Publié le 03 août 2018

ENVIRONNEMENT

Dégradation des plastiques : une source oubliée (et dangereuse) d’émissions de gaz à effet de serre

Selon une étude de chercheurs de l’Université d’Hawaï, la dégradation des plastiques émet des quantités significatives de méthane et d’éthylène, épuisât gaz à effet de serre. Et, alors que 8 milliards de tonnes de plastiques ont été produits sur la planète, l’impact de cette source de carbone sur le réchauffement climatique n’a pas encore été pris en compte.

Une plage de Bali souillée par des déchets plastique.
@DR

Décidément, le plastique est en train d’échapper compltement à notre contrôle. On le voit flotter sur tous les océans de la planète, on le retrouve au fond des abysses, on le déniche dans l’estomac des animaux marins… Mais désormais, on découvre qu’il est possiblement en train d’impacter lourdement l’atmosphère de la planète.

C’est l’inquiétant constat que publie des chercheurs de l’université des sciences et technologie d’Hawaï dans la revue Plos One. Selon leur étude, les déchets en plastique libèrent aussi des gaz à effet de serre en se dégradant, contribuant probablement au réchauffement climatique.

Ces émissions de gaz - comme le méthane ou l'éthylène - ne sont pour l'heure pas prises en compte dans les calculs des scientifiques tentant de mesurer la teneur de l'atmosphère en gaz à effet de serre et leur impact sur le climat, selon les chercheurs.

Budget carbone

Ces deniers ont mené des tests sur tous types de produits - bouteilles d'eau, sacs, emballages ou produits industriels - et sont arrivés à la conclusion que le polyéthylène, le polymère le plus répandu, "était l'émetteur le plus prolifique".

Les chercheurs n'ont pas encore déterminé la quantité de gaz à effet de serre ainsi libérée, "mais il est urgent de le faire", a souligné David Karl, l'auteur principal de cette étude. Cette source de gaz à effet de serre "n'est pas encore prise en compte dans les calculs pour les cycles du méthane et de l'éthylène, et pourrait s'avérer significative", insiste-t-il.

"Notre découverte apporte encore une fois la preuve qu'il faut arrêter la production de plastiques à la source, en particulier les produits à usage unique", a affirmé une co-auteure de l'article, Sarah-Jeanne Royer. Depuis 70 ans, environ 8 milliards de tonnes de plastique répandus sur terre et une production qui est prévue de doubler dans les deux prochaines décennies.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Ursula von den Leyen COP25 UE

Green Deal européen : 1 000 milliards d’euros sur les dix années à venir pour le climat

Mercredi 11 décembre, la nouvelle commission européenne révélera son Pacte vert. Tandis que sa présidente Ursula von der Leyen en a donné un avant-goût au cours de la COP25 en annonçant 1 000 milliards d’euros d’investissements sur 10 ans, le commissaire en charge de ce dossier, Frans Timmermans, a...

Manif climat changer le systeme

[Génération climat] Précarité étudiante et urgence climatique : les jeunes veulent changer de modèle

Alors que 20 % des étudiants vivent sous le seuil de pauvreté, l'immolation du jeune Anas K., 22 ans, devant le Crous de son université, pour dénoncer sa précarité financière, a marqué les esprits. Et relancé la question d'une transition juste. Plusieurs étudiants mobilisés dans des collectifs ou...

Inondations pixabay 01

Événements climatiques extrêmes : la France, quatrième pays le plus touché au monde en termes de décès

Les Philippines de nouveau balayées par un typhon, l’Australie en proie à d’incontrôlables incendies, l’Afrique de l’Est touchée par des pluies torrentielles et le sud-est de la France noyée par des inondations meurtrières. Les impacts du changement climatique touchent désormais tant les pays riches...

Valerie Masson Delmote Giec JungYeon Je

Trois questions à Valérie Masson-Delmotte, coprésidente du GIEC : "Les femmes ont moins de capacité à réagir en cas d’aléas climatiques"

C'est un angle mort des politiques climatiques des États. Les femmes subissent de plein fouet les effets du changement climatique, elles ont 14 fois plus de risques de mourir en cas de catastrophe naturelle que les hommes. Valérie-Masson Delmotte, climatologue et co-présidente du Giec s'est plongée...