Publié le 05 mars 2020

ENVIRONNEMENT

La neige devient rouge sang en Antarctique à cause du réchauffement climatique

Une neige couleur rouge sang. Voilà ce que l'écologue ukrainien Andriy Zotov a photographié en Antarctique. Si les photos peuvent laisser penser à un bain de sang, la couleur est en fait provoquée par une algue qui prolifère à cause des températures plus chaudes dans la zone. Une conséquence directe du réchauffement climatique qui ne devrait pas s'arranger : la neige rouge réfléchit moins la lumière et fond encore plus vite.

Neige rouge sang Antarctique
La prolifération des ces algues contribuerait à faire fondre jusqu’à 13 % de la glace au cours d’une saison.
Andrey Zotov

C’est une image effrayante. L'écologue ukrainien Andriy Zotov a publié sur Facebook des photos de glace en Antarctique d’une couleur rouge. Des images dont on imagine qu’elles ont été capturées après un bain de sang, un massacre d’une espèce menacée. Ce rouge sang provient en fait d’une algue des neiges appelée Chlamydomonas nivalis. Et sa présence en cette période de l’année n’est pas une bonne nouvelle. 

Habituellement, ces algues germent entre octobre et février, lorsque les températures sont clémentes. Or, l’Antarctique bat des records de chaleur en ce moment. Le 6 février dernier, le thermomètre a ainsi enregistré une température de 18,4 °C dans la zone. Le dernier record datait de 2015 et affichait une température de 17,5 °C.

Jusqu’à 13 % de la glace en moins

"Avec la chaleur, ces algues prolifèrent car elles se nourrissent de l’eau liquide issue de la fonte. Elles prennent alors une couleur rouge "qui protège les algues des rayonnements ultraviolets", explique le ministère de l’Éducation et des Sciences ukrainien sur sa page Facebook. Problème : ces algues sont à la fois la cause et la conséquence du réchauffement climatique. "En raison de cette couleur rouge pourpre, la neige réfléchit moins le soleil et fond plus vite", précise le ministère.

Preuve en est, une étude publiée dans la revue Nature Communications et citée par le média Slate, établissait en 2016 que la prolifération des ces algues contribuait à faire fondre jusqu’à 13 % de la glace au cours d’une saison. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Alok sharma Foreign and commonwealth office

La COP26 est reportée d’un an à novembre 2021 pour mieux relever l’ambition, promettent les États organisateurs

La COP26 sur le climat a officiellement été reportée d'un an. Elle se tiendra du 1er au 12 novembre 2021 à Glagow, en Écosse. Alors que certains y voient un constat d'échec, les États organisateurs et plusieurs experts assurent que c'est le temps nécessaire pour relever l'ambition climatique. Le...

Essec

ESSEC, Sciences Po, Polytechnique : les grandes écoles prennent le tournant de la transition

L'école de commerce Essec vient de dévoiler son plan de transformation durable. Tous les cours intégreront désormais les dimensions environnementales et sociétales. Une démarche ambitieuse alors que les grandes écoles à l’instar de Sciences Po et Polytechnique intègrent de plus en plus ses enjeux...

Ursula von der leyen CE 270520

Plan de relance européen : la Commission veut construire une "Union de la durabilité pour les générations futures"

Très attendu, le plan de relance européen a été présenté mercredi 27 mai par la Commission européenne. Il propose un nouvel instrument de relance de 750 milliards d'euros, dont 500 milliards de subventions, qui seraient mutualisées entre tous les États membres. L'objectif est d'aider les pays les...

A320 AIr France

Air France va réduire de 40 % ses vols domestiques pour limiter son empreinte environnementale

Air France a annoncé, lors de son assemblée générale, vouloir réduire de 40 % son offre sur son réseau domestique. Une décision qui répond aux attentes du gouvernement, qui avait conditionné son aide de 7 milliards d'euros à des contreparties environnementales. Mais pour le think tank The Shift...