Publié le 14 octobre 2018

ENVIRONNEMENT

[Le chiffre] Un mix électrique 100 % éolien aux États-Unis augmenterait la température de 0,2 à 0,5°C

Vantées pour leur production d’électricité décarbonée, les éoliennes, en brassant l’air, participent elles aussi au réchauffement de la température au sol. Selon une récente étude, si l’ensemble du territoire américain était recouvert d’éoliennes, la température pourrait augmenter de 0,2 à 0,5°C.

En brassant l'air, les pales des éoliennes ramènent les masses chaudes vers le sol, ce qui empêche l'air de se refroidir et contribue au réchauffement climatique.
@Pixabay

Les éoliennes produisent de l’électricité verte, mais en brassant l’air, elles participent aussi au réchauffement des sols. C’est ce que révèle une étude (1) de deux chercheurs de l’université d’Harvard. Ils ont évalué ce que serait une Amérique toute entière recouverte d’éoliennes. Si elle émettrait sans aucun doute moins de gaz à effet de serre qu’avec une électricité dopée aux fossiles, elle verrait en revanche sa température au sol augmenter de 0,54°C près des fermes éoliennes et de 0,24°C dans le reste du pays.

En brassant l'air, les pales des éoliennes ramènent en effet les masses chaudes vers le sol, ce qui empêche l'air de se refroidir et contribue au réchauffement de la température. Cet effet secondaire des éoliennes est relativement imperceptible dans un scénario Business as usual, mais devient particulièrement important dans un scénario de réduction drastique des émissions et de température.

Le solaire dix fois moins impactant

Toutefois, l’hypothèse de départ de cette étude semble plutôt irréaliste puisqu’il est peu probable que les États-Unis s’alimentent uniquement avec une électricité produite par le vent. Or, combiné à d’autres sources d’énergie, l’éolien aurait un impact dérisoire.

Les auteurs rappellent ainsi que ses bénéfices sont nettement plus importants comparé aux fossiles, mais qu’un arbitrage doit être opéré entre les différentes énergies renouvelables. Ils soutiennent ainsi que pour la même quantité d’électricité produite, les impacts des centrales solaires sont dix fois moins importants.

Une autre étude publiée en septembre montrait que l’installation d’éoliennes sur une partie du désert du Sahara pourrait augmenter les précipitations localement et reverdir le désert.

Concepcion Alvarez, @conce1

(1) Voir l'étude ici.


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Un quart des entreprises les plus polluantes ne reportent pas leurs émissions de gaz à effet de serre

C’est un chiffre qui a de quoi inquiéter : un quart des entreprises les plus polluantes au monde ne publient pas d’informations sur leurs émissions de gaz à effet de serre, selon une récente étude commandée par un groupe d’investisseurs. C’est pourtant la première étape indispensable pour construire...

Rennes morts arctique svalvard Siri Uldal Norsk Polarinstitutt

En Arctique, les rennes meurent de faim en raison des bouleversements climatiques

En Arctique, où la température se réchauffe à un rythme deux fois plus élevé qu'ailleurs, les rennes de la région de Svalbard, à 1 000 kilomètres du Pôle Nord, n'arrivent plus à trouver assez de nourriture. Une équipe de chercheurs estiment que 200 animaux seraient morts en raison d'un hiver plus...

[Coup de chaud] Quand le changement climatique enflamme la rue

Longtemps circonscrites aux militants écologistes, les marches pour le climat ont pris une ampleur inédite en France et dans le monde depuis un an. Les populations demandent aujourd’hui des comptes à leurs dirigeants. En 2019, le changement climatique a montré toute sa puissance. Cette semaine...

Energy observer arctique EnergyObserver

Energy Observer, le bateau-laboratoire, navigue en Arctique à "l’épicentre du changement climatique"

Le bateau laboratoire Energy Observer, premier navire capable de produire son propre hydrogène, a rejoint samedi 10 août 2019 l'archipel du Svalbard, en Norvège, dans l'océan arctique. Une étape symbolique de son tour du monde, selon les organisateurs.