Publié le 12 septembre 2018

ENVIRONNEMENT

L’ouragan Florence, une nouvelle illustration du scénario catastrophe qui nous attend

Vu de l’espace, il subsiste peu de doutes quant à l’ampleur des dégâts qu’il va occasionner. L’ouragan Florence s’apprête à frapper les côtes américaines, qui doivent une nouvelle fois se préparer à une catastrophe naturelle d’une ampleur inédite. Selon les experts, ce n’est là que les prémisses de ce qui nous attend dans un monde où la température continuerait de s’accroître, lentement mais sûrement.

Ouragan florence Nasa
L'ouragan Florence a été classé dans la catégorie 4 (sur 5) et devrait atteindre 220 km/h.
@Nasa

Des centaines de milliers d’Américains sur les routes -exceptionnellement ouvertes dans les deux sens-, des maisons calfeutrées, des magasins dévalisés, l’état d’urgence décrété. Un scénario de déjà vu… La côte ouest des États-Unis s’attend une nouvelle fois à vivre le passage d’un ouragan. Baptisé Florence, il a été classé dans la catégorie 4 (sur 5) et promet des vents atteignant 220 km/h dévastant sur son passage bâtiments, routes et ponts.   

 

"C’est un ouragan puissant qui va frapper les côtes de Caroline comme les habitants n’en ont pas vu depuis des décennies", alerte Jeffrey Byard, un responsable de la Fema, l'Agence fédérale de gestion des situations d'urgence. Les experts craignent notamment une montée des eaux pouvant aller jusqu’à 50 centimètres et dès lors de se révéler potentiellement mortelle.

La nouvelle norme

L’année dernière, Harvey, Irma et Maria avaient déjà causé aux États-Unis la mort de milliers de personnes et provoqué des milliards de dollars de dégâts. 2017 a même été consacrée année record avec une facture qui dépasse les 300 milliards de dollars. Et la tendance n’est pas près de s’inverser.

Selon des travaux publiés dans la revue Science Advances, même si la hausse mondiale du thermomètre se situe entre deux et trois degrés Celsius par rapport à l'ère pré-industrielle, les épisodes extrêmes comme l’ouragan Florence seront plus nombreux et plus fréquents, avec une probabilité en hausse de 50 à 90 % en Amérique du Nord, en Europe et dans l'est de l'Asie. Ce qui fait dire au réassureur Swiss Re que ces événements pourraient "bien devenir la nouvelle norme".    

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Le coût des catastrophes a représenté 337 milliards de dollars en 2017

Le réassureur suisse Swiss Re a revu à la hausse les coûts des catastrophes en 2017. Après une première estimation qui les chiffrait à 306 milliards de dollars, le montant mis à jour atteint 337 milliards de dollars, un record.

[LE CHIFFRE] 300 milliards de dollars de pertes et 11 000 morts : le bilan des catastrophes naturelles de 2017

C’est une année qui marque un triste record. Selon les estimations du réassureur helvétique Swiss Re, les pertes économiques liées aux catastrophes naturelles dépasseront les 300 milliards de dollars en 2017 et les pertes assurées seront multipliées par deux. En cause notamment, la série...

Le coût des catastrophes naturelles a bondi à 330 milliards de dollars en 2017

Les catastrophes naturelles ont provoqué en 2017 nettement plus de dégâts que lors des cinq années précédentes, avec une part assurée atteignant un record, a annoncé jeudi le réassureur allemand Munich Re.

Catastrophes naturelles : les phénomènes extrêmes vont devenir la norme

Vagues de chaleur intenses, périodes de sécheresse, inondations destructrices…les phénomènes naturels que nous connaissons sont appelés à se multiplier avec le changement climatique. Cela pourrait "bien devenir la nouvelle norme" selon le réassureur Swiss Ré, qui vient de publier son...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Pipeline alberta Jiri Rezac GREENPEACE

Le gouvernement canadien donne son feu vert à l’extension de l’oléoduc Trans Mountain

Au lendemain du décret de l'état d'urgence climatique, le gouvernement canadien a autorisé l'extension de l'oléoduc Trans Mountain qui relie les champs de sables bitumineux de l'Alberta à la côte ouest du pays. Une position difficile à tenir pour le premier ministre Justin Trudeau qui se pose comme...

CO2 Atmosphere Climat Jukkisjupi

Climat : le monde connait sa plus forte hausse des émissions de CO2 dans le monde en 7 ans, selon BP

Les émissions de CO2 ont augmenté de 2 % dans le monde en 2018. Il s’agit de la hausse la plus forte depuis sept ans, relève mardi le géant pétrolier BP dans un rapport sur l'énergie, inquiétant pour la lutte contre le réchauffement climatique.

Assemblee nationale hemicycle plein vue panoramique

Les cinq dossiers chauds du projet de loi Énergie-Climat

Le projet de loi Énergie-Climat arrive ce mardi 25 juin devant l’Assemblée nationale. Il fixe les nouveaux objectifs du gouvernement en matière de transition énergétique et de réduction des émissions de CO2. Il entérine ainsi l’atteinte d’une neutralité carbone en 2050, décrète l’état d’urgence...

Total yamal lng

Total mis en demeure de s’aligner avec l’Accord de Paris, avant une attaque en justice

Soutenues par plusieurs ONG, 14 collectivités françaises ont mis en demeure Total de s’aligner avec l’Accord de Paris et de revoir son plan de vigilance. Le pétrolier français avait déjà été interpellé en octobre dernier sur son manque d’ambition climatique. Il a publié un nouveau document en mars...