Publié le 17 septembre 2019

ENVIRONNEMENT

Quand les industriels américains se rebellent contre la politique anti-climat de Donald Trump

Majors pétrolières et gazières, constructeurs automobiles, producteurs de biocarburants… Plusieurs industriels américains s'opposent à Donald Trump et ses mesures anti-environnementales. Une prise de conscience écologique ? Peut-être, mais il s’agit surtout de défendre des intérêts économiques et de diffuser une bonne image auprès de l’opinion publique et des investisseurs.

Donald Trump veut déréguler une mesure visant à limiter les fuites de méthane dans l'industrie gazière.
@CC0

Depuis qu’il est arrivé à la Maison-Blanche, en janvier 2017, il n’a eu de cesse de détricoter toutes les mesures pro-climat prises sous l’ère Obama. Mais cette fois, ce ne sont pas les associations environnementales qui s’opposent à la politique de Trump, mais les industriels eux-mêmes, pourtant censés en profiter. La dernière polémique en date porte sur la dérégulation des mesures visant à limiter les fuites de méthane dans l’industrie pétrolière et gazière.

La proposition vise à "supprimer toute réglementation inutile et redondante pesant sur l’industrie", s'est justifié fin août Andrew Wheeler, chef de l’Agence américaine de l’environnement (EPA). "Nos réglementations ne doivent pas réprimer l’innovation et le progrès", ajoute-t-ilContre toute attente, plusieurs majors, parmi lesquelles Shell, BP ou même ExxonMobil, se sont déclarées défavorables à cette mesure. Elles ont déjà commencé à travailler sur la question et se sont engagées, dans le cadre de la coalition Oil & Gas Climate, à tendre vers le zéro émission.

Faire du gaz une énergie de transition

Shell espère ainsi limiter ses fuites de méthane à 0,2 % en 2025. BP travaille également activement à limiter ses émissions de méthane. "Nous devons réduire les émissions de méthane pour le gaz naturel afin de réaliser son plein potentiel dans notre bouquet énergétique", a ainsi réagi BP America, cité par Bloomberg. Le méthane est un gaz à effet de serre au pouvoir réchauffant 25 fois plus important que le CO2, et l’industrie pétrolière et gazière est responsable de 13 à 20 % de ses émissions chaque année.

Il s’agit donc pour le secteur d’asseoir la crédibilité du gaz comme énergie de transition et d’accroître sa part dans le mix énergétique. Pas question dès lors d’être associé à une mesure anti-climatique. D'autant que le sujet est suivi de près par les investisseurs. Une coalition de 140 d'entre eux (ICCR), pesant 5 500 milliards de dollars, a publié un communiqué après l’annonce de l’EPA pour dénoncer "une menace grave, non seulement pour la planète, mais pour l’avenir de l’industrie du gaz naturel et, par conséquent, de leurs portefeuilles".

Des normes de CO2 plus sévères encore

Un peu plus tôt dans l’été, Donald Trump a dû affronter une autre insurrection de la part cette fois des constructeurs automobiles. Le 25 juillet, Ford, Honda, Volkswagen et BMW ont signé un accord avec la Californie pour respecter des normes de CO2 plus sévères alors que le Président américain entend les assouplir. Un sacré revers qui a provoqué les foudres du locataire de la Maison-Blanche sur les réseaux sociaux. 

En juin, 17 constructeurs automobiles avaient déjà demandé à l'administration de ne pas assouplir une série de règles antipollution, inquiets d'une régulation à deux vitesses et d'une instabilité juridique avec des recours possibles. 14 Etats se sont effet déclarés favorables au maintien des normes d’émission adoptées sous l'administration Obama et menacent de contester la nouvelle législation devant la justice.

Les agriculteurs, qui souffrent déjà de la guerre commerciale avec la Chine, ont également fait part de leur colère alors que l’administration a accordé des dérogations à l’industrie pétrolière quant à leur utilisation de biocarburants. 

Concepcion Alvarez, @conce1 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Climat : la politique pro-charbon de Donald Trump attaquée par 22 États et 7 grandes villes

Aux États-Unis, 22 États et 7 grandes villes ont décidé de porter plainte contre la politique environnementale du gouvernement. Les plaignants dénoncent la nouvelle réglementation de l'administration Trump qu'ils jugent inefficace à la fois pour lutter contre le changement climatique et la...

Activisme des employés : contre la politique anti-immigration de Donald Trump, les salariés se mobilisent

La politique anti-immigration de Donald Trump réveille l'opposition des salariés. 1 400 employés de Google ont signé une pétition pour que leur entreprise ne réponde pas à l'appel d'offres lancé par le service de l'immigration. Si Amazon et Microsoft pourraient rafler la mise, eux aussi...

Taxe Gafa contre taxe sur le vin français : Emmanuel Macron et Donald Trump trouvent un compromis

 Le G7 de Biarritz a permis de faire redescendre la pression d’un cran. Donald Trump avait menacé d’imposer des tarifs douaniers élevés sur le vin français si la France ne retirait pas son projet de taxe sur les géants du numérique. Emmanuel Macron et Donald Trump semblent avoir fini par...

Les États-Unis veulent s’emparer du Groenland… tout comme la Chine et la Russie

L’annonce de Donald Trump de vouloir racheter le Groenland n’est pas qu’une nouvelle sortie tonitruante. C’est un enjeu stratégique pour de nombreux pays. À la faveur de la fonte des glaces, des terres et mers deviennent plus accessibles. Cela donnerait accès à de considérables réserves de...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

COP25 presidence chilienne UNCC

L’accord final de la COP25 ne laisse rien présager de bon pour répondre à l’urgence climatique

La conférence climat de l'ONU qui s'est terminée dimanche n'a pas été à la hauteur de l'urgence climatique, adoptant un accord a minima sans s'entendre sur des points essentiels en raison des réticences de certains Etats. L'accord final ne permet pas d'avancer sur des sujets essentiels comme le...

Rivieres atmospherique antarctique Bruno Jourdain

[Science] Des chercheurs ont découvert une nouvelle bombe climatique, responsable de la fonte de la banquise

Alors que l'Arctique a connu en 2019 sa deuxième année la plus chaude et sa deuxième plus petite banquise jamais enregistrée, au pôle Sud, l'Antarctique fond sous l'effet des rivières atmosphériques. Ces masses de vent qui transportent humidité et chaleur se déversent sur des petites zones de la...

Greta thunberg cop 25 UNFCC

Ambition, expulsions, Greta... Cinq infos à retenir de la seconde semaine de la COP25

Officiellement, la COP25 doit s’achever ce vendredi 13 décembre, mais les discussions vont sans doute déborder ce week-end. L’enjeu est de s’accorder sur les dernières règles de mise en œuvre de l’Accord de Paris et d’assurer la relève de l’ambition pour 2020. La société civile et les entreprises...

Conseil europeen neutralite climatique sans la pologne Commission europeenne

Neutralité climatique en 2050 : un accord européen sans la Pologne

C'était la première étape à franchir dans la mise en place du Pacte vert européen annoncé cette semaine : convaincre tous les pays de s'engager à atteindre la neutralité climatique en 2050. Réussite en demi-teinte puisque la Pologne a maintenu son refus d'y adhérer sans toutefois bloquer l'adoption...