Publié le 08 janvier 2018

ENVIRONNEMENT

L’Accord de Paris n’aurait pas survécu sans la Chine, selon Emmanuel Macron

Emmanuel Macron plaide pour une vaste alliance entre France, Europe et Chine, notamment sur le climat. Il juge que, après le retrait américain, l’action chinoise en matière de baisse des émissions de CO2 a permis à l’Accord de Paris de rester vivant. 

Macron en Chine AFP
Emmanuel Macron envisage de faire une visite par an en Chine afin de renforcer les collaboration sur le climat et pour la route de la soie.
AFP

"Nos destins sont liés", a-t-il lancé dans un discours d'une heure et quart à Xian (nord), berceau de la civilisation chinoise et première étape de sa visite en Chine, où il est arrivé le 8 janvier. "L'avenir a besoin de la France, de l'Europe et de la Chine. Nous sommes la mémoire du monde. Il nous appartient de décider d'en être l'avenir", a lancé le président français.

Au président chinois Xi Jinping, lundi soir et mardi à Pékin, il proposera de "relancer la bataille climatique" en préparant "un rehaussement de nos engagements" contre le réchauffement, lors de la COP 24 en Pologne fin 2018.Pour le président français, le départ des Etats-Unis de l'accord de Paris impose un co-leadership franco-chinois dans ce domaine. Il a ainsi annoncé pour 2018-2019 l'organisation d'une "année franco-chinoise de la transition écologique".

Sans la décision de la Chine d'y demeurer, "l'accord de Paris n'aurait pas survécu" à la décision américaine, a-t-il souligné, tout en notant que Pékin reste le premier pays émetteur de gaz à effet de serre. "La Chine a tenu parole. Vous avez démontré la réalité de votre prise de conscience et votre immense sens des responsabilités. Qui aurait pu imaginer il y a quelques années que la Chine démontrerait une force d'entrainement mondial?" dans ce domaine, a-t-il dit.

Recréer la route de la soie

Cette coopération "montrera au monde que Français et Chinois sommes capables que notre planète soit à nouveau grande et belle", a-t-il poursuivi, répétant cette phrase en chinois. "La France se transforme en profondeur et, avec elle, c'est l'Europe qui est de retour pour construire une coopération équilibrée avec la Chine", a-t-il assuré, en demandant de définir avec clarté "les secteurs où nous pouvons coopérer et ouvrir de part et d'autre nos marchés, et ceux où nous ne voulons pas le faire".

Il a aussi souhaité "avancer" sur le projet des Nouvelles routes de la soie, lancé en 2013 par Xi Jinping afin de cimenter les liaisons commerciales chinoises au travers du continent eurasiatique. Les routes de la soie n’ont toutefois "jamais été purement chinoises", a-t-il remarqué: par mer, "elles étaient d'abord portugaises" et sur terre passaient par l'Asie centrale. "Je ne veux pas les transformer en routes européennes mais ces routes sont en partage et elles ne peuvent être univoques".

La Rédaction avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Brune Poirson ministre transition ecologique et solidaire ONU BertrandGuay AFP

La ministre Brune Poirson élue à l'ONU pour l'environnement… une première pour la France

La secrétaire d'État à la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson, a été élue vice-présidente de l'Assemblée des Nations Unies pour l'Environnement (ANUE) pour un mandat de deux ans, a annoncé mercredi 20 mars le gouvernement. Réservé à des ministres en fonction, ce poste est pour la...

EtudiantsPolytechniqueclimat jpg

Climat : pour modifier le scénario business as usual, il faut reprogrammer les cerveaux !

Les journées du 15 au 16 mars ont mobilisé massivement la jeunesse mondiale pour appeler nos dirigeants à agir face à l’urgence climatique. Mais cette demande, aussi pressante soit-elle, ne suffit pas à réorienter les flux financiers vers un monde durable, tant les vents contraires sont puissants....

Arbres forets australie changement climatique puits carbone

[Bonne nouvelle] L’Australie veut planter un milliard d’arbres d’ici 2050 pour réduire son empreinte carbone

Le pays, qui subit très fortement les impacts du changement climatique, vient d’annoncer un vaste plan de reforestation. L'Australie prévoit de planter un milliard d’arbres d’ici 2050 pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de CO2 pris dans le cadre de l’Accord de Paris. Une étude...

Canicules sous marines ocean Andrey Kuzmin 01

[Science] Invisible pour l’Homme, les canicules marines dévastent déjà la faune

Alors que l’Humanité se concentre sur les vagues de chaleurs à Terre, les canicules océaniques, plus puissantes et plus fréquentes, passent presque inaperçues. Pourtant, elles ont déjà endommagé les écosystèmes du monde entier et devraient à l'avenir s'avérer encore plus destructrices.