Publié le 10 novembre 2016

Cop22 Initiatives

ENVIRONNEMENT

L’Initiative africaine pour les énergies renouvelables sur les rails

Plus de 70 coalitions ont été lancées pendant la COP21. Novethic revient toute la semaine sur les plus importantes d’entre elles et fait le point, un an après, sur leur état d’avancement. Aujourd’hui, focus sur l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables.

Champ d'éoliennes en Afrique du Sud.
Dr Neil Overy / Science Photo Libr / Noe / AFP

Lancée par 54 chefs d’État africains, l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables (AREI) vise à augmenter la capacité installée du continent africain de 10 GW d’ici 2020 et de 300 GW d’ici 2030.

Dix bailleurs (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède et Commission européenne) se sont engagés à mobiliser 10 milliards de dollars entre 2016 et 2020 pour atteindre cet objectif (dont 2 milliards d’euros pour la France).

Le 20 septembre dernier, Ségolène Royal, la ministre de l’Environnement et Présidente de la COP21, a remis un rapport présentant 240 projets d’énergies renouvelables à engager sans délai en Afrique à l’occasion de la réunion des chefs d’État africains sur cette initiative à New York, en marge de l’assemblée générale de l’ONU.

Ces projets représentent une capacité de plus de 45 GW en énergies renouvelables, dont de nombreux projets d’hydroélectricité (20 GW). À ce jour, 4,5 milliards d’euros ont déjà été mobilisés. Ils ont contribué à l’installation de 5,7 GW d’énergies renouvelables.

 

Place à l’action

 

Plusieurs réunions de l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables se sont tenues à Abidjan, puis au Caire, tout au long de l’année. Elles ont abouti à la mise en place d’un plan, qui se décline en trois phases.

La première phase (2016) vise à identifier les projets et programmes prioritaires, pour permettre une première sélection d’ici la COP22. C’est le sens du rapport remis par Ségolène Royal.

La deuxième phase (2016-2020) lancera des travaux sur l’ensemble des axes du plan d’action (cartographie, renforcement des capacités, soutien au développement des projets, etc.) en vue d’atteindre l’objectif d’augmenter la capacité installée du continent en énergies renouvelables de 10 GW d’ici 2020.

Et la troisième (2020-2030) se basera sur les conclusions des phases précédentes pour mobiliser le potentiel considérable de l’Afrique en énergies renouvelables, en vue d’atteindre l’objectif d’augmenter la capacité installée du continent en énergies renouvelables de 300 GW d’ici 2030.

L’initiative est menée par la commission de l’Union africaine, l’agence du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), le Groupe des négociateurs africains, la Banque africaine de développement, le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), ainsi que l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA).

Concepcion Alvarez
© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

COP26 lancement live

EN LIVE : Suivez la COP26 sur le climat

La COP26 sur le climat s'ouvre dimanche 31 octobre à Glasgow, au Royaume-Uni. Pendant deux semaines, les chefs d'Etat et de gouvernement du monde entier devront réaffirmer leur engagement dans le cadre de l'Accord de Paris afin de maintenir le réchauffement sous la barre fatidique des 1,5°C. Il...

Mobilisation climat action COP26 alternatives Biel Calderon Greenpeace

COP26 : des inquiétudes demeurent sur l’accès des pays les plus pauvres au sommet

À quelques jours de la COP26, qui s’ouvre le 31 octobre à Glasgow au Royaume-Uni, plusieurs avancées ont été annoncées par la présidence britannique pour favoriser l’accès de tous, et en particulier des pays les plus pauvres, au sommet. Mais les coûts sur place, que ce soit pour l’hébergement ou les...

Neutralite carbone direction panneau istock

Climat : Derrière les nombreux engagements des entreprises, un impact encore trop faible

À l'approche de la COP26, qui débute fin octobre à Glasgow, au Royaume-Uni, les entreprises sont toujours plus nombreuses à prendre des engagements en faveur du climat. Mais leur impact se trouve limité par un problème de mesure des émissions de CO2 et une définition de la neutralité carbone trop...

Tudiants grandes ecoles pollution 01

Transition écologique et sociale : Le classement inédit des écoles et universités les plus engagées

Exit les classements traditionnels des écoles basés exclusivement sur l'excellence académique. ChangeNow vient de publier ce 22 octobre un classement alternatif prenant en compte l'intégration des enjeux écologiques et sociaux dans l'enseignement des écoles et universités. Centrale Nantes et l'ESCP...