Publié le 22 avril 2019

ENVIRONNEMENT

Grand débat national : un collectif va proposer une Assemblée citoyenne avec des Français tirés au sort

Sans attendre les annonces - officielles - d’Emmanuel Macron suite au Grand débat national, le collectif des "Gilets citoyens", soutenu notamment  par Cyril Dion, Marion Cotillard ou encore Laurence Tubiana, va lancer une Assemblée citoyenne composée de Français tirés au sort dès cet été. Cette instance devra formuler des propositions politiques sur la transition écologique, la justice fiscale et la mise en place du référendum d’initiative citoyenne.

Le réalisateur du film "Demain" soutient cette intiative et vient d'être reçu par le chef de l'Etat avec Marion Cotillard dans le cadre de ses consultations sur le Grand débat.
@Fanny Dion

Alors que les annonces d’Emmanuel Macron sur la suite du Grand débat national (GDN) ont dû être reportées en raison de l’incendie de Notre-Dame de Paris, le collectif  "Gilets citoyens" qui vient tout juste de se créer autour de personnalités comme Cyril Dion ou Marion Cotillard, annonce le lancement d’une Assemblée citoyenne indépendante. Celle-ci doit "donner un vrai débouché au Grand débat". "Malgré un exercice inédit, l’audience du GDN reste modérée et au profil socio-économique opposé à celui des Gilets jaunes", précise le collectif dans un communiqué. 

Composée de Français tirés au sort et représentatifs de la diversité du pays, cette instance devra formuler des propositions politiques précises qui pourront rapidement, et à la discrétion de l’Assemblée Citoyenne, être traduites dans la loi par l’intermédiaire du parlement et/ou soumises à référendum. Trois thématiques ont été retenues sur la base des travaux du GDN et du Vrai Débat : la mise en œuvre d’un référendum d’initiative citoyenne, la transition écologique et solidaire et la justice fiscale.

Entre 100 et 1 000 personnes tirées au sort

Le tirage au sort aura lieu dès cet été. Entre 100 et 1 000 personnes seront sélectionnées selon la méthode des quotas et avec au maximum un tiers d’élus ou de corps intermédiaires. Au moins trois week-ends d’analyse et de délibération sont prévus pour chacun des thèmes afin de laisser un temps suffisant aux citoyens pour s'approprier les sujets. Une première réunion de travail est prévue à l’automne prochain.

Le collectif "Gilets citoyens", porté par l’association Démocratie ouverte, espère être soutenu par des fonds publics pour organiser cette Assemblée citoyenne dont le coût est estimé à un million d’euros. A défaut, une campagne de crowdfunding sera lancée cet été. Le projet est soutenu par une centaine de personnalités parmi lesquelles l’économiste Laurence Tubiana, cheville ouvrière de l’Accord de Paris, le réalisateur et militant Cyril Dion ou encore l’actrice Marion Cotillard très engagée sur les questions environnementales. Ces deux derniers ont été reçus par le chef de l'Etat, selon le Nouvel Obs. 

Une idée qui pourrait être retenue par Macron

Parmi les annonces qui devaient être faites en début de semaine et qui ont fuité dans la presse, il y a la mise en place d'"une convention de 300 citoyens tirés au sort" dès le mois prochain, en mai. Elle serait chargée de "travailler à la transition écologique et aux réformes concrètes à prendre". Un écho au projet des Gilets citoyens. Le chef de l'Etat serait par ailleurs favorable à ce que des référendums d'initiative citoyenne (RIC) "puissent être organisés sur certains sujets d'intérêts locaux" et que le référendum d'initiative partagée (RIP) soit simplifié et rendu plus accessible.

En Islande, la crise financière de 2008 avait poussé les citoyens à faire tomber leur gouvernement, à rejeter le sauvetage des banques privées et à initier une révision de la Constitution. En Irlande, pays profondément catholique, deux assemblées citoyennes ont recommandé la légalisation du mariage pour tous et de l’avortement, approuvées par référendum en 2015 et en 2018. Des cas porteurs d'espoir. 

Concepcion Alvarez, @conce1 


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Grand débat national : les Français sont conscients de l’urgence climatique mais rejettent la taxe sur les carburants

La transition écologique était l’un des quatre grands thèmes abordés depuis le début de l’année dans le cadre du Grand débat national. Ce lundi 8 avril, le Premier ministre a réuni 500 personnes au Grand Palais à Paris pour en faire une première restitution. La taxe carbone, à l’origine de...

Grand débat national : ressusciter la taxe carbone en redistribuant une partie de ses recettes aux plus modestes

À quelques jours des premières mesures issues du Grand débat national, plusieurs ONG et think tank ont pris position pour ressusciter la taxe carbone dont la hausse a dû être gelée face à la gronde des Gilets jaunes. Pour que celle-ci soit mieux acceptée, il faudrait redistribuer une...

Grand débat national : les marges de manœuvre existent... mais elles sont limitées

Dans quelques jours, Emmanuel Macron définira dans une lettre adressée à tous les Français ses attentes sur le Grand débat national, promis suite à la crise des Gilets jaunes. Celui-ci sera officiellement lancé le 15 janvier pour trois mois et prévoit d'aborder quatre thèmes dont la...

Grand débat national : les ménages face à la transition énergétique

Le coup d’envoi du grand débat de la transition énergétique a été donné hier. Parmi les grands thèmes qui sont soumis à l’avis de la population pendant ces deux prochains mois, la transition énergétique. Les questions posées sont très concrètes : comment se loger, se chauffer, se nourrir...

Grand débat national : les questions sont biaisées sur la transition écologique selon les experts

Pas de question sur l'alimentation durable, les déchets, une transition écologique conditionnée à la compétitivité économique... les questions posées dans le grand débat national sur le thème de la transition écologique sont trop orientées estiment plusieurs experts. Une semaine seulement...

Grand débat national : "l’entreprise doit prendre sa place dans ce moment de démocratie", selon la Camif

Alors que tous les acteurs étaient invités à se saisir du Grand débat national, peu d’entreprises ont été à l’initiative de l’organisation d’un tel événement. À Niort, la Camif a considéré que tel était son rôle en tant qu’entreprise à mission. Le 5 mars dernier, elle a réuni une centaine...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Tudiants poussent les entreprises a repondre a l urgence climatique Istock 01

Polytechnique, Sciences Po, AgroParisTech : comment la remise des diplômes, vitrine des grandes écoles, est devenue politique

Plus aucune remise de diplômes ne se déroule désormais sans un appel fort des jeunes à répondre à l'urgence climatique. Ce week-end, les étudiants de Sciences Po et Polytechnique n'ont pas manqué cette opportunité. Un "processus de politisation" de plus en plus présent dans les grandes écoles où la...

Marseille vieux port ludovic marin afp

Montée des eaux : D’ici 30 ans, des tsunamis vont déferler en Méditerranée

Alors que les océans indien et pacifique sont régulièrement touchés par des tsunamis, d'ici 2050, les côtes méditerranéennes seront elles aussi impactées. La probabilité est de 100 %, selon l'Unesco qui vient d'étendre son programme de protection à toutes les zones à risque dans le monde, dont la...

bruxelles tce @Friendsofearth

Traité sur la charte de l'énergie : l'Union européenne reste engagée dans cet accord décrié

Ce vendredi 24 juin se tenait le quinzième et dernier cycle de négociations sur le Traité sur la charte de l’énergie (TCE). Ce texte permet à des investisseurs d'attaquer des États quand ils adoptent des lois climatiques qui remettent en cause leurs intérêts. Critiqué depuis des années, le traité...

Canicule chaleur Irak AFP Hussein Faleh

+50°C, tempêtes de sable, manque d'eau... L’Irak, aux premières loges du changement climatique

Si l’été ne fait que commencer, l’Irak étouffe déjà sous les effets de la chaleur. Plus de 50°C ont été enregistrés dans plusieurs villes, où les habitants tentent de se protéger malgré les coupures de courant quotidiennes. Canicule, sécheresse, désertification… Des phénomènes qui devraient se...