Publié le 26 mai 2021

ENVIRONNEMENT

Pays-Bas : Shell est condamné à réduire de 45 % ses émissions de CO2 d’ici dix ans

C'est un jugement "historique". Un tribunal néerlandais a condamné le pétrolier à réduire ses émissions de CO2 de 45 % d'ici 2030. Shell était accusé par Greenpeace, ActionAid et plusieurs ONG de ne pas s'aligner sur l'Accord de Paris. La multinationale, dont la stratégie climatique vient d'être approuvée par ses actionnaires, va devoir faire face à une recrudescence des plaintes à l'internationale, inspirées par cette condamnation. 

Shell neutralite carbone 2050
Le pétrolier vient d'être condamné et devra présenter un nouveau plan climatique en adéquation avec l'Accord de Paris.
Shell

"Aujourd’hui, nous écrivons l’histoire". Voilà comment a réagi l’association Milieudefensie, branche aux Pays-Bas de l’organisation internationale les Amis de la Terre, lors de l’annonce du verdict l’opposant à Shell. "Le tribunal ordonne à Royal Dutch Shell de réduire ses émissions de CO2 d'ici fin 2030 de 45% nets par rapport à 2019", a déclaré la juge lors d'une audience devant le tribunal de La Haye.

Aux côtés de six autres ONG, dont Greenpeace et ActionAid aux Pays-Bas, Milieudefensie accusait Shell de ne pas faire assez pour s'aligner sur l'Accord de Paris et dénonçait une "destruction du climat" de la part de l'une des plus grandes compagnies pétrolières au monde. "L'affaire climatique contre Shell est unique car c'est la première fois dans l'histoire que la justice est saisie pour ordonner à une entreprise d'émettre moins de CO2 en modifiant sa politique", avait déclaré Milieudefensie à quelques jours du verdict. Cette décision est d’autant plus historique que "c’est la première fois qu’une entreprise doit aligner sa politique sur l’Accord de Paris", assure l’association. 

Le pétrolier lui, assure prendre déjà des mesures sérieuses qui soutiennent la transition énergétique. La multinationale anglo-néerlandaise a ainsi dévoilé en février sa nouvelle stratégie climatique.  L’objectif est d’atteindre une baisse de 100 % de son intensité carbone (CO2 émis par unité de chiffre d’affaires) en 2050, avec des étapes intermédiaires de l'ordre de 6 à 8 % d'ici 2023, 20 % d'ici 2030, 45 % d'ici 2035. Le 18 mai, lors de l’Assemblée générale de Shell, les actionnaires ont ainsi voté à près de 90 % en faveur des plans de transition énergétique du géant dont l’objectif est d’atteindre la neutralité carbone en 2050.  

Une condamnation qui inspire à l'internationale

Au-delà de la défense de ses engagements, Shell estime par ailleurs que le processus de condamnation relève d'une prise de décision politique et qu'il n'y a pas de base légale pour les revendications des ONG. Mais Milieudefensie est d'avis qu'il est impossible de respecter l'Accord de Paris sans que "les gros pollueurs comme Shell" soient légalement forcés à prendre des mesures en ce sens. D’autant que cette affaire appelée "le peuple contre Shell", pourrait faire jurisprudence devant des tribunaux partout dans le monde où des revendications similaires se multiplient. 

Dans l'Hexagone, où un litige similaire, porté notamment par Notre affaire à tous, est en cours contre le pétrolier Total, les ONG espèrent que "le retentissement de cette décision" "influence le droit privé et les entreprises dans de nombreux pays, en particulier en France". "Cette déclaration va changer le monde", croit même Roger Cox, avocat de l'association. "Partout, les gens sont prêts à poursuivre les compagnies pétrolières dans leur propre pays, en suivant notre exemple. Les compagnies pétrolières seront beaucoup plus réticentes à investir dans combustibles fossiles. Le climat a gagné aujourd'hui".

Cette condamnation est un coup dur pour Shell alors que la semaine dernière, l’Agence internationale de l’énergie (AIE), référence pour des dizaines de pays dans le monde a assuré que la limitation du réchauffement climatique à 1,5 °C, comme le prévoit l’Accord de Paris, imposait la fin immédiate de tous les nouveaux projets d’exploration d’énergies fossiles

Marina Fabre, @fabre_marina avec AFP



© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

IStock 1152368018 1 01

Pêche illégale, braconnage... session de rattrapage à l'ONU pour tenter de réguler la haute mer, le Far West des océans

Ce nouveau rendez-vous accouchera-t-il d'un traité ambitieux ? Braconnage, pêche illégale... la haute mer est aujourd'hui considérée comme une zone de non-droit alors qu'elle représente 64 % des océans. Les Etats membres de l'ONU vont tenter de réguler ces espaces de biodiversité. L'enjeu est de...

Montage photo ok

Paysages calcinés, lacs asséchés, animaux morts, fleuves taris… l’été caniculaire en 8 photos choc

Des vagues de chaleur s'abattent sur l’Hexagone depuis le début de l’été et mettent les écosystèmes à rude épreuve. Chaque nouvel épisode de sécheresse accable un peu plus la faune et la flore qui paient un lourd tribut de cet été historiquement chaud en métropole. Des photos déjà tristement...

Incendie feux secheresse THIBAUD MORITZ AFP

Landes, Gironde, Jura, Drôme... En France, les feux monstres nécessitent du renfort européen

Alors que 50 000 hectares de forêts sont déjà partis en fumée en France depuis le début de l'année, les feux monstres continuent de dévorer de nombreux territoires. En Gironde et dans les Landes, où les brasiers sont intenses, les pompiers doivent s'adapter à des conditions climatiques extrêmes....

Alexandre florentin MIE mega canicules paris 50 degres AF

Alexandre Florentin : "Soit on cuit, soit on fuit, soit on agit… j’ai décidé d’agir"

Imaginez Paris en 2026 sous une canicule de 50°C qui dure depuis plusieurs semaines. Cette fiction*, racontée sur Twitter depuis le 30 mai dernier, donne des frissons tant certains faits paraissent bel et bien réels. Il faut dire qu’elle a coïncidé avec deux canicules qui ont frappé coup sur coup la...