Publié le 18 août 2017

ENVIRONNEMENT

Les incendies géants au Groenland sont-ils dus au réchauffement climatique ?

Un monde de glace en feu…. Ce qui se passe au Groenland inquiète les scientifiques. De vastes incendies, qui ravagent des forêts de l’ouest, semblent indiquer que la tourbe a pris feu. Cette dernière est pourtant normalement prise dans les sols gelés. Mais les étés récents, les plus chauds de l’histoire, les auraient fait fondre.


@Nasa

Depuis le 31 juillet, un incendie géant fait rage sur plus de 15 kilomètres carrés dans l’ouest du Groenland, rapporte la Nasa. "Si ce n’est pas la première fois que des satellites observent des feux au Groenland, une analyse de Stef Lhermitte de l’université des technologies aux Pays-Bas, signale que ce phénomène est le plus fort observé depuis que les enregistrements ont débuté en 2000", précise l’agence américaine.

 

Plusieurs scientifiques se demandent s’il s’agit d’un effet du réchauffement climatique. Les premières analyses laissent penser que oui, même s’il faudra des travaux complémentaires pour le confirmer. Selon Jessica Mccarty, géographe à l’Université de Miami, il semblerait que ce soit de la tourbe, un mélange de matières organiques fossilisées, qui ait pris feu. L’Agence Spatiale Européenne (ESA) confirme : "Notre crainte est que l’incendie ait pu survenir parce que le pergélisol (le sol gelé) fond, ce qui rend la tourbe plus susceptible de prendre feu".

Sécheresse et chaleur

La fonte des sols gelés est loin d’être inimaginable au regard des données récentes. Le Groenland enregistre ses étés les plus chauds depuis que les températures ont commencé à être étudiées en 1990. Selon l'institut météorologique danois, BMI, le mois de juillet a vu un nouveau record de chaleur au-delà de 24 °C.

Ces chaleurs surviennent en même temps qu’un manque de pluie important, ce qui a permis à la tourbe de sécher. "L'été a été assez sec. Sisimiut (une ville à 100 kilomètres de la zone en feu) n’a reçu presque pas de pluie en juin et la moitié des précipitations habituelles en juillet", rapporte l’observatoire météorologique de la Nasa. L’incendie pourrait avoir été déclenché accidentellement par des chasseurs, imaginent les chercheurs. Et comme la région ne possède aucun moyen de lutter contre les incendies, rien n’a pu l’endiguer.

Un cercle vicieux sous l’effet du carbone noir

Le problème est que ces incendies pourraient aggraver encore la situation dans les années à venir. D’une part, cette tourbe est très riche en carbone et relâche de grandes quantités de CO2. Mais surtout, "toutes les poussières (émises) rendent la glace plus absorbante. La glace devient un peu plus sale, ce qui va la rendre moins réfléchissante. Elle risque de fondre plus facilement dans les régions affectées par les feux", explique le climatologue français Jean Jouzel à France Info.

La NASA confirme : "Les incendies émettent une forme de suie appelée carbone noir. Il est probable que les vents transporteront une partie de cette matière à l'est jusqu'à la couche de glace. (Or) la neige et la glace sombres ont tendance à fondre plus rapidement que lorsqu'elles sont propres".

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[VIDEO] Un siècle de réchauffement climatique résumé en 35 secondes

Antti Lipponen, chercheur à l'Institut météorologique finlandais, a créé une vidéo résumant en 35 secondes le réchauffement climatique depuis 117 ans. Le but ? Que les internautes constatent le réchauffement climatique par eux-mêmes, explique à Novethic le chercheur. Une manière claire et...

[Vidéo] En Sibérie, l'explosion d'une bulle de méthane fait apparaître un cratère de vingt mètres de profondeur

Un éleveur de rennes en Sibérie a assisté à l'explosion d'une bulle de méthane créant un cratère de 20 mètres de profondeur (l'équivalent d'un immeuble de sept étages) et de 8 mètres de diamètre. Un phénomène de plus en plus courant dans la région. Ces explosions, causées par le...

[LE CHIFFRE] 7 000, c’est le nombre de bulles de méthane qui menacent d’exploser en Sibérie

C’est un paysage quasi lunaire qui est en train de se dessiner en Sibérie. Des dizaines de cratères jonchent la toundra. Selon les scientifiques, ces énormes trous béants pouvant aller jusqu’à 70 mètres de profondeur seraient formés par des explosions de gaz, libéré à cause du...

[Vidéo] Réchauffement climatique : la plus grande banque de semences agricoles prend l’eau

C'est un véritable bunker, et pourtant... La plus grande banque de semences agricoles, censée résister à toutes les catastrophes naturelles, est victime d'inondation à cause du réchauffement climatique. En 2016, les températures ont augmenté de 7°C dans la zone.

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Decouplage croissance et environnement croissance verte decroissance istock

Pour atteindre nos objectifs climatiques, il faut renoncer à la croissance, prévient l’Agence européenne de l'environnement

Cette fois c'est l'Agence européenne de l'environnement, que l'on peut difficilement taxer de décroissante, qui lance le débat. Dans une note publiée en janvier, elle estime que le découplage entre croissance économique et pressions sur l'environnement semble peu probable. Dès lors, elle appelle les...

Boris Johnson COP26 040220 COP26

COP26 : le Royaume-Uni "fera tout" pour qu’elle se tienne en présentiel

Alors que la pandémie limite encore les déplacements à travers le monde, la présidence britannique de la COP26 a annoncé s'organiser pour maintenir le sommet international en présence physique. L'évènement, qui devait avoir lieu en 2020, a été décalé d'un an pour des raisons sanitaires. Cette 26ème...

Rencontre Castex 150 convention XoseBouzas HansLucas AFP

[Édito] Convention citoyenne pour le climat : une vraie avancée et beaucoup de limites

La Convention citoyenne pour le climat, avec ses 150 citoyens tirés au sort pour réfléchir à la baisse des émissions de CO2 de la France, va maintenant laisser le fruit de ses travaux au Parlement. L'évènement a largement mobilisé le pays sur les questions environnementales. Une réussite, toutefois...

Emmanuel macron convention citoyenne pour le climat CHRISTIAN HARTMANN POOL AFP

Ultime réunion de la Convention citoyenne pour le climat pour évaluer la future loi issue de leurs travaux

Après des mois de travaux de la Convention citoyenne pour le climat, arrive l'heure du bilan : ses 150 membres se pencheront de vendredi à dimanche sur les réponses faites par le gouvernement à leurs propositions et les suites à tirer de cette expérience inédite.