Publié le 19 janvier 2019

ENVIRONNEMENT

[Science] Le groupe Coca-Cola va capturer le CO2 de l’air pour gazéifier son eau pétillante

C'est une technique pour le moins originale. Le groupe Coca-Cola, associé à la startup Climeworks, va capter le CO2 présent dans l'air pour former les bulles de son eau pétillante suisse Valser. Un moyen de lutter contre le réchauffement climatique, assure la startup dont le but est de capter 1 % du CO2 mondial d'ici 2025. 

Coca cola va capturer le CO2 pour gazeifer son eau valser
Valser, l'eau gazeuse suisse du groupe Coca-Cola récupérant le CO2 de l'air, devrait arriver dans les rayons dans trois mois.
©CC0

Utiliser le CO2 de l’atmosphère pour gazéifier son eau, c'est l'objectif de Valser, la marque d'eau gazeuse suisse du groupe Coca-Cola. C’est la "première boisson au monde contenant du CO2 capté dans l’air", selon Coca-Cola HBC, l'un des plus gros embouteilleurs du groupe éponyme. Une démarche réalisée grâce à la startup Climeworks avec qui Coca-Cola HBC a signé un accord.

Une technologie innovante 

Cette startup utilise une technologie capable de filtrer le CO2 dans l’air, de le capter et de pouvoir le réutiliser : la Direct Air Capture ou DAC. Concrètement, les machines sont dotées de filtres et d’énormes ventilateurs qui captent le CO2 lors du passage de l’air et chauffent à 100 °C le filtre lorsqu’il est saturé pour en récolter le gaz. "Le filtre peut être réutilisé pendant plusieurs milliers de cycles", assure Climeworks.

"Nous sommes fiers d'être la première société de boissons au monde à avoir piloté le développement de cette technologie révolutionnaire", a déclaré Nigel Davis, directeur général de Coca-Cola HBC Suisse, "Le développement durable fait partie de nos priorités stratégiques. Nous cherchons en permanence des moyens de réduire davantage notre empreinte environnementale dans tout ce que nous faisons."

Objectif : capter 1 % du CO2 mondial en 2025

Coca-Cola HBC assure que l’industrie des boissons est l’une des plus grandes utilisatrices mondiales de CO2 avec 10 millions de tonnes utilisées par an. Le but de Climeworks est de capter 1 % du CO2 mondial d’ici 2025, que ce soit à travers la gazéification des boissons mais aussi la fertilisation des plantes ou la fabrication d'agrocarburants, autres débouchés du CO2 ainsi capturé.

"En fin de compte, ce que nous essayons de faire, c’est d’arrêter le changement climatique, voire de l’inverser, d’être capable d’évoluer à une taille qui pourrait avoir un réel impact", a déclaré à Business Insider, Louise Charles, responsable de la communication de la startup.

Pour l’instant, l’entreprise ne capture que 2 000 tonnes de dioxyde de carbone par an. Il faut dire que le prix est assez élevé, 600 dollars par tonne de dioxyde de carbone capturé. Climeworks prévoit de diviser par trois ce prix d’ici quatre ans, lorsque cette technologie sera un peu plus démocratisée. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Brune Poirson ministre transition ecologique et solidaire ONU BertrandGuay AFP

La ministre Brune Poirson élue à l'ONU pour l'environnement… une première pour la France

La secrétaire d'État à la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson, a été élue vice-présidente de l'Assemblée des Nations Unies pour l'Environnement (ANUE) pour un mandat de deux ans, a annoncé mercredi 20 mars le gouvernement. Réservé à des ministres en fonction, ce poste est pour la...

EtudiantsPolytechniqueclimat jpg

Climat : pour modifier le scénario business as usual, il faut reprogrammer les cerveaux !

Les journées du 15 au 16 mars ont mobilisé massivement la jeunesse mondiale pour appeler nos dirigeants à agir face à l’urgence climatique. Mais cette demande, aussi pressante soit-elle, ne suffit pas à réorienter les flux financiers vers un monde durable, tant les vents contraires sont puissants....

Arbres forets australie changement climatique puits carbone

[Bonne nouvelle] L’Australie veut planter un milliard d’arbres d’ici 2050 pour réduire son empreinte carbone

Le pays, qui subit très fortement les impacts du changement climatique, vient d’annoncer un vaste plan de reforestation. L'Australie prévoit de planter un milliard d’arbres d’ici 2050 pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de CO2 pris dans le cadre de l’Accord de Paris. Une étude...

Canicules sous marines ocean Andrey Kuzmin 01

[Science] Invisible pour l’Homme, les canicules marines dévastent déjà la faune

Alors que l’Humanité se concentre sur les vagues de chaleurs à Terre, les canicules océaniques, plus puissantes et plus fréquentes, passent presque inaperçues. Pourtant, elles ont déjà endommagé les écosystèmes du monde entier et devraient à l'avenir s'avérer encore plus destructrices.