Publié le 02 mars 2020

ENVIRONNEMENT

L’environnement rassemble, les retraites divisent et pourtant tous deux parlent d’avenir !

À deux semaines des municipales, le profil politique des Français bouge. L’environnement est aujourd’hui le thème le plus rassembleur alors que les retraites continuent à les diviser profondément. Impuissant à créer du consensus, le gouvernement a choisi de faire passer sa réforme par le 49.3. Les deux sujets sont liés car ils dessinent l’avenir proposé aux Français. Or le débat politique ne s’en empare pas comme tel et devrait donc brouiller le message envoyé par les électeurs le 15 mars prochain.

Elections municipales 2020 PhilipeHuguen AFP
Tous les candidats à l'élection municipale 2020 affichent le climat et l'environnement au sommet de leur programme.
@PhilippeHuguen/AFP

Drôle de campagne sur fond de psychose sur le coronavirus… À deux semaines des élections municipales organisées les 15 et 22 mars, les candidats sillonnent discrètement le terrain, cachant leurs étiquettes politiques la plupart du temps. Ils brandissent en revanche un programme plus vert, plus écologique pour améliorer la qualité de la vie urbaine et on ne compte plus les listes intitulées "Plus belle ma ville" ou "Vivre mieux à.. .". 

Cette stratégie pourrait les aider à séduire les électeurs puisqu’elle semble mettre en avant une préoccupation commune des Français : l’environnement. C’est, en tous cas, ce que vient de démontrer une étude publiée par Destin Commun, "La France en quête, Réconcilier une nation divisée". Réalisée auprès de 6000 Français au long de 2019, elle les divise en six catégories qui traversent toutes les étiquettes politiques (cf. illustration ci-dessous). Ce travail sociologique de grande ampleur montre que près de sept Français sur dix estiment que la protection de l’environnement est "une perspective majeure pour les réconcilier et les rassembler par-delà de leurs divisions".

Environnement Destin Commun

Ce travail remet en cause les termes actuels du débat public et médiatique qui oppose les écolos et les climato-sceptiques, le vélo à la voiture, le pétrole aux éoliennes, le respect de l’environnement à la protection de l’emploi… Ces approches clivantes sont utilisées pour rattacher ces divers thèmes aux clivages politiques actuels. Destin Commun a démontré, au contraire, que l’environnement n’était plus un sujet clivant, mais il s’interroge : "L’écologie est un enjeu sur lequel peut se bâtir du commun mais la question est alors celle des messagers et des messages".

Ne montrer que des antagonismes

Prochain test : les Municipales. Or le message envoyé par les électeurs sera difficile à décoder. Ceux qui iront voter auront d’abord du mal à identifier les étiquettes politiques et à faire le tri entre le degré d’engagement des candidats sur l’environnement. Ensuite, au soir du premier tour sur les plateaux de télé, le débat devrait se focaliser sur une seule question : le gouvernement a-t-il payé dans les urnes son passage en force sur la réforme des retraites ? Les destins individuels des divers membres du gouvernement en lice pour les Municipales seront analysés à la virgule près.

Mais, quels que soient leurs résultats, cette ultime étape du projet de réforme des retraites infusé pendant plus de deux ans, empêche tout débat de fond sur les thèmes étroitement liés au système de retraite et à son financement : l’allongement de la durée de vie, la solidarité intergénérationnelle mais aussi l’impact du changement climatique et de la dégradation de l’environnement sur les modèles économiques…

Le paradoxe du moment, c’est que les Français semblent avoir majoritairement compris la nécessité de partager une vision commune de l’avenir sur ces sujets. En revanche dirigeants et médias politiques continuent à débattre des retraites comme de l’environnement avec des rapports de force antagonistes. Dommage !

Anne-Catherine Husson-Traore,  @AC_HT, Directrice générale de Novethic


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Alok sharma Foreign and commonwealth office

La COP26 est reportée d’un an à novembre 2021 pour mieux relever l’ambition, promettent les États organisateurs

La COP26 sur le climat a officiellement été reportée d'un an. Elle se tiendra du 1er au 12 novembre 2021 à Glagow, en Écosse. Alors que certains y voient un constat d'échec, les États organisateurs et plusieurs experts assurent que c'est le temps nécessaire pour relever l'ambition climatique. Le...

Essec

ESSEC, Sciences Po, Polytechnique : les grandes écoles prennent le tournant de la transition

L'école de commerce Essec vient de dévoiler son plan de transformation durable. Tous les cours intégreront désormais les dimensions environnementales et sociétales. Une démarche ambitieuse alors que les grandes écoles à l’instar de Sciences Po et Polytechnique intègrent de plus en plus ses enjeux...

Ursula von der leyen CE 270520

Plan de relance européen : la Commission veut construire une "Union de la durabilité pour les générations futures"

Très attendu, le plan de relance européen a été présenté mercredi 27 mai par la Commission européenne. Il propose un nouvel instrument de relance de 750 milliards d'euros, dont 500 milliards de subventions, qui seraient mutualisées entre tous les États membres. L'objectif est d'aider les pays les...

A320 AIr France

Air France va réduire de 40 % ses vols domestiques pour limiter son empreinte environnementale

Air France a annoncé, lors de son assemblée générale, vouloir réduire de 40 % son offre sur son réseau domestique. Une décision qui répond aux attentes du gouvernement, qui avait conditionné son aide de 7 milliards d'euros à des contreparties environnementales. Mais pour le think tank The Shift...