Publié le 06 février 2018

ENVIRONNEMENT

Le Parlement européen vote la réforme du marché du carbone

Le Parlement européen a voté mardi 6 février la réforme du marché du carbone de l'Union européenne, créé pour donner un coût dissuasif aux émissions de CO2 mais plombé jusqu'à présent par une offre pléthorique de quotas alloués aux entreprises.


Cette réforme est jugée essentielle pour permettre à l'UE de remplir sa promesse faite dans le cadre de l'accord de Paris sur le climat de réduire d'au moins 40 % ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030.

Les eurodéputés ont adopté le texte à une très large majorité, après l'accord de principe trouvé en novembre avec le Conseil de l'UE, l'autre législateur au sein de l'Union. Il reste encore un dernier vote formel à obtenir pour finaliser le parcours législatif de cette réforme lancée en juillet 2015 par la Commission européenne, celui des 28 ministres de l'UE réunis en conseil.

Le marché du carbone, ou système d'échanges de quotas d'émissions (SEQE ou ETS selon son acronyme anglais) régit les émissions des industries lourdes européennes et centrales électriques, soit plus 11 000 installations produisant environ 40 % du volume total de CO2 émis.

La nouvelle législation, qui s'appliquera à partir de 2020, limitera progressivement l'offre de quotas d'émissions que les entreprises peuvent acheter, sortes de "droits à polluer". L'offre de quotas actuelle, surabondante, plombe structurellement les prix du carbone, qui oscillent entre 6 et 9 euros la tonne. Certains Etats membres, comme la France, plaident pour un prix plancher de 30 euros la tonne afin que les entreprises soient réellement incitées à investir pour produire de manière plus propre.

Éviter les fuites de carbone

Il est prévu que le nombre d'allocations mises sur le marché diminue de 2,2 % chaque année à partir de 2021, un rythme plus rapide qu'actuellement (-1,74 %). La réserve de stabilité du marché doit quant à elle doubler de volume, permettant d'absorber "jusqu'à 24% des crédits en excès chaque année". Cette réserve a été créée pour retirer du marché des centaines de millions de tonnes de CO2 afin de remédier à l'excédent de quotas.

Deux fonds doivent aussi être mis sur pied pour aider la recherche et l'innovation, financées par la vente de quotas. Pour minimiser les risques de délocalisation de la production, la réforme prévoit l'allocation de quotas gratuits. Ce phénomène dit des "fuites de carbone" désigne le risque pour les secteurs exposés à une concurrence moins assujettie à des normes environnementales de voir leur production être relocalisée hors de l'UE.

La Rédaction avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Journal du dimanche THOMAS OLIVA AFP

Quand les Boomers prennent le pouvoir médiatique, la lutte contre le changement climatique recule

Le groupe Lagardère vient de nommer deux septuagénaires à la tête de Paris Match et du Journal du Dimanche. Si le groupe médiatique contrôlé par Vincent Bolloré, lutte ainsi contre l'âgisme, discrimination négligée, il hypothèque la capacité de deux médias très populaires à chroniquer les priorités...

There is no planet B pixabay

À dix jours de la COP26, des documents révèlent un intense lobbying anti-climat de la part de certains États

Ces documents destinés au Giec, le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, demandent à minimiser la nécessité de réduire le recours aux combustibles fossiles ou la consommation de viande. Ils remettent aussi en question le soutien des pays développés aux pays en...

Doctors for extinction rebellion

Avant la COP26, 45 millions de soignants appellent à mettre la santé au cœur de l'action climatique

Alors que le sixième rapport du Lancet Countdown, publié le 21 octobre, met en évidence des risques toujours croissants pour la santé et le climat, 45 millions de professionnels de santé interpellent les dirigeants mondiaux à l'approche de la COP26. Ils mettent en avant les nombreux co-bénéfices...

Monument girondins bordeaux

Montée des eaux : les simulations chocs des villes côtières englouties

Prendre conscience de la réalité derrière les chiffres n'est pas chose aisée. Une étude sur la montée des eaux publiée mi-octobre a été accompagnée de simulations pour se représenter l'impact de la hausse du niveau de la mer sur les villes côtières en fonction du degré de réchauffement. Des villes...