Publié le 23 mars 2019

ENVIRONNEMENT

[Science] Le réchauffement climatique va favoriser le pollen… et accroître les allergies

Les effets du réchauffement climatiques sont innombrables sur la nature et sur notre santé. Nos bronches et nos sinus n’y échapperont pas puisque les allergies vont prendre de l’ampleur à mesure que les températures vont croître. En 2018, les volumes de pollen ont battu des records en France.

Sous l'effet du réchauffement, les quantités de pollen vont s'accroître.
@Alkimson

Très mauvaise nouvelle pour ceux qui passent déjà tout le printemps avec les yeux rouges et un mouchoir à la main. Selon la fédération des Associations de surveillance de la qualité de l'air (Atmo France), le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) et l'Association des pollinariums sentinelles de France (APSF), le réchauffement climatique va conduire à "une augmentation des quantités de pollen" à l'origine de gênes ou d'allergies respiratoires.

"Le réchauffement climatique et la hausse des températures conduisent à une augmentation des quantités de pollen", ont expliqué les trois réseaux à l’occasion de la Journée française de l'allergie, le 19 mars. "En 2018, ce constat se vérifie puisque le pollen de bouleau enregistre un pic anormal des concentrations durant le mois d'avril", indique leur rapport.

Tous les records battus

"D'après les simulations faites par le RNSA, les effets du changement climatique sur les pollens risquent de s'amplifier dans le futur", lit-on. Pendant l'hiver, des conditions météorologiques froides et pluvieuses ont permis de limiter "la dispersion des pollens de noisetier, aulne et frêne". En revanche, "un épisode de chaleur exceptionnel en avril a permis aux bouleaux de fleurir dans des conditions très favorables" et "les quantités de ce pollen ont battu tous les records", ce à quoi s’ajoutent les pollens de platane et de chêne.

Ces trois réseaux de suivi surveillent différents pollens allergisants ainsi que des moisissures allergisantes. Un quart de la population est concerné par des allergies respiratoires, dont 50 % à cause du pollen et 10 % à cause des moisissures. Par ailleurs, les allergies respiratoires sont la quatrième maladie chronique la plus répandue sur la planète.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Nasa amazonie Bresile incendie Nasa

La "crise internationale" des feux en Amazonie s’invite au G7

Si le G7 qui se déroule les 24 et 25 août en France a pour thème principal la lutte contre les inégalités, la question climatique et environnementale va y prendre sa place en force en raison des incendies qui ravagent depuis près de trois semaines la forêt amazonienne. C’est du moins le souhait...

Glacier islande Okjokull plaque JeremieRichard AFP

[Vidéo] L’Islande commémore la disparition de son premier glacier à cause du réchauffement climatique

C'était un des 400 glaciers d'Islande. Okjökull a perdu presque toute sa glace en une trentaine d'années en raison du réchauffement climatique. Les scientifiques lui ont rendu hommage via une plaque commémorative adressée aux générations futures. Leur but est d'éveiller les consciences et d'alerter...

Extinction rebellion climat

Extinction Rebellion : quand des millionnaires financent la désobéissance civile pour le climat

Les militants d'Extinction Rebellion ont reçu un soutien de poids. Plusieurs investisseurs et philanthropes américains viennent de créer un fonds pour soutenir la désobéissance civile sur le climat. Un don de près de 550 000 euros a été effectué. Si aux États-Unis et au Royaume-Uni le mouvement se...

Un quart des entreprises les plus polluantes ne reportent pas leurs émissions de gaz à effet de serre

C’est un chiffre qui a de quoi inquiéter : un quart des entreprises les plus polluantes au monde ne publient pas d’informations sur leurs émissions de gaz à effet de serre, selon une récente étude commandée par un groupe d’investisseurs. C’est pourtant la première étape indispensable pour construire...