Publié le 07 octobre 2019

ENVIRONNEMENT

Premier week-end de travail pour la Convention citoyenne pour le climat

Promise par Emmanuel Macron à l’issue du Grand débat national, la convention citoyenne pour le climat a inauguré sa première séquence de travail le week-end dernier à Paris. 150 citoyens tirés au sort, représentatifs de la population française, vont plancher pendant plusieurs mois sur la lutte contre le changement climatique. En janvier 2020, ils devront proposer une série de recommandations pour réduire nos émissions de 40 % d’ici à 2030.

Convention citoyenne pour le climat
Les 150 Français tirés au sort se sont réunis pour la première fois le week-end dernier.
@Convention citoyenne pour le climat

"Je ne peux pas promettre que toutes [les] propositions seront appliquées. Mais je peux vous garantir qu’elles seront soumises à l’examen de l’Assemblée nationale et du Sénat et, le cas échéant, au référendum", a précisé le chef du gouvernement Édouard Philippe, en introduction de la première session de travail de la Convention citoyenne pour le climat, le 4 octobre 2019 au Conseil économique, social et environnemental (CESE) à Paris. "La convention citoyenne pour le climat a vocation à inventer une écologie populaire dans tout ce que ce terme a de glorieux" a-t-il ajouté. "Vous avez une occasion historique d’être au rendez-vous."

Si les participants sont appelés à "bousculer" la société et à ne pas se brider, les mesures devront toutefois être "responsables" et financées "par de la dette, des impôts ou des économies", a rappelé le Premier ministre. Les participants sont organisés en cinq groupes de travail : travailler, se nourrir, se loger, se déplacer, produire et consommer.

Conscients de l’urgence d’agir

La première séquence a principalement servi à lancer l’exercice. Un état des lieux sur l’urgence climatique et l'action menée en France a été dressé. Puis quatre acteurs de la société civile ont été auditionnés : la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne, le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger, le PDG d’Aéroports de Paris et président d’Europlace Augustin de Romanet et la responsable de la transition énergétique au sein du Réseau action climat Anne Bringault.

Après cette audition, les 150 citoyens ont élaboré collectivement des premiers messages clés. Ils se sont notamment dits "conscients de l’urgence d’agir" et de changer "vite" les comportements collectifs et individuels. Ils ont également évoqué la possibilité d’aller au-delà de l’objectif officiel de réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre en 2030 et mis en avant l’importance d’assurer la justice sociale.

Conflit d’intérêt

De son côté, le collège des garants, représenté par Michèle Kadi, Anne Frago, Cyril Dion, se félicite de "la diversité effective des participants tirés au sort" et de leur "très forte motivation" ainsi que de la "méthode utilisée pour animer les débats favoris[ant] efficacement les interactions et une forme d'intelligence collective". "Nous confirmons que la convention est à ce stade en pleine capacité d'exercer son mandat de façon indépendante, sereine et impartiale" indiquent-ils dans un communiqué.

Le week-end a toutefois été entaché par des soupçons de conflit d’intérêt à propos de l'un des membres du comité de gouvernance. Il s’agit de Catherine Tissot-Colle, conseillère au Cese et conseillère de la PDG d’Eramet, entreprise du secteur minier. Mais le collège estime qu’il n’y a "pas, en l’espèce, de conflit d’intérêts de nature à compromettre l’impartialité des travaux de la convention".

La prochaine séance se tiendra du 25 au 27 octobre. L’ensemble des débats sont retransmis en direct sur le site de la Convention et couverts par des reporters citoyens sélectionnés par la coalition de youtubeurs "On est prêt" et la société de production Yami 2, encadrés par une journaliste professionnelle. Parmi eux, on trouve notamment Priscillia Ludosky, l’une des principales figures des Gilets jaunes.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Emmanuel Macron va créer un Conseil de défense écologique pour répondre à l’urgence climatique

Suite au Grand débat national, le Président de la République a donné quatre grandes orientations pour la suite du quinquennat afin de répondre aux demandes des Gilets jaunes. Parmi celles-ci, Emmanuel Macron observe une prise de conscience de l’urgence climatique par les Français, à...

Grand débat national : un collectif va proposer une Assemblée citoyenne avec des Français tirés au sort

Sans attendre les annonces - officielles - d’Emmanuel Macron suite au Grand débat national, le collectif des "Gilets citoyens", soutenu notamment  par Cyril Dion, Marion Cotillard ou encore Laurence Tubiana, va lancer une Assemblée citoyenne composée de Français tirés au sort dès cet été....

[Infographie] Comités, conseils, commissions et experts... Le millefeuille des instances écologiques du gouvernement

En réponse au Grand débat national, le Président de la République a annoncé la création d’un conseil de défense écologique et prépare la mise en place d'une convention citoyenne sur le climat avec des Français tirés au sort. Pour s’y retrouver, Novethic publie une cartographie des...

"Au rythme actuel, la France a peu de chances de tenir ses engagements climatiques", selon le Haut Conseil pour le climat

La sentence est tombée : la France n’est pas sur la bonne voie pour lutter efficacement contre le changement climatique. C’est la conclusion sévère du premier rapport du Haut conseil pour le climat sur l’évaluation des politiques publiques remis en plein épisode caniculaire. L’instance a...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Australie feux de brousse greenpeace

Malgré les feux en Australie, le gouvernement minimise l'impact du réchauffement climatique

Une partie de l'Australie est ravagée par les flammes depuis des semaines. Le gouvernement, critiqué par la société civile sur sa politique environnementale trop frileuse, refuse d'y voir un lien arguant avoir "pris sa part" dans la lutte contre le réchauffement climatique. Depuis le début des feux...

World energy outlook express 2019

Selon l’agence internationale de l’énergie, l’action des gouvernements et des industriels pour sauver le climat est insatisfaisante

Économies d'énergie, déclin du pétrole, développement de l'électricité d'origine renouvelable : le système énergétique mondial doit entreprendre des transformations "rapides" et massives pour limiter le changement climatique, met en garde l'Agence internationale de l'énergie (AIE) dans son rapport...

Greta thunberg et les jeunes qui attaquent l etat climat

[Génération climat] "Ok Boomer" : une formule qui symbolise la fracture entre les générations sur le climat

Ce sont deux mots qui claquent comme un fouet. "OK, Boomer" est la nouvelle expression utilisée par la jeunesse pour dénoncer la condescendance des personnes issues du baby-boom, sur la question climatique notamment. La formule s'est largement popularisée depuis qu'une députée néozélandaise de 25...

Air france s engage compensation avion

Air France veut compenser 100 % des émissions de CO2 de ses vols intérieurs dès 2020

Air France veut-il limiter les effets du flygskam, ce phénomène de "honte de prendre l’avion" venu de Suède ? La compagnie aérienne a annoncé vouloir compenser tous ses vols domestiques et réduire de 50 % ses émissions de CO2 au passager par kilomètre. Des engagements qui s'inscrivent dans l'air du...