Publié le 12 décembre 2017

ENVIRONNEMENT

One Planet Summit : Nous sommes sur une trajectoire de 3,5 degrés de réchauffement, alerte Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a estimé mardi 12 décembre, dans un entretien au Monde à l’occasion du sommet sur le climat, le One Planet Summit, qu'une "mobilisation beaucoup plus forte" et "un choc" dans les "modes de production" étaient indispensables pour "contenir" la hausse des températures sous le seuil de 2 degrés.


"Nous sommes très loin de l’objectif de l’accord de Paris de contenir la hausse des températures sous le seuil de 2 degrés, et si possible 1,5 degré. Sans une mobilisation beaucoup plus forte, un choc dans nos propres modes de production et de développement, nous n’y parviendrons pas", affirme le président de la République, qui doit ouvrir en début d'après-midi la deuxième session du sommet, qui réunit plusieurs dizaines de dirigeants et de chefs d'entreprise sur l'île Seguin, près de Paris.

"Les engagements internationaux nous placent aujourd’hui sur une trajectoire de 3,5 degrés de réchauffement de la planète", dit-il. L'accord de Paris, signé il y a deux ans durant la COP21, "a été fragilisé par la décision américaine d’en sortir" annoncée par Donald Trump en juin, selon lui.

"Ce qui sauvera le climat, ce ne sont plus des grands sommets diplomatiques classiques, c’est une mobilisation de tous les jours, c’est beaucoup plus de transparence, c’est des aiguillons permanents et c’est l’ensemble des composantes de la société", estime-t-il dans l'entretien. "C’est exactement pour cela que ce sommet a été conçu. Son objectif est d’allier des messages d’indignation – parce que les gens se sont endormis – et un appel à la mobilisation, l’action concrète. Depuis l’accord de Paris, plein de sujets ont été abandonnés ou laissés en jachère", ajoute-t-il.

La Rédaction avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Tudiants grandes ecoles pollution 02

Polytechnique, AgroParisTech, ENS… Quand les futures élites claquent la porte

Après la vidéo virale des "ingénieurs qui bifurquent" d'AgroParisTech appelant leurs camarades à "déserter", c'est au tour des Écoles normales supérieures de se mobiliser pour que "la pratique scientifique" s'aligne sur "les enjeux impérieux de ce siècle", à savoir l'urgence écologique et sociale....

Canicule chaleur extreme pakistan AAMIR QURESHI AFP 01

Pakistan, Mexique, Égypte… Le monde suffoque sous des températures extrêmes

+51°C au Pakistan, +48°C au Mexique, +46°C en Égypte. Partout dans le monde, des températures historiques sont enregistrées, menaçant la santé humaine, l’approvisionnement en eau, les récoltes futures et même la biodiversité, qui ne résiste pas à une chaleur si accablante. Du côté de l’Hexagone, un...

Elisabeth borne premiere ministre matignon investiture CHRISTIAN HARTMANN POOL AFP

Ces chantiers écologiques qui attendent la nouvelle Première ministre, Élisabeth Borne

La cheffe de gouvernement devra être "attachée à la question sociale, à la question environnementale et à la question productive", a récemment promis le Président qui a multiplié les annonces en matière d’écologie depuis sa réélection. Ces intentions doivent se concrétiser à Matignon mais aussi lors...

Muhammad FAROOQ AFP australie

Inondations, incendies, méga-sécheresse... Quand l'Australie devient inassurable

Frappée de plein fouet par le changement climatique, l'Australie fait face à une "crise d'assurabilité", estiment des chercheurs dans une nouvelle étude. Le prix des assurances des propriétés en zone à risque va exploser les prochaines années, devenant inaccessible pour une grande partie de la...