Publié le 28 octobre 2016

ENVIRONNEMENT

Le transport maritime va dépolluer son carburant dès 2020

L’Organisation maritime internationale (OMI) a en effet décidé de réduire le taux de soufre dans le carburant marin, l’un des plus polluants, dès 2020. Elle résiste ainsi au lobby pétrolier, qui souhaitait un report à 2025.

Les émissions du transport maritime sont évaluées à 3 ou 4% des émissions de CO2 au niveau mondial.
iStock

L’Organisation maritime internationale (OMI), réunie à Londres depuis le début de la semaine, a adopté, jeudi 27 octobre, une résolution pour dépolluer le carburant de l’industrie maritime, l’un des plus sales au monde – son taux de soufre est 3 500 fois plus élevé que la limite autorisée pour le diesel. Le plafond mondial de la teneur en soufre du fioul passera de 3,5% à 0,5% à partir du 1er janvier 2020, et non 2025 comme le demandait l’industrie pétrolière.

"Pour l’industrie maritime, c’est la première fois que sont adoptées des normes sur la pollution atmosphérique qui vont avoir un vrai effet. C’est une décision historique qui va permettre de réduire l’impact du transport maritime sur la pollution de l’air de 5% aujourd’hui à 1,5% et de sauver des millions de vies dans les prochaines décennies", se félicite Bill Hemmings, de l’association Transport & Environment.

 

200 000 décès prématurés évités

 

L’argument des pétroliers consistait à dire qu’il n’y aurait pas assez de carburant pour répondre aux nouvelles normes et fournir les quelque 50 000 navires commerciaux de la planète. Mais une étude commandée par l’OMI est venue infirmer cette hypothèse.

Par ailleurs, selon une étude de James Corbett, professeur à l’université du Delaware, cette limitation dès 2020 va permettre d’éviter 200 000 décès prématurés supplémentaires, dont 135 000 en Asie, 32 000 en Afrique et 21 000 en Amérique latine.

90% des échanges mondiaux de marchandises se font par voie maritime et cette tendance augmente d’année en année.

Concepcion Alvarez
© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Decouplage croissance et environnement croissance verte decroissance istock

Pour atteindre nos objectifs climatiques, il faut renoncer à la croissance, prévient l’Agence européenne de l'environnement

Cette fois c'est l'Agence européenne de l'environnement, que l'on peut difficilement taxer de décroissante, qui lance le débat. Dans une note publiée en janvier, elle estime que le découplage entre croissance économique et pressions sur l'environnement semble peu probable. Dès lors, elle appelle les...

Boris Johnson COP26 040220 COP26

COP26 : le Royaume-Uni "fera tout" pour qu’elle se tienne en présentiel

Alors que la pandémie limite encore les déplacements à travers le monde, la présidence britannique de la COP26 a annoncé s'organiser pour maintenir le sommet international en présence physique. L'évènement, qui devait avoir lieu en 2020, a été décalé d'un an pour des raisons sanitaires. Cette 26ème...

Rencontre Castex 150 convention XoseBouzas HansLucas AFP

[Édito] Convention citoyenne pour le climat : une vraie avancée et beaucoup de limites

La Convention citoyenne pour le climat, avec ses 150 citoyens tirés au sort pour réfléchir à la baisse des émissions de CO2 de la France, va maintenant laisser le fruit de ses travaux au Parlement. L'évènement a largement mobilisé le pays sur les questions environnementales. Une réussite, toutefois...

Emmanuel macron convention citoyenne pour le climat CHRISTIAN HARTMANN POOL AFP

Ultime réunion de la Convention citoyenne pour le climat pour évaluer la future loi issue de leurs travaux

Après des mois de travaux de la Convention citoyenne pour le climat, arrive l'heure du bilan : ses 150 membres se pencheront de vendredi à dimanche sur les réponses faites par le gouvernement à leurs propositions et les suites à tirer de cette expérience inédite.