Publié le 24 septembre 2020

ENVIRONNEMENT

Les grands patrons américains de la Business roundtable font le choix du climat

La Business roundtable, une puissante association américaine qui réunit 200 dirigeants de grandes entreprises américaines, vient de publier une déclaration dans laquelle elle appelle à une action climatique forte. Un revirement salué par le World Ressource Institute qui demande toutefois à ce que cet appel soit traduit dans les politiques des groupes de ces dirigeants.

Dans une déclaration, les grands patrons américains de la Business Rountable militent pour que les Etats-Unis prennent des politiques climat ambitieuse comme la fixation d'un prix du carbone.
@CCO

Le climat est désormais un sujet stratégique pour les grands dirigeants américains. C’est ce qu’entend montrer la déclaration d’intention (1) de la Business Rountable, une puissante association américaine qui regroupe plus de 200 dirigeants de grandes entreprises comme Amazon, American Airlines ou Chevron. Ensemble, elles représentent 15 millions d’employés et 7 500 milliards de dollars de chiffre d’affaires.

"Les entreprises doivent montrer l'exemple, soutenir des politiques publiques saines et stimuler l'innovation nécessaire pour lutter contre le changement climatique", écrivent les dirigeants. "Non maîtrisé, le changement climatique pose des problèmes environnementaux, économiques et de santé publique et les menaces pour la sécurité dans les pays du monde entier, y compris les États-Unis", préviennent-ils.

Un "patchwork de réglementations" inefficace 

Pour lutter efficacement contre le changement climatique, les dirigeants appellent les États-Unis – qui sont les deuxièmes consommateurs d’énergie et émetteurs de gaz à effet de serre du monde- à "adopter une approche plus globale, coordonnée et basée sur le marché pour réduire les émissions", alors que le pays va officiellement sortir de l'Accord de Paris le 4 novembre prochain. 

À ce stade, "le patchwork de réglementations nationales et fédérales, les incitations fiscales, subventions et autres politiques s’avèrent inefficaces pour le climat et affectent les stratégies d’investissement de long terme de nombreuses entreprises américaines en créant de l'incertitude", critiquent les signataires.

Un prix du carbone basé sur un mécanisme de marché

Pour autant ces politiques ne devront pas freiner les entreprises : celles-ci doivent garder une capacité d’innovation, de compétitivité et de flexibilité, précisent-ils. La fixation d’un prix du carbone leur apparaît à cet égard la meilleure solution. "Établir un prix par le biais d’un mécanisme basé sur le marché est un signal clair pour encourager l’innovation et améliorer l’efficacité à la fois pour l’environnement et l’économie", assurent les dirigeants qui militent également pour des politiques alignées sur l’Accord de Paris.

Une approche saluée par le World Resources Institute (WRI), le think-tank international spécialiste du climat. Mais le WRI ne donne pas pour autant un blanc-seing aux grands patrons : "Il est important pour ces PDG d’aligner leurs efforts de lobbying sur leur déclaration publique. Alors que le monde regarde les incendies de forêt brûler et les ouragans frapper les côtes américaines, les dirigeants des entreprises et du gouvernement américains devraient faire pression pour une action climatique ambitieuse qui rendra le pays plus fort et le repositionnera en tant que leader sur ce défi critique". La vigilance s’impose : un an après sa déclaration sur le capitalisme des parties prenantes, la Business Roundtable peine à la mettre concrètement en pratique.

Béatrice Héraud, @beatriceheraud  

(1) La déclaration de la Business Roundtable est consultable ici


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Solutions fondees sur la nature restauration istock

[Science] Restaurer un tiers des zones dégradées, solution la plus efficace pour préserver le climat et la biodiversité

Et si la solution était la restauration ? Grande oubliée des politiques et des financements climat, la restauration des zones dégradées pourrait pourtant s'avérer comme la solution la plus efficace et la moins coûteuse pour à la fois lutter contre le changement climatique et préserver la...

Les raisons d y croire NiseriN

[Les Raisons d’y croire] Malgré le reconfinement, un monde plus responsable est bien en train d'émerger

Le retour du confinement est un coup dur pour tous les Français et les Européens. Au printemps, nous avions cru à un "monde d’après" mais nos espoirs semblent douchés. Relevons la tête ! À la faveur des nombreux appels à changer de modèles, les lignes ont bougé ces derniers mois : La Chine s’engage...

Tokyo Japon CC0

Le Japon, sixième émetteur mondial de CO2, se fixe (enfin) un objectif de neutralité carbone d'ici 2050

Le nouveau Premier ministre japonais Yoshihide Suga a fixé lundi l'échéance de 2050 pour que la troisième économie du monde atteigne la neutralité carbone, renforçant ainsi les engagements du pays en matière de lutte contre le changement climatique. Ce nouvel objectif, aussitôt salué par les Nations...

La ronce

Le sabotage au cœur de l’action de la Ronce, dernier-né des mouvements écolos

Vous avez peut-être remarqué des paquets de sucre débouchonnés dans les rayons de vos magasins ? Il s'agit de la première action coordonnée de La Ronce, un nouveau mouvement écolo apparu en France début octobre. Dénonçant l'inaction des dirigeants, il appelle les citoyens à réaliser des dégradations...