Publié le 05 décembre 2019

ENVIRONNEMENT

Événements climatiques extrêmes : la France, quatrième pays le plus touché au monde en termes de décès

Les Philippines de nouveau balayées par un typhon, l’Australie en proie à d’incontrôlables incendies, l’Afrique de l’Est touchée par des pluies torrentielles et le sud-est de la France noyée par des inondations meurtrières. Les impacts du changement climatique touchent désormais tant les pays riches que les pays pauvres. Selon le nouveau classement de l’ONG Germanwatch, la France est l’un des pays les plus exposés.

Inondations pixabay 01
En 2018, plus de 9 000 personnes ont trouvé la mort à la suite d'événements climatiques extrêmes dans le monde.
@CC0

Canicules, tempêtes, inondations, la France n’est pas épargnée par les événements climatiques extrêmes. Selon le nouveau classement de l’ONG allemande Germanwatch, le Gobal climate risk index (1), elle se classe au 15e rang des pays les plus touchés au niveau mondial sur les vingt dernières années (1999-2018). Si on prend les décès, elle remonte même au quatrième rang des pays les plus impactés.

Le rapport montre ainsi que les phénomènes météorologiques extrêmes, liés au changement climatique, affectent non seulement les pays les plus pauvres comme Puerto Rico, le Myanmar et Haïti, qui sont les pays les plus affectés sur les 20 dernières années mais aussi certains des pays les plus riches du monde. En 2018, le Japon (1er), l’Allemagne (3e) et le Canada (9e) sont ainsi dans le top 10 des pays les plus exposés.

Les pertes et préjudices au cœur de la COP25

"La COP25 doit s'attaquer au manque de financement climatique supplémentaire pour aider les pays les plus pauvres qui sont frappés par des événements climatiques extrêmes. Ils restent les plus durement touchés par les impacts du changement climatique car ils manquent de capacités financière et technique pour faire face aux pertes et dommages", souligne Laura Schaefer de Germanwatch.

La question des pertes et préjudices, plusieurs fois repoussée, est censée être au cœur de la COP25 qui se tient en ce moment à Madrid, en Espagne. Mais pour l’instant, les discussions sur ce sujet sont passées au second plan. Plusieurs études estiment qu’il faudrait une aide financière internationale de 50 milliards de dollars par an pour faire face aux pertes et aux préjudices dans les pays en développement à partir de 2022, pour atteindre 300 milliards de dollars d'ici 2030. 

Concepcion Alvarez @conce1

(1) Voir le Global climate risk index


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Doctors for extinction rebellion

Avant la COP26, 45 millions de soignants appellent à mettre la santé au cœur de l'action climatique

Alors que le sixième rapport du Lancet Countdown, publié le 21 octobre, met en évidence des risques toujours croissants pour la santé et le climat, 45 millions de professionnels de santé interpellent les dirigeants mondiaux à l'approche de la COP26. Ils mettent en avant les nombreux co-bénéfices...

Monument girondins bordeaux

Montée des eaux : les simulations chocs des villes côtières englouties

Prendre conscience de la réalité derrière les chiffres n'est pas chose aisée. Une étude sur la montée des eaux publiée mi-octobre a été accompagnée de simulations pour se représenter l'impact de la hausse du niveau de la mer sur les villes côtières en fonction du degré de réchauffement. Des villes...

Inondations Shanxi China OUT AFP

Partout dans le monde, le changement climatique exacerbe la crise énergétique

Le changement climatique est une sérieuse menace pour le secteur de l'énergie. De la sécheresse en Amérique du Sud aux inondations en Chine et en Inde en passant par les canicules records au Canada... les évènements climatiques extrêmes exacerbent la hausse des prix de l'énergie. Or, ces crises vont...

Laurent Vincenti Total

Depuis un demi-siècle, Total sait qu'il participe au réchauffement climatique mais a sciemment minimisé le danger

Depuis 1971, le géant pétrolier était au courant que ses activités contribuaient au changement climatique. Or, il a semé le doute en finançant des organisations climato-sceptiques sans modifier sa stratégie, révèle une enquête publiée dans la revue Global Environmental Change. Si Exxon, BP et Shell...