Publié le 08 mars 2021

ENVIRONNEMENT

Loi climat : quand les amendements nourrissent les manœuvres politiques

Généralisation de l'écoconception du numérique, obligation de publication de l'empreinte carbone des entreprises... Certains amendements du projet de loi Climat et résilience ont été jugés irrecevables en raison d'une "absence de lien direct ou indirect avec la loi" par la Commission spéciale chargée d'examiner les 5 000 amendements déposés. Plusieurs députés s'insurgent contre ce qu'ils considèrent être une "manœuvre politique". 

Assemblee nationale PLFR2
La Commission doit étudier en l'espace de deux semaines, les 5 000 amendements déposés.
PLFR2

Le projet de loi climat et résilience tient ses promesses. Son examen en Commission a à peine débuté le 8 mars, que les tensions se font déjà sentir. Le député Matthieu Orphelin a attaqué le premier, sur Twitter, en dénonçant  une "instrumentalisation de la Constitution". En cause, l'irrecevabilité de plusieurs amendements déposés par l'ex-LREM et proche de Nicolas Hulot. 

La Commission composée de 71 députés a ainsi rejeté les amendements portant sur la généralisation de l’écoconception numérique et du télétravail dans le secteur public pour limiter les émissions de gaz à effet de serre et l'obligation de la publication d’un rapport exhaustif de l'empreinte carbone des entreprises en raison d’une "absence de lien direct ou indirect avec la loi". De quoi attirer les foudres de l'homme politique pour qui il est difficile de concevoir que ces amendements puissent être jugés "sans lien" avec le projet de loi climat. 

Des tensions antérieures

"Plusieurs mesures de la Convention citoyenne pour le climat, reprises à l'identique, ont été déclarées sans lien, même indirect, avec la loi climat. C'est absurde. Il s'agit d'une manœuvre politique et d'une volonté politique de refuser le débat ", a développé le député à Novethic. "En opérant ainsi, la majorité ne respecte pas le débat démocratique, ni le travail des 150 citoyens tirés au sort et celui des parlementaires", a-t-il conclu. Il ne s'agit pourtant pas d'une surprise.

La députée Delphine Batho, membre d’Écologie Démocratie Solidarité, avait annoncé vouloir proposer par le biais des amendements les propositions de la Convention Citoyenne pour le climat non reprises par le gouvernement. La présidente de la Commission et députée LREM Laurence Maillart-Méhaignerie avait alors averti les élus : "Si des amendements devaient reprendre des propositions de la convention citoyenne pour le climat sans présenter de lien, même indirect, avec le dispositif des articles du projet de loi (…), ils seraient considérés comme irrecevables sur le fondement de l’article 45 de la Constitution". Celui-ci vise à l’origine à lutter contre les "cavaliers législatifs": des articles qui introduisent des dispositions qui n'ont rien à voir avec le projet de loi initial, dans le but de ne pas éveiller l’attention de ceux qui pourraient s’y opposer.

"Un outil de communication pour les partis politiques" 

Pour l'avocat et spécialiste en droit de l'environnement Arnaud Gossement, le processus ne relève donc pas d'une stratégie de la part du gouvernement. "Je ne crois pas à la manœuvre politique. Je n’ai pas vu passer de déclarations abusives ou je n’en ai pas de preuves. Il existe plusieurs raisons pour lesquelles un amendement peut être jugé irrecevable : il peut être déposé dans un mauvais article, ou au sein de plusieurs articles à la fois ce qui est interdit. Et même si un texte est jugé irrecevable, il peut éventuellement être réécrit et proposé de nouveau."

Les débats autour des amendements sont en réalité représentatifs de l'envergue du projet de loi et des tensions qui l'entourent"Plus un projet de loi est médiatisé, plus des amendements sont déposés par les députés…" ajoute Arnaud Gossement. "ll ne faut pas oublier qu'il s'agit aussi d'un outil de communication utilisé par les partis politiques de tous bords."

Pauline Fricot, @PaulineFricot


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Foret malto grosso bresil Ted Feldpausch (à ne pas réutiliser )

La forêt amazonienne brésilienne émet désormais plus de carbone qu’elle n’en absorbe

La Terre est en train de perdre l'un de ses poumons. Pour la première fois, la forêt amazonienne au Brésil a émis plus de CO2 qu'elle n'en a absorbé ces dix dernières années, révèle une étude parue dans la revue Nature Climate Change début mai. Les chercheurs ont observé que la dégradation des...

Incendie en Californie octobre 2019 JoshEdelson AFP

Inondations, ouragans, incendies... le réchauffement climatique coûte si cher qu'il devient inassurable

De 50 catastrophes naturelles en moyenne dans les années soixante-dix, le monde en connaît désormais 200 par an depuis 2010. Une hausse spectaculaire qui bouleverse le monde de l'assurance, en première ligne face au changement climatique. Certains experts prévoient ainsi une hausse de 130 à 200 %...

Globe terreste @Alexas_Fotos Pixabay

Sous l'effet du changement climatique, l’axe de rotation de la Terre est en train de se modifier

L'humanité transforme sa planète en profondeur. Elle modifie son climat, son atmosphère, sa biodiversité, la composition de son écorce... Les humains seraient même entrain de modifier l'axe de rotation de la Terre, selon une étude de l'Académie des sciences chinoises. Avec la fonte des glaces et la...

IStock 876880612 1

[La loi climat mise à l'épreuve] Écocide : la France sur la bonne voie mais loin derrière les pionniers

La loi Climat et résilience a prévu la création d'un "délit d'écocide" dans le Code pénal français. Si la mesure permet d'alourdir les sanctions déjà existantes, elle est cependant moins ambitieuse que ce qui est actuellement en discussion à l'échelle européenne ou dans d'autres pays. Alors que la...