Publié le 17 avril 2019

ENVIRONNEMENT

Mobilisation sur le climat : les jeunes se structurent pour agir dans la durée

Élections européennes, action de désobéissance civile, grèves, les jeunes Français engagés pour le climat passent à la vitesse supérieure. Après le succès la journée de mobilisation internationale du 15 mars, qui a mis 200 000 jeunes dans la rue à travers tout le pays, le mouvement Youth for Climate France vient de tenir ses premières assises. L'objectif est d'obtenir du gouvernement une trajectoire claire pour rester sous les 1,5°C de réchauffement. 

Le mouvement de grève pour le climat a commencé à prendre de l'ampleur en France avec la visite de la Suédoise Greta Thunberg à Paris le 22 février.
@Youth for Climate France

"Heureusement qu'il y a ces jeunes. Ils vont peut-être parvenir à réveiller les adultes face à la catastrophe que ma génération et celle de leurs parents n'ont pas vu venir ou su arrêter", commente Mireille, une passante septuagénaire, qui s'est arrêtée pour observer la grève pour le climat organisée sous les fenêtres de l’Assemblée nationale, à Paris, le 12 avril dernier. À Lyon, à Montpellier, ou encore à Bordeaux, quelques milliers de jeunes ont encore troqué leurs cahiers contre des pancartes pour réclamer plus d'action contre le réchauffement climatique.

Même si on est loin de la grève internationale du 15 mars, qui avaient réuni 200 000 jeunes à travers toute la France – faisant de l’Hexagone l’un des pays les plus mobilisés – le mouvement des jeunes pour le climat ne s’est pas éteint, bien au contraire. Le week-end dernier, les premières assises de Youth for Climate (YFC) France se sont tenues à Nancy, signe de la pérennité de la mobilisation. "Nous ne souhaitons pas privilégier la quantité mais la qualité, c’est important de prendre du temps justement pour se structurer et préparer le long terme" explique Hugo Viel, 21 ans, étudiant en 4e année d’école d’ingénieur et membre de YFC France.

Formation à la désobéissance civile et aux interviews

Entre 100 et 150 référents locaux, en particulier des lycéens mais aussi quelques collégiens, étaient réunis pour la première fois depuis le lancement de Youth for Climate France, en février. Au programme : du media training, des formations au crowdfunding, à la désobéissance civile ou encore à la communication sur les réseaux sociaux. La réflexion a aussi porté sur la structuration du mouvement.

"En amont de ces assises, la coordination nationale avait été dissoute pour permettre à chacun d’arriver sur un pied d’égalité, explique Hugo Viel. Et nous nous sommes mis d’accord pour travailler en groupes thématiques (presse, international, mobilisation, sensibilisation, plaidoyer…) Au sein de chacune de ces "patates" comme on les a baptisées, chacun s’organise comme il veut, il n’y a pas de hiérarchie."

Contre la "République des pollueurs"

D'ici la fin de l'année, leur agenda est bien chargé. Dans le cadre des élections européennes, La jeunesse pour le climat de Strasbourg a lancé un appel à tous les candidats pour reconnaître l’urgence climatique et prendre des mesures à très court terme. Youth for Climate France va également participer à l’action de désobéissance civile non violente prévue le vendredi 19 avril contre "la République des pollueurs" à l’appel des ONG Greenpeace, ANV-COP 21 et Les Amis de la Terre. Il s’agit de dénoncer la proximité du gouvernement avec les plus gros intérêts économiques du pays.

Le mouvement ne renonce pas pour autant aux grèves. La prochaine mobilisation internationale, de l’ampleur de celle du 15 mars, sera organisée le vendredi 24 mai. Et le 21 juin, tous les jeunes Européens engagés pour le climat sont invités à se rassembler à Aix-la-Chapelle, en Allemagne. Des camps d’été proposeront enfin des formations tous azimuts avant l'assemblée générale de l’ONU, en septembre. "On ne s'arrêtera pas tant que nous n'aurons pas une trajectoire claire pour rester sous les 1,5°C de réchauffement" assure le jeune Hugo Viel, qui enchaîne les plateaux télé et radio pour alerter le plus largement possible.

Concepcion Alvarez, @conce1 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Grève des jeunes pour le climat : "on préfère sécher plutôt que griller !"

Ils étaient 30 000 à 40 000 jeunes à défiler ce vendredi 15 mars à Paris et près de 150 000 partout en France pour la grève mondiale pour le climat lancée par la jeune Suédoise Greta Thunberg. À travers le monde, 120 pays se sont mobilisés. Les journalistes de Novethic ont suivi le cortège...

Les jeunes Français rejoignent le mouvement mondial de grève pour le climat

Rendez-vous ce vendredi 15 février devant le ministère de la Transition écologique à Paris pour le début de la grève pour le climat. Ce mouvement mondial lancé par la jeune Suédoise Greta Thunberg arrive en France. Une première mobilisation a eu lieu la semaine dernière à Nantes. Le...

Ces jeunes activistes qui font l’école buissonnière pour sauver la planète

Pour le cinquième jeudi consécutif, ils étaient plus de 20 000 lycéens et étudiants en Belgique et plusieurs milliers de Néerlandais à sécher les cours pour protester contre l'inaction climatique. Et à Nantes, ils étaient 150 vendredi dernier pour la première mobilisation du genre en...

Grève pour le climat : comment Greta Thunberg est parvenue à mobiliser les foules...et les journalistes

La deuxième journée de grève pour le climat en France a été marquée par la venue exceptionnelle de Greta Thunberg, devenue en quelques mois seulement une véritable icône pour le climat. Alors qu'elle a débuté toute seule devant le Parlement suédois, elle est maintenant suivie par des...

La Suédoise Greta Thunberg, à l’origine du mouvement mondial des grèves pour le climat, est à Paris le 22 février

Elle est devenue l’idole de beaucoup de jeunes à travers la planète. La jeune Suédoise Greta Thunberg sera présente pour la deuxième journée de mobilisation vendredi 22 février dans la capitale. S’ils n’étaient que quelques centaines la semaine dernière, la présence de la jeune femme à...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Abeilles robots pollinisatrices

Abeilles robots, viande synthétique, puits de carbone… quand la technologie remplace la nature

Face à la destruction de la nature par les activités anthropocènes, les humains misent en partie sur la technologie. Des drones pollinisateurs pourraient remplacer les abeilles, en déclin, la sécheresse serait résolue par de la pluie artificielle et des puits de carbone artificiels pourraient être...

Ursula von der leyen PE

Élection d'Ursula von der Leyen : l'Union européenne à l'ère de l'urgence climatique

L'élection de l'Allemande Ursula von der Leyen à la tête de la Commission européenne, était loin d'être gagnée. Elle confirme pourtant le nouveau virage pris par les institutions européennes depuis les dernières élections de mai et la percée des Verts car la fidèle d'Angela Merkel est passée de...

[Science] Dans l’Arctique, le permafrost fond 70 ans plus tôt que prévu et c’est une catastrophe

"Ce que nous avons vu était incroyable". Des chercheurs viennent de découvrir que le permafrost, l'épaisse couche de glace qui couvre 25 % de l'hémisphère nord, a fondu 70 ans plus tôt que prévu dans l'Arctique canadien. Or le permafrost abrite du carbone, du méthane et même du mercure. Il en libère...

Urgenda justice climatique Urgenda Chantal Bekker

Changement climatique : 1 300 actions en justice contre les États et les entreprises

C'est une nouvelle arme citoyenne. De plus en plus de d'associations et de personnes poursuivent États et entreprises pour leur implication dans la crise climatique. Depuis 1990, la London School of Economics en compte plus de 1 300. Si cette démarche était concentrée jusqu'ici aux États-Unis, elle...