Publié le 25 juin 2019

ENVIRONNEMENT

Le gouvernement canadien donne son feu vert à l’extension de l’oléoduc Trans Mountain

Au lendemain du décret de l'état d'urgence climatique, le gouvernement canadien a autorisé l'extension de l'oléoduc Trans Mountain qui relie les champs de sables bitumineux de l'Alberta à la côte ouest du pays. Une position difficile à tenir pour le premier ministre Justin Trudeau qui se pose comme défenseur de l'environnement, alors que son pays se réchauffe deux fois plus vite que le reste du monde.

L'extension de Trans Mountain va tripler la capacité d’extraction de pétrole pour atteindre 890 000 barils par jour.
@Jiri Rezac-Greenpeace

Un jour, il décrète l’état d’urgence climatique. Le lendemain, il autorise l’extension de l’oléoduc Trans Mountain. Le gouvernement canadien a opéré cette volte-face fin juin. Pour le Premier ministre Justin Trudeau, il s’agit d’ouvrir le marché pour ne plus être dépendant des seuls États-Unis. Il défend aussi un moyen de transport du pétrole plus sécurisé que par voie ferroviaire.

L’oléoduc Trans Mountain relie les champs de sables bitumineux de l’Alberta aux ports de Colombie-Britannique, sur la côte ouest du pays. L’objectif est de tripler la capacité d’extraction de pétrole pour atteindre 890 000 barils par jour et de multiplier par sept le nombre de pétroliers au large de Vancouver et à destination des marchés asiatiques. 

Effets environnementaux négatifs importants

Ces travaux, qui doivent débuter cet été, avaient déjà été approuvés en 2016. Mais en août dernier, la Cour d’appel fédérale avait ordonné leur suspension, estimant qu’Ottawa n’avait pas consulté adéquatement les Autochtones et que l’Office national de l’énergie (ONE) avait failli à évaluer convenablement les effets environnementaux du transport maritime lié au projet.

La nouvelle évaluation de l’ONE établit que le projet va entraîner des effets environnementaux négatifs importants sur la vie marine locale mais estime qu’il faut aller de l’avant car les avantages sont considérables sur le plan économique. Justin Trudeau a par ailleurs promis que les profits réalisés dans le pétrole seraient réinvestis dans des projets d’énergie verte. Il a aussi lancé des consultations avec les peuples autochtones pour qu’ils prennent une part des ressources à venir ou qu’ils entrent au capital de Trans Moutain.

"C’est comme déclarer la guerre au cancer et ensuite faire la promotion du tabac", a réagi Patrick McCully, directeur de programme au Rainforest Action Network. Le Canada est déjà largement impacté par les effets du changement climatique (inondations records au printemps, tornades, canicules, feux de forêts…). Selon un récent rapport gouvernemental, le pays se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la planète. Les températures annuelles y ont augmenté de 1,7 degré depuis 1948, contre 0,8 degré ailleurs. Dans le nord du Canada, près du cercle Arctique, les températures ont même augmenté de 2,3 degrés en moyenne.

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Essec

ESSEC, Sciences Po, Polytechnique : les grandes écoles prennent le tournant de la transition

L'école de commerce Essec vient de dévoiler son plan de transformation durable. Tous les cours intégreront désormais les dimensions environnementales et sociétales. Une démarche ambitieuse alors que les grandes écoles à l’instar de Science Po et Polytechnique intègrent de plus en plus ses enjeux...

Ursula von der leyen CE 270520

Plan de relance européen : la Commission veut construire une "Union de la durabilité pour les générations futures"

Très attendu, le plan de relance européen a été présenté mercredi 27 mai par la Commission européenne. Il propose un nouvel instrument de relance de 750 milliards d'euros, dont 500 milliards de subventions, qui seraient mutualisées entre tous les États membres. L'objectif est d'aider les pays les...

A320 AIr France

Air France va réduire de 40 % ses vols domestiques pour limiter son empreinte environnementale

Air France a annoncé, lors de son assemblée générale, vouloir réduire de 40 % son offre sur son réseau domestique. Une décision qui répond aux attentes du gouvernement, qui avait conditionné son aide de 7 milliards d'euros à des contreparties environnementales. Mais pour le think tank The Shift...

Barbara pompili AN

Le groupe LREM tente de se réinventer avec la création d’une association axée sur la transition écologique et sociale

Une cinquantaine de députés LREM viennent de créer une association, "En commun", pour orienter les débats sur le futur plan de relance vers une transition écologique et sociale. Ils entendent ainsi faire bouger les choses de l'intérieur alors que d'anciens députés marcheurs viennent de lancer un...