Publié le 25 juin 2019

ENVIRONNEMENT

Le gouvernement canadien donne son feu vert à l’extension de l’oléoduc Trans Mountain

Au lendemain du décret de l'état d'urgence climatique, le gouvernement canadien a autorisé l'extension de l'oléoduc Trans Mountain qui relie les champs de sables bitumineux de l'Alberta à la côte ouest du pays. Une position difficile à tenir pour le premier ministre Justin Trudeau qui se pose comme défenseur de l'environnement, alors que son pays se réchauffe deux fois plus vite que le reste du monde.

L'extension de Trans Mountain va tripler la capacité d’extraction de pétrole pour atteindre 890 000 barils par jour.
@Jiri Rezac-Greenpeace

Un jour, il décrète l’état d’urgence climatique. Le lendemain, il autorise l’extension de l’oléoduc Trans Mountain. Le gouvernement canadien a opéré cette volte-face fin juin. Pour le Premier ministre Justin Trudeau, il s’agit d’ouvrir le marché pour ne plus être dépendant des seuls États-Unis. Il défend aussi un moyen de transport du pétrole plus sécurisé que par voie ferroviaire.

L’oléoduc Trans Mountain relie les champs de sables bitumineux de l’Alberta aux ports de Colombie-Britannique, sur la côte ouest du pays. L’objectif est de tripler la capacité d’extraction de pétrole pour atteindre 890 000 barils par jour et de multiplier par sept le nombre de pétroliers au large de Vancouver et à destination des marchés asiatiques. 

Effets environnementaux négatifs importants

Ces travaux, qui doivent débuter cet été, avaient déjà été approuvés en 2016. Mais en août dernier, la Cour d’appel fédérale avait ordonné leur suspension, estimant qu’Ottawa n’avait pas consulté adéquatement les Autochtones et que l’Office national de l’énergie (ONE) avait failli à évaluer convenablement les effets environnementaux du transport maritime lié au projet.

La nouvelle évaluation de l’ONE établit que le projet va entraîner des effets environnementaux négatifs importants sur la vie marine locale mais estime qu’il faut aller de l’avant car les avantages sont considérables sur le plan économique. Justin Trudeau a par ailleurs promis que les profits réalisés dans le pétrole seraient réinvestis dans des projets d’énergie verte. Il a aussi lancé des consultations avec les peuples autochtones pour qu’ils prennent une part des ressources à venir ou qu’ils entrent au capital de Trans Moutain.

"C’est comme déclarer la guerre au cancer et ensuite faire la promotion du tabac", a réagi Patrick McCully, directeur de programme au Rainforest Action Network. Le Canada est déjà largement impacté par les effets du changement climatique (inondations records au printemps, tornades, canicules, feux de forêts…). Selon un récent rapport gouvernemental, le pays se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la planète. Les températures annuelles y ont augmenté de 1,7 degré depuis 1948, contre 0,8 degré ailleurs. Dans le nord du Canada, près du cercle Arctique, les températures ont même augmenté de 2,3 degrés en moyenne.

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Ursula von der leyen PE

Élection d'Ursula von der Leyen : l'Union européenne à l'ère de l'urgence climatique

L'élection de l'Allemande Ursula von der Leyen à la tête de la Commission européenne, était loin d'être gagnée. Elle confirme pourtant le nouveau virage pris par les institutions européennes depuis les dernières élections de mai et la percée des Verts car la fidèle d'Angela Merkel est passée de...

[Science] Dans l’Arctique, le permafrost fond 70 ans plus tôt que prévu et c’est une catastrophe

"Ce que nous avons vu était incroyable". Des chercheurs viennent de découvrir que le permafrost, l'épaisse couche de glace qui couvre 25 % de l'hémisphère nord, a fondu 70 ans plus tôt que prévu dans l'Arctique canadien. Or le permafrost abrite du carbone, du méthane et même du mercure. Il en libère...

Urgenda justice climatique Urgenda Chantal Bekker

Changement climatique : 1 300 actions en justice contre les États et les entreprises

C'est une nouvelle arme citoyenne. De plus en plus de d'associations et de personnes poursuivent États et entreprises pour leur implication dans la crise climatique. Depuis 1990, la London School of Economics en compte plus de 1 300. Si cette démarche était concentrée jusqu'ici aux États-Unis, elle...

80 millions d'emplois menacés par le réchauffement climatique d’ici 2030

Avec le réchauffement climatique, l'augmentation du stress thermique dans l'agriculture et d'autres secteurs industriels devrait se traduire par une perte de productivité équivalant à 80 millions d'emplois d'ici 2030, a averti l'Organisation internationale du travail de l'ONU.