Publié le 06 mars 2018

ENVIRONNEMENT

Le Fonds vert pour le climat débloque 1 milliard de dollars… encore loin des 10 milliards promis

Le Fonds vert pour le climat vient de valider le financement de 23 nouveaux projets d'adaptation et d'atténuation dans les pays en développement pour un total d'un milliard de dollars. Au total, ce sont désormais 76 projets qui sont soutenus par l'organisme à hauteur de 3,7 milliards de dollars. D'ici 2020, ce sont 10 milliards de dollars qui devront être engagés.

Les membres du Fonds vert réunis à Berlin Allemagne le 20 novembre 2014 Rainer Jensen dpa
Le fonds vert pour le climat doit permettre de flécher des financements des pays développés vers les pays en développement pour les aider à lutter contre le changement climatique.
Rainer Jensen-dpa

C’est un montant record, mais nous sommes encore loin du compte. Réunis en Corée du Sud la semaine dernière, les membres du Fonds vert pour le climat (FVC) ont débloqué une enveloppe d’un milliard de dollars pour soutenir des projets d’adaptation au changement climatique et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

23 nouveaux projets sont ainsi soutenus, principalement dans les pays en développement. Ce qui porte le total à 76 projets et un peu plus de 3,7 milliards de dollars engagés depuis 2015, date à laquelle le fonds est devenu opérationnel. D'ici 2020, il doit accompagner le financement de projets à hauteur de 10,2 milliards de dollars.

Changer de vitesse

"Cette semaine a été très positive, explique Paul Oquist, nouveau co-président du FVC. Nous avons approuvé plus d'un milliard de dollars de projets, ce qui représente un montant record pris lors d’une seule réunion du Conseil d'administration. Ce grand volume de projets pour l'atténuation et l'adaptation montre que le FCV est prêt à changer de vitesse pour aider les pays en développement à atteindre leurs objectifs climatiques." 

Un doute plane cependant toujours sur l’atteinte des objectifs pour 2020. Les États-Unis s'étaient en effet engagés à financer le tiers du fonds, soit 3 milliards de dollars. Mais cet engagement été remis en cause par Donald Trump en juin dernier.    

Concepcion Alvarez @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Secheresse desert 1 5 C echec budget carbone accord de paris pixabay

[Science] L’objectif 1,5°C de plus en plus difficile à atteindre, selon de nouvelles estimations

De nouvelles données sur le réchauffement à la surface des océans depuis l’ère préindustrielle changent la donne sur le temps qu’il nous reste pour rester sous la barre des 1,5°C de réchauffement planétaire établi par l’Accord de Paris. Notre budget carbone pourrait se trouver amputer d’un tiers...

Abeilles robots pollinisatrices

Abeilles robots, viande synthétique, puits de carbone… quand la technologie remplace la nature

Face à la destruction de la nature par les activités anthropocènes, les humains misent en partie sur la technologie. Des drones pollinisateurs pourraient remplacer les abeilles, en déclin, la sécheresse serait résolue par de la pluie artificielle et des puits de carbone artificiels pourraient être...

Ursula von der leyen PE

Élection d'Ursula von der Leyen : l'Union européenne à l'ère de l'urgence climatique

L'élection de l'Allemande Ursula von der Leyen à la tête de la Commission européenne, était loin d'être gagnée. Elle confirme pourtant le nouveau virage pris par les institutions européennes depuis les dernières élections de mai et la percée des Verts car la fidèle d'Angela Merkel est passée de...

[Science] Dans l’Arctique, le permafrost fond 70 ans plus tôt que prévu et c’est une catastrophe

"Ce que nous avons vu était incroyable". Des chercheurs viennent de découvrir que le permafrost, l'épaisse couche de glace qui couvre 25 % de l'hémisphère nord, a fondu 70 ans plus tôt que prévu dans l'Arctique canadien. Or le permafrost abrite du carbone, du méthane et même du mercure. Il en libère...