Publié le 22 juillet 2019

ENVIRONNEMENT

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : quelle avancée pour la prise de conscience climatique ?

Avant même d’avoir prononcé son discours devant les députés, c’est sa présence au sein de l'Assemblée nationale qui fait débat. Si Greta Thunberg suscite autant de défiance, c’est qu’elle sait aussi mobiliser les foules, des plus jeunes jusqu'aux dirigeants de Davos. Mais avec quel impact sur la prise de conscience politique sur l’urgence climatique ?

Habituée des discours et des rencontres avec les dirigeants, Greta Thunberg au centre, entourée du Président de l'Autriche, Alexander Van der Belle (à gauche) et de l'acteur et ancien gouverneur de Californie, engagé sur le climat, Arnold Scwarzenegger.
@GeorgHochmuth/APA/AFP

Quelques heures avant la venue de la jeune suédoise devant les députés français, c’est la panique, certains députés LR – Guillaume Larrivé et Julien Aubert- allant jusqu’à appeler au boycott de la "jeune prêtresse du climat". Certes, celle-ci l’a dit et répété : "je veux que vous paniquiez !". Mais il s’agissait alors de se mobiliser contre l’urgence climatique. Et ce message-là, pour l’instant du moins, ne semble pas avoir été entendu par ces députés.

Il a pourtant trouvé un écho auprès de la jeunesse, qu’elle a su mobiliser, à travers sa grève et ses manifestations pour le climat. Mais aussi auprès des dirigeants économiques, notamment à Davos, lors du Forum économique mondial, où elle a prononcé ces fameux mots qui tournent depuis en boucle sur les ondes, médias et autres réseaux sociaux. Elle y disait aussi : "Je veux que vous agissiez. Je veux que vous agissiez comme vous le feriez en cas de crise. Je veux que vous agissiez comme si la maison était en feu. Car c’est le cas". Faits et études le prouvent chaque jour davantage. Après son intervention, le patron du site de voyages en ligne Expedia, Mark Okerstrom, confiera à l’AFP : "elle a réduit tout le monde au silence…cette jeune fille était extrêmement émouvante".

Avec le mouvement des jeunes, le message scientifique retient davantage l'attention

Pourtant, d’autres avant elle, avec les mêmes mots ou presque, avaient tenté d’alerter. En 1992, déjà Severn Suzuki, 12 ans, avait ému les dirigeants de la planète réunis au Sommet de la Terre en leur égrenant ses peurs face au changement climatique, concluant par un : "ce que vous faites me fait pleurer la nuit". Mais il aura fallu plus de trente ans d’alertes scientifiques, de négociations internationales et d’activisme de la part des ONG, pour qu’un nouveau discours, celui de Greta Thunberg, tenu une première fois lors de la COP24 en Pologne, fasse tache d’huile. Provoquant d’un côté l’enthousiasme des militants, la prise de conscience d’un ventre mou, et de l’autre, craintes et crispations.

En prenant la parole devant les députés français, l'adolescente de 16 ans devenue l’emblème de cette lutte climatique qui semblait manquer d’incarnation, fait figure de tête d’affiche. Elle introduit l’audition, sans doute moins médiatique mais plus importante encore, de Valérie Masson Delmotte, la co-présidente du groupe de travail sur les bases physiques du changement climatique du GIEC, le groupe d’experts internationaux qui alerte depuis 30 ans les dirigeants du monde sur les conséquences du changement climatique.

Celle-ci exposera pour la première fois aux députés français le rapport du GIEC sur un réchauffement planétaire limité à 1,5°C, publié en octobre 2018. Il s’agit pourtant d’un travail majeur du groupe d’experts sur l’urgence de l’action, à l’heure où les parlementaires examinent la loi énergie et climat et votent pour l'un des accords majeurs de libre échange (CETA). Dans une tribune publiée ce dimanche dans le JDD, Valérie Masson Delmotte rend d'ailleurs hommage au mouvement des jeunes pour le climat, que Greta Thunberg mais aussi l’association Youth for Climate, également invitée à l’Assemblée, représentent. Grâce à eux, dit-elle "le message des scientifiques retient davantage l’attention". Espérons qu’il en soit également ainsi demain à l’Assemblée.

Béatrice Héraud @beatriceheraud


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Grève pour le climat : comment Greta Thunberg est parvenue à mobiliser les foules...et les journalistes

La deuxième journée de grève pour le climat en France a été marquée par la venue exceptionnelle de Greta Thunberg, devenue en quelques mois seulement une véritable icône pour le climat. Alors qu'elle a débuté toute seule devant le Parlement suédois, elle est maintenant suivie par des...

La Suédoise Greta Thunberg, à l’origine du mouvement mondial des grèves pour le climat, est à Paris le 22 février

Elle est devenue l’idole de beaucoup de jeunes à travers la planète. La jeune Suédoise Greta Thunberg sera présente pour la deuxième journée de mobilisation vendredi 22 février dans la capitale. S’ils n’étaient que quelques centaines la semaine dernière, la présence de la jeune femme à...

L’activiste du climat Greta Thunberg invitée à l’Assemblée nationale française

L'adolescente suédoise Greta Thunberg, égérie du combat pour le climat, a été invitée en juillet prochain à l'Assemblée nationale par les députés membres du collectif transpartisan pour le climat "Accélérons", selon un courrier consulté par l'AFP. Celle-ci fait actuellement un véritable...

Épinglé par Greta Thunberg, le gouvernement français est accusé d’avoir délogé violemment des militants pacifiques pour le climat

Se retrouver sur le fil Instagram de Greta Thunberg, visage mondial de la lutte pour le climat, et y être dénoncé pour une répression trop brutale de militants pacifiques en faveur du climat. Telle est la très mauvaise image qui vient frapper le gouvernement français, assurant pourtant...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Donald trump mandat election etats unis

La réélection de Donald Trump pourrait retarder de dix ans la réduction des émissions mondiales

Une étude inédite a modélisé l'impact d'une réélection de Donald Trump à la tête de la Maison-Blanche dans la lutte contre le changement climatique. Selon les calculs des experts, il y a un risque que ce second mandat produise un effet d'entraînement sur les autres pays de l'Accord de Paris,...

Densite urbaine covid contre rechauffement climatique

Entre durabilité et lutte contre les épidémies, les grandes villes vont-elles devoir choisir ?

La densité urbaine des mégalopoles a été pointée du doigt partout à travers le monde pour son rôle dans la propagation du virus. Si Paris veut entamer une "cure d'hygiène" en pensant à agrandir les trottoirs, ces aménagements semblent insuffisants pour rassurer des habitants en mal de nature. Un...

Alok sharma Foreign and commonwealth office

La COP26 est reportée d’un an à novembre 2021 pour mieux relever l’ambition, promettent les États organisateurs

La COP26 sur le climat a officiellement été reportée d'un an. Elle se tiendra du 1er au 12 novembre 2021 à Glagow, en Écosse. Alors que certains y voient un constat d'échec, les États organisateurs et plusieurs experts assurent que c'est le temps nécessaire pour relever l'ambition climatique. Le...

Essec

ESSEC, Sciences Po, Polytechnique : les grandes écoles prennent le tournant de la transition

L'école de commerce Essec vient de dévoiler son plan de transformation durable. Tous les cours intégreront désormais les dimensions environnementales et sociétales. Une démarche ambitieuse alors que les grandes écoles à l’instar de Sciences Po et Polytechnique intègrent de plus en plus ses enjeux...