Publié le 23 avril 2019

ENVIRONNEMENT

Les scénarios de l’Agence internationale de l’énergie accusés de contribuer au changement climatique

Trop favorables aux énergies fossiles et sous-estimant le potentiel de croissance des énergies renouvelables, les scénarios de l'Agence internationale de l'énergie sont aujourd'hui pointés du doigt par un groupe d'investisseurs et d'experts. Ils déplorent le manque d'alignement avec les objectifs de l'Accord de Paris, ce qui contribuerait à envoyer le mauvais signal aux décideurs. 

Les signataires appellent l'AIE à produire un scénario de développement durable compatible avec l'Accord de Paris.
@iStock

Un groupe de 60 représentants d’entreprises, d’investisseurs et d’experts parmi lesquels le directeur RSE de Hermes, Christiana Figueres, Laurence Tubiana, ou encore les climatologues James Hansen et Michael Mann, vient d’interpeller l’emblématique Agence internationale de l’énergie (AIE) sur ses scénarios prédictifs. Selon les auteurs, ceux-ci ne sont pas en ligne avec les objectifs de l’Accord de Paris. Pire encore, ils contribueraient à aggraver le problème en envoyant le mauvais message.

"Compte tenu de l'influence du World Energy Outlook (WEO, publication phare de l’AIE, ndr) et de son scénario central, il n'est pas surprenant que les engagements nationaux actuels de réduction des émissions nous orientent vers une voie de réchauffement inacceptable", explique la lettre. "Il faudrait clairement indiquer qu’il s’agit d’un scénario de statu quo car aujourd’hui la plupart des utilisateurs l’interprètent comme un scénario directeur".

Un vrai scénario développement durable

Or, ce scénario baptisé "Nouvelles politiques" nous mène vers un réchauffement qui se situe entre 2,7 et 3°C, largement au-dessus du seuil de 1,5°C. Il sert de référence à un grand nombre de gouvernements, d’investisseurs et d’entreprises dans le monde. C’est pourquoi, les auteurs de cette lettre invite l’AIE à produire un "scénario de développement durable" qui refléterait l’ambition des objectifs de Paris et qui deviendrait la référence du WEO.

"Ce scénario devrait inclure une probabilité raisonnable (66 %) de limiter le réchauffement à 1,5°C, un horizon temporel plus long (au-delà de 2040) et une approche de précaution pour les technologies à émissions négatives, les puits de carbone naturels devant être priorisés. Il devrait également refléter le potentiel de pénétration des technologies propres et la baisse rapide de leurs coûts", précisent les auteurs.

Une trajectoire réaliste selon l'AIE

En réponse à cette lettre, Fatih Birol, directeur exécutif de l’AIE, a déclaré que le scénario central était un "miroir" reflétant les décisions des décideurs. "Nos dernières données sur la demande d'énergie et les émissions pour 2018 montrent que le monde dans lequel nous vivons est malheureusement conforme au scénario "nouvelles politiques", alors que les émissions continuent d'augmenter. Souligner la réalité de la trajectoire établie est d’une importance capitale", a-t-il écrit.

Il y a un an, une étude d’Oil Change International remettait elle aussi en question la crédibilité de l'AIE. "Si son scénario de base était appliqué, notre budget carbone pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C serait dépassé en 2022. Pour un réchauffement de 2°C, la date fatidique est 2034", révèle le document. "L’AIE encourage une vision de l’avenir où le monde continuera à dépendre des énergies fossiles" accusait Greg Muttitt, le directeur de recherche d’Oil Change International.

Concepcion Alvarez, @conce1 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Des émissions de CO2 en hausse jusqu’en 2040 selon l’AIE

L’AIE alerte sur une trajectoire d’efforts insuffisants pour lutter contre les effets du réchauffement climatique. Elle anticipe une hausse des émissions de CO2 jusqu’en 2040 et des millions de morts supplémentaires à cause de la mauvaise qualité de l’air. Elle appelle à agir urgemment en...

Pour l’AIE, "le charbon est proche de sa fin"

A quelques semaines seulement de la COP21, la conférence onusienne sur le climat, le rapport était attendu. L’Agence internationale de l’énergie (AIE) vient de publier son panorama annuel de l’énergie dans le...

Loin de toute sobriété énergétique, la demande mondiale d'électricité va croître de 60 % d'ici à 2040 selon l'AIE

La demande en électricité va exploser, en particulier dans les pays en développement, une tendance positive pour l'environnement grâce à la croissance des énergies renouvelables, mais qui demandera de gros efforts d'adaptation, selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE)… sous peine...

Les émissions de CO2 liées à l'énergie sont encore en hausse en 2018

La croissance économique continue d'accroître la demande énergétique et fait exploser le compteur carbone de la planète. Selon de nouvelles données de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), les émissions de CO2 liées à l'usage de l'énergie ont encore progressé en 2018, à un niveau...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Stop ceta tomkucharz

Les députés ratifient le CETA, accord commercial jugé anti-climat, quelques heures après la venue de Greta Thunberg

Deux heures après avoir rencontré la jeune activiste Greta Thunberg, les députés ont ratifié le Ceta, traité considéré comme anti-climat par la plupart des associations environnementales. Cette ratification devient le symbole pour ses opposants de l'incapacité du gouvernement à inclure le climat...

Capture d ecran greta thunberg assemblee nationale 230719

Greta Thunberg à l’Assemblée : les députés face à la science

"Prix Nobel de la peur", "prophétesse en culottes courtes", "gourou apocalyptique"... face à la polémique qu'a entraîné sa venue à l'Assemblée nationale, Greta Thunberg ne s'en est tenu qu'aux faits scientifiques. Son discours, étayé par celui de la climatologue membre du Giec, Valérie...

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : quelle avancée pour la prise de conscience climatique ?

Avant même d’avoir prononcé son discours devant les députés, c’est sa présence au sein de l'Assemblée nationale qui fait débat. Si Greta Thunberg suscite autant de défiance, c’est qu’elle sait aussi mobiliser les foules, des plus jeunes jusqu'aux dirigeants de Davos. Mais avec quel impact sur la...

Secheresse desert 1 5 C echec budget carbone accord de paris pixabay

[Science] L’objectif 1,5°C de plus en plus difficile à atteindre, selon de nouvelles estimations

De nouvelles données sur le réchauffement à la surface des océans depuis l’ère préindustrielle changent la donne sur le temps qu’il nous reste pour rester sous la barre des 1,5°C de réchauffement planétaire établi par l’Accord de Paris. Notre budget carbone pourrait se trouver amputer d’un tiers...