Publié le 29 octobre 2017

ENVIRONNEMENT

[LE CHIFFRE] New York inondée tous les cinq ans à cause du changement climatique

C’est le scénario le plus pessimiste retenu par des chercheurs américains. À partir de 2030, New York subira des inondations tous les cinq ans en raison du changement climatique. La ville connaît déjà une multiplication des événements extrêmes depuis la révolution industrielle. Alors qu'un ouragan comme Sandy ne se produisait que tous les 500 ans, il se répète désormais tous les 25 ans.

Le métro de New-York, totalement inondé après le passage de l'ouragan Sandy en 2012, a dû être fermé pendant plusieurs jours.
Flickr

2,25 mètres. C’est la hausse du niveau de la mer qui pourrait frapper New York tous les cinq ans. À titre de comparaison, l'élévation consécutive à l'ouragan Sandy, qui a frappé la ville en 2012, avait été de 2,8 mètres. Plus de 40 New-Yorkais avaient alors trouvé la mort.

Une équipe de dix chercheurs américains ont retenu le scénario le plus pessimiste en matière de changement climatique. Leurs résultats, publiés dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS), montrent qu’entre 2030 et 2045, si rien n’est fait, des inondations majeures pourraient subvenir tous les cinq ans dans la ville qui ne dort jamais.

Une élévation des eaux permanente à partir de 2280

Le rythme des catastrophes naturelles s’est déjà accéléré ces dernières années. De 1970 à 2005, le laps de temps moyen entre deux événements climatiques majeurs est passé à 25 ans, selon les données de l'étude. Or, avant la révolution industrielle, un événement comme Sandy ne se produisait que tous les … 500 ans !

Pour expliquer cette accélération, les scientifiques pointent le changement climatique et s’appuient sur l'hypothèse d'une augmentation des émissions de gaz à effet de serre. Si on intègre la fonte partielle de l'Antarctique, l'élévation de 2,25 mètres deviendrait permanente à partir de 2280.

Et il n’y a pas que New York qui est menacée. Calcutta (Inde), Bombay et Dhaka (Bangladesh) sont les plus exposés selon une étude de l’ONG Christian Aid de 2016. Viennent ensuite Miami, Alexandrie (Égypte) ou encore Lagos (Nigeria). Au total, plus d’un milliard de personnes seront concernées par le changement climatique et la montée des eaux à l’horizon 2060.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Ursula von den Leyen COP25 UE

Green Deal européen : 1 000 milliards d’euros sur les dix années à venir pour le climat

Mercredi 11 décembre, la nouvelle commission européenne révélera son Pacte vert. Tandis que sa présidente Ursula von der Leyen en a donné un avant-goût au cours de la COP25 en annonçant 1 000 milliards d’euros d’investissements sur 10 ans, le commissaire en charge de ce dossier, Frans Timmermans, a...

Manif climat changer le systeme

[Génération climat] Précarité étudiante et urgence climatique : les jeunes veulent changer de modèle

Alors que 20 % des étudiants vivent sous le seuil de pauvreté, l'immolation du jeune Anas K., 22 ans, devant le Crous de son université, pour dénoncer sa précarité financière, a marqué les esprits. Et relancé la question d'une transition juste. Plusieurs étudiants mobilisés dans des collectifs ou...

Inondations pixabay 01

Événements climatiques extrêmes : la France, quatrième pays le plus touché au monde en termes de décès

Les Philippines de nouveau balayées par un typhon, l’Australie en proie à d’incontrôlables incendies, l’Afrique de l’Est touchée par des pluies torrentielles et le sud-est de la France noyée par des inondations meurtrières. Les impacts du changement climatique touchent désormais tant les pays riches...

Valerie Masson Delmote Giec JungYeon Je

Trois questions à Valérie Masson-Delmotte, coprésidente du GIEC : "Les femmes ont moins de capacité à réagir en cas d’aléas climatiques"

C'est un angle mort des politiques climatiques des États. Les femmes subissent de plein fouet les effets du changement climatique, elles ont 14 fois plus de risques de mourir en cas de catastrophe naturelle que les hommes. Valérie-Masson Delmotte, climatologue et co-présidente du Giec s'est plongée...