Publié le 20 octobre 2018

ENVIRONNEMENT

[Science] Le changement climatique met la bière en danger

La montée des eaux, les températures caniculaires, la perte de biodiversité sous l’effet du changement climatique sont parfois des menaces difficiles à appréhender tant leur ampleur est cataclysmique. Un autre danger pourrait être plus facile à comprendre pour beaucoup : le risque de voir la bière disparaître.

Biere Deklofenak
La bière est la boisson alcoolisée la plus consommée au monde.
@Deklofenak

Cette boisson, que l’Homme brassait il y a déjà plus de 13 000 ans, va pâtir de la hausse du mercure. Selon une étude de l'université d'East Anglia (Grande-Bretagne), la bière va devenir plus rare, et plus coûteuse en raison de la disparition des productions d’orge.

Si le réchauffement se poursuit au rythme actuel, les événements majeurs (sécheresse et vague de chaleur d'une sévérité historique) frapperont au cours de ce siècle une des grandes régions de culture au moins une fois par an, entraînant une chute de 16 % de la production mondiale de bière. Soit l'équivalent de ce qui est bu en un an aujourd'hui aux États-Unis, ont calculé les chercheurs dans leur étude publiée dans Nature Plants. Les prix, en moyenne, doubleraient à la suite de ces crises.

L’orge de qualité menacé

"Une baisse de la production mondiale d'orge c'est une baisse encore plus grande de la production d'orge consacrée à la bière", explique Dabo Guan, professeur en économie du changement climatique, relevant que "les cultures de haute qualité sont encore plus sensibles". Seule l'orge de la meilleure qualité (soit moins de 20 % de l'orge mondiale) est consacrée à la production de bière, le reste servant notamment à nourrir les animaux d'élevage.

La bière n’est pas le seul breuvage menacé. Le vin va aussi devoir encaisser le changement climatique. Déjà en 2017, la production mondiale de vin n’a jamais été aussi basse depuis 1945, selon les derniers chiffres de l’Organisation internationale du vin (OIV). En cause, les mauvaises récoltes des trois plus gros producteurs européens. À savoir l’Italie, qui enregistre une baisse de 23 %, la France avec 19 % et l’Espagne avec 15 %.

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Green vert finance Coyright Petmal

La France veut verdir son budget 2020 pour le rendre compatible avec l’Accord de Paris

Annoncé lors du One Planet Summit et réaffirmé en mai par le Premier ministre Édouard Philippe, le principe d'un budget vert de la France va être appliqué lors de la prochaine loi de finances, votée à la rentrée. Il s'agit d'évaluer les revenus et les dépenses du pays à l'aune de ses engagements...

Accord de paris c est fait arc de triomphe champs elysees

[Bonne nouvelle] 80 pays prêts à intensifier leurs engagements climatiques dans le cadre de l’Accord de Paris

Dans le cadre de l'Accord de Paris, tous les pays signataires se sont engagés à revoir leurs contributions climatiques à la hausse d'ici 2020. Selon l'ONU, 80 pays sont prêts à le faire. C'est déjà presque la moitié du chemin à parcourir.

Barres d acier sur un convoyeur

Un objectif de neutralité carbone en 2050, c’est possible pour l’industrie lourde européenne, sans plomber le PIB

Deux rapports, publiés par la Fondation européenne pour le climat, concluent que l'industrie lourde - acier, ciment, chimie ... - peut elle aussi viser l'objectif de neutralité carbone en 2050 alors que le secteur représente aujourd'hui 14 % des émissions globales de l'Union européenne. Cela...

Une vague de chaleur s abat sur l inde avec des temperatures allant jusqu a 50 degres

[Vidéo] L'Inde suffoque sous la chaleur, les températures atteignent 50°C

L'Inde suffoque. Une vague de chaleur s'est abattue ces dernières semaines sur le pays, avec des températures extrêmes. La ville de Churu au Rajasthan a atteint un record avec 50,8°C. Un climat qui renforce la sécheresse et rend l'eau de plus en plus rare, entraînant une hausse des comportements...