Publié le 29 octobre 2017

ENVIRONNEMENT

[LE CHIFFRE] New York inondée tous les cinq ans à cause du changement climatique

C’est le scénario le plus pessimiste retenu par des chercheurs américains. À partir de 2030, New York subira des inondations tous les cinq ans en raison du changement climatique. La ville connaît déjà une multiplication des événements extrêmes depuis la révolution industrielle. Alors qu'un ouragan comme Sandy ne se produisait que tous les 500 ans, il se répète désormais tous les 25 ans.

Le métro de New-York, totalement inondé après le passage de l'ouragan Sandy en 2012, a dû être fermé pendant plusieurs jours.
Flickr

2,25 mètres. C’est la hausse du niveau de la mer qui pourrait frapper New York tous les cinq ans. À titre de comparaison, l'élévation consécutive à l'ouragan Sandy, qui a frappé la ville en 2012, avait été de 2,8 mètres. Plus de 40 New-Yorkais avaient alors trouvé la mort.

Une équipe de dix chercheurs américains ont retenu le scénario le plus pessimiste en matière de changement climatique. Leurs résultats, publiés dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS), montrent qu’entre 2030 et 2045, si rien n’est fait, des inondations majeures pourraient subvenir tous les cinq ans dans la ville qui ne dort jamais.

Une élévation des eaux permanente à partir de 2280

Le rythme des catastrophes naturelles s’est déjà accéléré ces dernières années. De 1970 à 2005, le laps de temps moyen entre deux événements climatiques majeurs est passé à 25 ans, selon les données de l'étude. Or, avant la révolution industrielle, un événement comme Sandy ne se produisait que tous les … 500 ans !

Pour expliquer cette accélération, les scientifiques pointent le changement climatique et s’appuient sur l'hypothèse d'une augmentation des émissions de gaz à effet de serre. Si on intègre la fonte partielle de l'Antarctique, l'élévation de 2,25 mètres deviendrait permanente à partir de 2280.

Et il n’y a pas que New York qui est menacée. Calcutta (Inde), Bombay et Dhaka (Bangladesh) sont les plus exposés selon une étude de l’ONG Christian Aid de 2016. Viennent ensuite Miami, Alexandrie (Égypte) ou encore Lagos (Nigeria). Au total, plus d’un milliard de personnes seront concernées par le changement climatique et la montée des eaux à l’horizon 2060.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Emissions CO2 FranckWagner

Le manque d’engagement des pays sur les émissions de CO2 conduit le monde à un réchauffement de 2,7°C, alerte l’ONU

À quelques semaines de la prochaine COP26 sur le climat, l’ONU s’alarme. Les pays, qui devaient prendre de nouveaux engagements en matière d’émissions de CO2, tardent. Si 113 pays ont renforcé leurs ambitions, cela concerne moins de la moitié des émissions mondiales. En l’état, le monde va largement...

Football tottenham CCO

[Bonne nouvelle] Un match de football neutre en carbone, pour la beauté de l’écogeste

La rencontre de football entre Tottenham et Chelsea du 19 septembre doit faire entrer un peu plus les questions environnementales dans le monde du sport. Ce match de première ligue anglaise a l’ambition d’être le premier neutre carbone. Pour cela, les deux clubs invitent les spectateurs à adopter...

Manifestation climat australie JennyEvans Getty AFP 01

L'éco-anxiété, un moteur de mobilisation pour sauver la planète

Colère, tristesse, abattement… Une nouvelle étude révèle l’accélération du phénomène d’éco-anxiété, l’inquiétude liée à la crise écologique, chez les jeunes du monde entier. Si ce phénomène paraît dramatique de prime abord, il est porteur d’espoir tant la nouvelle génération a une conscience aigüe...

080 Quentin Hulo / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP Congrès UICN

Congrès de la nature 2021 : un bilan salué malgré des réserves

Après une semaine intense de négociations et de conférences, le Congrès de la nature a pris fin. Le bilan général est positif : les 1 200 membres de l'UICN ont voté une vingtaine de motions qui doivent rehausser l'ambition en matière de protection de la biodiversité. Pour la première fois, les...