes. Avec le changement climatique et la hausse des températures, les chercheurs craignent que les fontes de banquise ne se multiplient à l’avenir. "La majorité des rivières atmosphériques pourraient provoquer une fonte massive sur les plateformes (barrières de glace, NDR), mettant en péril leur stabilité", notent les chercheurs de l’Université Grenoble Alpes, du CNRS et de Sorbonne Université, du Royaume-Uni et du Portugal.

Dans les régions tempérées, les rivières atmosphériques causent également d'importants dégâts. Des études estiment qu'elles seraient à l’origine de 40 à 75 % des précipitations extrêmes et des tempêtes. Le réchauffement global, en augmentant le taux d’évaporation de l’eau et d’humidité dans l’atmosphère, devrait produire de plus grosses rivières atmosphériques, et donc renforcer les tempêtes et pluies diluviennes qui leur sont associées.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

La fonte du permafrost va libérer la plus grande réserve de mercure de la planète... et c'est une catastrophe

Des scientifiques ont découvert des quantités de mercure astronomiques dans le permafrost, le sol gelé de l'Arctique. Or la fonte des glaces aurait pour conséquence de libérer tout ce métal dangereux. Il pourrait contaminer poissons et animaux marins et ainsi remonter la chaîne...

La photo glaçante qui montre la fonte massive des glaces du Groenland

Avant même l’été, le Groenland est déjà en train de souffrir. Le climatologue Steffen Olsen a effrayé le monde en montrant son expédition bloquée par une mer de glace fondue, là où aurait dû se trouver un sol épais et gelé. Les scientifiques préviennent que 2019 risque d’être la pire année...

[Le chiffre] La fonte des glaces dans l'Antarctique est six fois plus rapide qu'il y a quarante ans

Le phénomène de fonte de glace est plus grave encore que ce que les scientifiques estimaient jusqu'ici. L'Antarctique fond en réalité six fois plus vite que dans les années 80. Un problème grave qui provoque une hausse du niveau des océans et de la température de l'eau. 

[Science] Même avec un réchauffement limité à +2°C, la fonte des glaces risque d'être irréversible

Une nouvelle étude vient éclairer les conséquences du réchauffement climatique sur la fonte des calottes glaciaires au Nord et au Sud. Les chercheurs estiment que leur point de bascule se situe autour de 2°C d’augmentation, objectif fixé dans l’Accord de Paris. Mais même ainsi, des...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Alok sharma Foreign and commonwealth office

La COP26 est reportée d’un an à novembre 2021 pour mieux relever l’ambition, promettent les États organisateurs

La COP26 sur le climat a officiellement été reportée d'un an. Elle se tiendra du 1er au 12 novembre 2021 à Glagow, en Écosse. Alors que certains y voient un constat d'échec, les États organisateurs et plusieurs experts assurent que c'est le temps nécessaire pour relever l'ambition climatique. Le...

Essec

ESSEC, Sciences Po, Polytechnique : les grandes écoles prennent le tournant de la transition

L'école de commerce Essec vient de dévoiler son plan de transformation durable. Tous les cours intégreront désormais les dimensions environnementales et sociétales. Une démarche ambitieuse alors que les grandes écoles à l’instar de Sciences Po et Polytechnique intègrent de plus en plus ses enjeux...

Ursula von der leyen CE 270520

Plan de relance européen : la Commission veut construire une "Union de la durabilité pour les générations futures"

Très attendu, le plan de relance européen a été présenté mercredi 27 mai par la Commission européenne. Il propose un nouvel instrument de relance de 750 milliards d'euros, dont 500 milliards de subventions, qui seraient mutualisées entre tous les États membres. L'objectif est d'aider les pays les...

A320 AIr France

Air France va réduire de 40 % ses vols domestiques pour limiter son empreinte environnementale

Air France a annoncé, lors de son assemblée générale, vouloir réduire de 40 % son offre sur son réseau domestique. Une décision qui répond aux attentes du gouvernement, qui avait conditionné son aide de 7 milliards d'euros à des contreparties environnementales. Mais pour le think tank The Shift...