Publié le 25 octobre 2019

ENVIRONNEMENT

Réchauffement climatique, déforestation, perte de biodiversité... la France dépasse largement les "limites planétaires"

La France est dans le rouge. Un nouveau rapport du ministère de la Transition écologique vient d'évaluer l'état de l'environnement en France et la situation est préoccupante. Réchauffement climatique, espèces terrestres et aquatiques, déforestation... La France dépasse les limites planétaires, ces variables qui assurent la stabilité de la Terre. Seule la qualité de l'air et de l'eau semble s'améliorer. 

Limites planetaires france
La majorité des neuf seuils est dans le rouge.
CC0

Émissions de CO2 toujours trop élevées, érosion "préoccupante" des espèces, contribution à la déforestation mondiale : la France dépasse dans plusieurs secteurs les "limites planétaires" nécessaires à des conditions de vie sûres pour l'humanité, selon un rapport publié jeudi.

Cette évaluation de l'état de l'environnement, publiée tous les quatre ans par le ministère de la Transition écologique, se penche pour la première fois sur le concept des "limites planétaires", neuf variables qui régulent la stabilité de la planète et qu'il ne faut pas dépasser pour assurer un développement "sûr et juste" pour l'humanité. Appliquées à la seule France, le constat est sans appel : la majorité des neuf seuils est dans le rouge.

Deux fois plus d'émissions de CO2 par habitant que souhaité 

Première limite dépassée, le changement climatique. Pour espérer limiter le réchauffement de la planète à +2 °C par rapport à l'ère préindustrielle, comme prévu par l'accord de Paris, il faudrait limiter au niveau mondial les émissions de CO2 entre 1,6 et 2,8 tonnes par an et par habitant sur la période 2018-2100, rappelle le rapport, citant des chiffres des experts climat de l'ONU.

Malgré la baisse des émissions de 18 % entre 1990 et 2017, le CO2 émis sur notre territoire représentait 4,9 tonnes par habitant en 2017 (au-dessus de la moyenne mondiale de 4,8 tonnes). Le dépassement est encore plus frappant pour l'"empreinte carbone" du pays qui inclut les émissions liées aux importations, avec 7,9 tonnes par habitant.

La qualité de l'air s'améliore

Le rapport souligne notamment l'impact de la France sur la déforestation dans le reste du monde, avec un équivalent de 14,8 millions d'hectares "soit plus d'un quart de la superficie de la métropole et la moitié de la surface agricole française". La situation est également "préoccupante" pour les écosystèmes terrestres, aquatiques et marins français, alors que le pays héberge 10 % des espèces connues de la planète, grâce à ses territoires d'outre-mer. Sur les quelque 10 000 espèces évaluées, 18 % sont éteintes ou menacées d'extinction. Une situation liée notamment à l'artificialisation des sols, à la perte des habitats et aux pratiques agricoles. L'évaluation est en revanche moins négative pour d'autres aspects de l'environnement.

Ainsi, la qualité de l'air, enjeu majeur de santé publique avec 48 000 décès prématurés imputés chaque année à la pollution aux particules fines, "s'améliore" depuis le début des années 2000, indique le rapport, reconnaissant les progrès encore nécessaires. Amélioration partielle en revanche pour la qualité de l'eau : bon point pour les rivières et plans d'eau, mais inquiétude pour les eaux souterraines où sont encore rejetés nitrates, pesticides ou médicaments.

La rédaction avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Le jour d apres plateforme

Coronavirus : donnez votre vision citoyenne de l’après-crise sur la plateforme "le jour d'après"

En quelques heures, le site "le jour d'après" a accueilli plus de deux millions de visiteurs. Lancé le samedi 4 avril par une soixantaine de députés, il invite les Français à présenter leur vision du monde d’après crise pour un monde plus durable. Parmi les premières propositions, on trouve le...

CO2 pollution budget carbone pixabay

Après deux semaines de confinement, l’empreinte carbone des Français a baissé de 62 %

Il aura suffi de seulement deux semaines de confinement pour que l’empreinte carbone des Français chute drastiquement. La réduction des déplacements y est pour beaucoup. Mais qu’en sera-t-il quand nous reviendrons à la vie "normale" ?

Test planete cop26

La COP26 sur le climat est reportée mais les États seront jugés sur la durabilité de leur plan de relance

Après la COP15 biodiversité, c'est désormais la COP26 sur le climat qui a été officiellement reportée en raison du coronavirus. L'année 2020 devait être charnière pour avancer sur ces deux sujets cruciaux. En échange, les experts et les ONG appellent les États à ne pas laisser de côté...

Football 1274661 1280

[Certifié sans coronavirus] Pour la première fois, un club de football français vise la neutralité carbone

C'est assez inédit pour être signalé. Le LOSC a rejoint en début d'année la Climate Neutral Now, une initiative portée par l'ONU Changements climatiques. Le club de football de Lille s'engage ainsi à être neutre en carbone d'ici 2050. Une première dans le monde du foot en France.