Publié le 25 janvier 2020

ENVIRONNEMENT

[Science] Sous l’effet du changement climatique, les lacs pourraient émettre jusqu’à trois plus de gaz à effet de serre qu’aujourd’hui

Les plans d’eau douce relâchent du méthane dans l’atmosphère, un gaz à l’effet de serre 28 fois plus important que celui du CO2. Des chercheurs ont découvert qu’avec le réchauffement climatique, ils pourraient émettre jusqu’à trois fois plus de gaz à effet de serre qu’actuellement. Une nouvelle bombe à retardement climatique à surveiller de près.

Lac rechauffement climatique methane
Les lacs d'eau douce représentent déjà 22 % des émissions de méthane mondiales.
@Pixabay

À titre de comparaison, le lac suisse de Hallwil, d’une dizaine de kilomètres carrés, émet autant de méthane qu’un troupeau de 240 vaches. Et son bilan environnemental pourrait encore empirer avec le changement climatique. Dans une étude publiée en fin d’année dans la revue PNAS (1), des chercheurs britanniques ont découvert que la hausse des températures allait accroître la concentration des molécules organiques (comprenant des atomes de carbone) dans l'eau. Ces molécules sont la source d'alimentation de micro-organismes qui les dégradent et en libèrent le carbone sous forme de CO2 et de méthane.

"Le changement climatique augmentera le couvert forestier et modifiera la composition des espèces, ce qui entraînera une plus grande variété de feuilles et de déchets végétaux tombant dans les cours d'eau. Nous avons constaté que l'augmentation de la diversité des molécules organiques dans l'eau qui en résulte entraîne une augmentation des concentrations de gaz à effet de serre", a déclaré le Dr Andrew Tanentzap de l’université de Cambridge, qui a dirigé la recherche.

Un moindre impact positif lié à la reforestation

Résultat, l’impact environnemental des étendues d’eau douce pourrait être multiplié par 1,5 à 2,7 par rapport aux niveaux actuels alors qu’il représente déjà 22 % des émissions de méthane. Celui-ci est le deuxième gaz à effet de serre responsable du réchauffement derrière le dioxyde de carbone avec un pouvoir réchauffant 28 fois supérieur à celui du CO2.  

Les chercheurs estiment qu’à l'aune de ces nouveaux résultats, il faut envisager une gestion différente des forêts. La reforestation, qui constitue un puits de carbone, pourrait en effet avoir des effets moins bénéfiques que prévu sur le climat. Une question primordiale à l’heure où la compensation climatique, via des projets forestiers, est plus que jamais mise en avant par des entreprises désireuses d’afficher un bilan neutre en carbone, voire même négatif comme vient de l’annoncer Microsoft. Le géant de l’informatique entend en effet compenser d'ici 2050 tout ce qu’il a émis dans l’atmosphère depuis sa création en 1975.

Concepcion Alvarez, @conce1

(1) Voir l'étude 


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Dont look up pop culture influence climat netflix

Mobilisation climatique : la pop culture plus efficace que le rapport du GIEC

Climat, limites planétaires, perte de biodiversité… Les rapports scientifiques se multiplient pour nous pousser à agir face à l’urgence écologique, mais peinent à toucher le grand public. Pour changer d’échelle, la culture populaire a un rôle à jouer. Dans une nouvelle étude, l’Ademe et Place to B...

Elisabeth borne Julien de rosa afp

Les ministres et haut-fonctionnaires vont être formés aux enjeux écologiques

Le gouvernement a entendu l’appel de la société civile. Alors qu’une pétition réclamait la formation des ministres aux enjeux environnementaux, la Première ministre Élisabeth Borne a approuvé leur demande. En plus des équipes ministérielles, 25 000 fonctionnaires cadres devraient être formés. Si...

Haut conseil pour le climat JULIEN DE ROSA AFP

Le Haut conseil pour le climat appelle à un "sursaut" de la France

C'est un appel à un "sursaut" qu'a lancé le Haut Conseil pour le climat dans un nouveau rapport publié le 29 juin. L'instance pointe un "risque majeur" de ne pas atteindre les objectifs climatiques renforcés pour 2030. Un message fort qui intervient au moment où la ministre de la Transition...

New normal meteoo

Réchauffement climatique : Météo France revoit à la hausse ses "normales" saisonnières

Paris prend les températures de Bordeaux, Strasbourg celles de Lyon... La mise à jour des normales de saison dessine une France plus chaude et plus sèche, particulièrement dans l'Est, et au printemps et en été. Sur la nouvelle période de référence 1990-2020, Météo-France a calculé une hausse des...