Publié le 15 février 2018

ENVIRONNEMENT

Les épisodes météorologiques extrêmes vont se multiplier... Quels que soient les efforts de l'humanité pour lutter contre

Les phénomènes météorologiques extrêmes vont augmenter de manière importante même si les objectifs de l'accord de Paris sont atteints, selon une étude publiée le 15 février. Les chercheurs parlent d'un quintuplement des vagues de chaleur ou encore d'un triplement des épisodes de pluie extrêmes. 

En 2017, la Californie a connu des incendies inédits en raison de la chaleur et de la sécheresse.

Ces travaux, présentés dans la revue Science Advances, ont analysé la probabilité de périodes chaudes, sèches et de pluviosité excessive dans les prochaines années, autant de phénomènes exacerbés par la hausse de la température de la Terre et du niveau des océans.

Le changement climatique a déjà un impact: un record a été largement battu en 2017, celui du coût mondial des catastrophes naturelles avec 306 milliards de dollars. "Ces coûts croissants représentent l'un des nombreux signes du fait que nous ne sommes pas prêts pour le climat d'aujourd'hui, et encore moins pour un degré supplémentaire de réchauffement planétaire", a relevé Noah Diffenbaugh, du Stanford Woods Institute for the Environment.

Les engagements des plus de 190 pays signataires de l'accord de Paris de 2015 devraient limiter la hausse mondiale du thermomètre entre deux et trois degrés Celsius par rapport à l'ère pré-industrielle. Mais un tel niveau "devrait entraîner une augmentation importante et étendue de la probabilité historique d'épisodes extrêmes sans précédents", selon l'étude.

Le danger diminué mais non éliminé

"Nous avons déterminé que les humains ont déjà accru la probabilité d'événements extrêmes historiquement inédits (...) y compris plus de 50 à 90% en Amérique du Nord, en Europe et dans l'est de l'Asie", ont poursuivi les chercheurs des universités américaines de Stanford, Columbia et Dartmouth College.

En vertu des engagements actuels, les vagues de chaleur sont cinq fois plus susceptibles de se produire dans une moitié de l'Europe et plus d'un quart de l'Asie. Et de fortes chutes de pluie sont trois fois plus probables dans plus d'un tiers de l'Amérique du Nord, de l'Europe et de l'est de l'Asie.

L'accord de Paris aspire à une réduction plus drastique, avec un réchauffement contraint à 1,5 degré Celsius. Ce qui permettrait de limiter mais non d'éliminer le risque d'épisodes météo extrêmes, a relevé l'étude.

Environ 10 % de la plupart des régions resterait exposé à un triplement de ces phénomènes. Et environ 90 % de l'Amérique du Nord, de l'Europe, de l'est de l'Asie et les régions tropicales "verraient une augmentation marquée du risque de records de chaleur, de pluviosité et/ou de sécheresse".

"Même si ce niveau préférable était atteint, nous vivrions toujours dans un climat ayant une probabilité beaucoup plus importante de survenance d'événements d'ampleur inédite qu'aujourd'hui", a relevé Noah Diffenbaugh.

La Rédaction avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Integration enjeux ecologique programme enseignement superieur

Les directeurs et enseignants du supérieur appellent à l'intégration des enjeux écologiques dans les formations

C'est au tour des directeurs d'établissement et des enseignants du supérieur de se mobiliser. Ils sont plus de 6 000 à avoir signé un appel du Shift project réclamant plus de formations sur les enjeux écologiques et climatiques dans les programmes. Une lacune que les écoles et universités commencent...

Desobeissance civile extinction rebellion Raphael Kessler Hans Lucas

[Génération climat] La désobéissance civile : des actions radicales qui attirent une jeunesse dans l'urgence

Les actions de désobéissance civile connaissent un nouveau souffle en France, en partie portées par un attrait de la jeunesse pour des méthodes plus radicales. Les pétitions et les marches ne suffisent plus à répondre au sentiment d'urgence de cette génération, la première à connaître les...

Adaptation changement climatique mangrove CC0

[Infographie] Adaptation au changement climatique : investir 1 800 milliards de dollars et en gagner 7 000

La Commission mondiale sur l'adaptation, créée en octobre 2018 par le philanthrope Bill Gates, publie son premier rapport sur l’urgence de l’adaptation au changement climatique. Elle estime qu'investir 1 800 milliards de dollars dans cinq actions prioritaires permettrait d’engendrer plus de 7 000...

Letitia James procureure de New York Matt Cohen

Climat : la politique pro-charbon de Donald Trump attaquée par 22 États et 7 grandes villes

Aux États-Unis, 22 États et 7 grandes villes ont décidé de porter plainte contre la politique environnementale du gouvernement. Les plaignants dénoncent la nouvelle réglementation de l'administration Trump qu'ils jugent inefficace à la fois pour lutter contre le changement climatique et la...