Publié le 21 février 2022

ENVIRONNEMENT

Le "Grand défi" des entreprises pour la planète, une initiative "tremplin" pour accélérer la transformation durable

Si le projet du "Grand défi" a fait ses premiers pas dans l’ombre de la Convention des Entreprises pour le climat, ces deux initiatives citoyennes aux démarches comparables "sont complémentaires" assure Virginie Raisson, co-fondatrice du mouvement. Avec Jérôme Cohen, président et fondateur d’Engage, la présidente du Giec des Pays de la Loire a officiellement lancé cette "innovation démocratique au service de la transition du monde économique". Le projet vise à faire émerger 100 propositions concrètes et applicables par toutes les entreprises pour transformer l'économie et atteindre les objectifs climatiques de la France. 

Le grand défi veut aider ceux qui feront l’économie de demain à se saisir des enjeux climatiques et de biodiversité
iStock

"Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin". Ce proverbe pourrait être la devise du "Grand défi des entreprises pour la planète". Cette aventure collective veut "aider ceux qui feront l’économie de demain à se saisir des enjeux climatiques et de biodiversité", s’enthousiasme Virginie Raisson, prospectiviste à la tête du Laboratoire d’études prospectives et d’analyses cartographiques (LÉPAC) et cofondatrice du mouvement. Pour atteindre cet objectif, les organisateurs vont tirer au sort 150 entreprises et les faire réfléchir ensemble aux moyens de lutter contre la crise environnementale. "Le tirage au sort a commencé et une vingtaine d’entreprises a déjà immédiatement accepté de relever le défi", se réjouit Jérôme Cohen.

Comme la Convention des Entreprises pour le climat, l’objectif est de réunir une grande diversité d’entreprises tant au niveau de leurs tailles, secteurs, statuts ou encore des régions… "pour représenter au mieux le tissu économique du pays", indique le tandem qui porte le projet. Après ce premier tirage au sort, un deuxième sera organisé pour savoir si les sociétés seront représentées par un dirigeant, un salarié ou un actionnaire. De fait, l’assemblée des 150 sera constituée de dirigeants, salariés et d'actionnaires. "Cette diversité d’acteurs offre plus de chance d’aboutir à des propositions réalistes et applicables", indique Jérôme Cohen. Ensuite, des commissions se réuniront pour finalement formuler une centaine de propositions d’actions. 

"Faire converger toutes les initiatives"

À terme, "l’objectif est de mettre à disposition des sociétés une boite à outil composée d’un corpus de propositions directement applicables", indique Virginie Raisson. Si elle reconnait que la prise de conscience des entreprises sur les enjeux climatiques est réelle, toutes n’ont pas pour autant engagé de transformations concrètes. L’enjeu du Grand défi est ainsi de donner des clés à un maximum d’entreprises, et notamment les plus petites, pour les aider à passer à l’acte.

Pour cela, le Grand défi mobilisera sa vaste communauté composée de personnalités, de réseaux d’entreprises, d’associations, de syndicats comme la CFDT, d’institutions comme l’Agence de la transition écologique (Ademe) mais aussi de professionnels bénévoles et de citoyens. Ainsi, C3D, CJD, Epe, ORSE, Finance For Tomorrow, French Impact, Comité 21, B Corp, La Fresque du Climat, Time for The Planet, Alumni for the Planet ou encore Pour un réveil écologique figurent au rang des partenaires. De grandes entreprises accompagnent également l’initiative comme Enedis qui a promis d’impliquer ses 6000 salariés tout comme Eiffage. "On associe aussi les territoires, certains sont très actifs, comme Nantes ou l’Occitanie", ajoute Jérôme Cohen.

Les organisateurs ne comptent pas sensibiliser les candidats à la présidentielle, d'autant que le processus ne sera pas achevé à temps. En revanche, "une fois que le gouvernement sera formé et les parlementaires élus, nous leur soumettrons les propositions", indique Jérôme Cohen. Mais l’objectif est avant tout de mobiliser la société civile autour de ces enjeux. "Notre but est de faire converger toutes les initiatives, que ce soit les propositions qui émaneront de la Convention des entreprises pour le climat, celles du Plan de Transformation de l’Economie Française du Shift Project ou encore de Impact France et d’autres. On veut être un tremplin pour les idées et l'accélération de la transformation", indique encore Virginie Raisson. Une convergence des idées avant celle des luttes, à moins que l'urgence de la crise environnementale n'impose son calendrier. 

Mathilde Golla @Mathgolla


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Orage foudre montpellier Pascal Guyot AFP

Sécheresse, canicule, feux et orages violents : le cercle vicieux du changement climatique

Après des mois de sécheresse, des températures records et des forêts dévorées par les flammes, c'est au tour de violents orages de frapper la France. Un "cercle vicieux" lié au changement climatique qui intensifie et multiplie ces phénomènes. Face à cette instabilité, les prévisionnistes ont de plus...

Pompage petrole CC0 01

Shell, BP… Les objectifs climats de géants des hydrocarbures incompatibles avec l’Accord de Paris

1,81°C d'ici 2069 pour Shell, 1,73°C pour Equinor... Des chercheurs ont passé au crible les objectifs climatiques de géants du pétrole et du gaz. Sans surprise, aucun n'arrive à limiter son réchauffement à +1,5°C, rendant leur trajectoire d'émission incompatible avec l'Accord de Paris.

Fresqueduclimat

Climat, biodiversité, mobilité, nouveaux récits et textile : cinq fresques à découvrir sur la transition écologique

Tout a démarré avec la Fresque du climat, créée en 2018, afin de sensibiliser au changement climatique. Déjà suivie par plusieurs dizaines de milliers de personnes, elle a fait des émules sur différents sujets. L’objectif est de former par le jeu sur des enjeux complexes et ainsi pousser à l’action....

IStock 1152368018 1 01

Pêche illégale, braconnage... session de rattrapage à l'ONU pour tenter de réguler la haute mer, le Far West des océans

Ce nouveau rendez-vous accouchera-t-il d'un traité ambitieux ? Braconnage, pêche illégale... la haute mer est aujourd'hui considérée comme une zone de non-droit alors qu'elle représente 64 % des océans. Les Etats membres de l'ONU vont tenter de réguler ces espaces de biodiversité. L'enjeu est de...