Publié le 29 mars 2021

ENVIRONNEMENT

Énergie : les émissions mondiales de CO2 déjà en forte hausse après la baisse historique liée à la pandémie

En raison des confinements liés à la pandémie, les émissions de CO2 liés au secteur énergétique ont connu un déclin historique l'an dernier. L’accalmie a cependant été de faible durée : les émissions de CO2 du secteur de l'énergie ont déjà fortement rebondi, met en garde l'Agence internationale de l'énergie (AIE) dans un rapport publié début mars. 

IStock Canetti Istock voiture trafic
La baisse de l'activité du transport routier et du secteur de l'aviation ont respectivement représenté 50% et 35% de la baisse de la demande mondiale de pétrole.
Canetti / Istock

Avec la chute des déplacements liés aux confinements en 2020, les voitures ont déserté les routes et les avions le ciel du monde entier. La qualité de l'air s'est améliorée de façon visible partout dans le monde. Les dernières statistiques de l'Agence Internationale de l'Energie (AIE), publiée le 2 mars, viennent appuyer ce constat :  les émissions de CO2 ont connu une baisse historique de 5,8%. Soit presque 2 milliards de tonnes de CO2. Cela revient à supprimer l’équivalent de toutes les émissions de l’Union Européenne. Si  l'AIE avait précédemment estimé une baisse plus importante des émissions de 7%, l’agence souligne cependant que cette chute est "sans précédent dans l'histoire de l'humanité". 

Cette chute des émissions est directement liée à la baisse de la demande en énergie, qui a connu une dégringolade importante de 4% au cours de l'année dernière. Le confinement a entraîné une baisse de la demande de pétrole de 8,6%, dont la moitié est due au recul du trafic routier, et 35% au reflux de l'aviation. La demande en charbon, première source d'électricité à l'échelle internationale, a elle aussi connu une chute de 4%.

 Emissions mois iae

 Évolution mensuelle des émissions mondiales de CO2, 2020 par rapport à 2019

Une accalmie de courte durée

L'accalmie a cependant été de courte durée avec des courbes reparties très vite à la hausse. Pire, "après avoir atteint un point bas en avril, les émissions mondiales ont rebondi fortement et sont passées au-dessus de leur niveau de 2019 en décembre", déplore l'AIE. Ainsi, en décembre 2020, les émissions mondiales étaient 2% plus élevées qu'elles ne l'étaient le même mois un an plus tôt. Soit 60 millions de tonnes supplémentaires. "Lorsque la première vague de la pandémie a été maîtrisée et que l'activité économique a augmenté vers le milieu de l'année, les émissions ont augmenté. Ils ont continué de rebondir pendant le reste de l'année. " résume l'agence dans son rapport.

Selon l'IAE, cette hausse n'a rien d'anodin et doit sonner comme une alarme. "Le rebond des émissions de CO2 dans le monde à la fin de l'année dernière représente un sérieux avertissement sur le fait que n'avons pas fait assez pour accélérer la transition vers les énergies propres à travers le monde", a prévenu le directeur exécutif de l'AIE, Fatih Birol.  "Si le rebond économique attendu cette année se confirme - et en l'absence de changement politique majeur parmi les plus grandes économies de la planète, a-t-il ajouté, alors les émissions mondiales vont probablement augmenter en 2021."

Pauline Fricot, @PaulineFricot avec AFP

 

 


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Objectif rate cible NDC istock DNY59

COP27 : Les pays les plus émetteurs ont échoué à revoir leurs objectifs climatiques à la hausse

Les pays les plus riches du monde, ceux qui sont les plus responsables du changement climatique, ont échoué à revoir leurs objectifs climatiques avant la COP27 de Charm el-Cheikh, en Égypte, début novembre. La plupart des pays du G20, qui représentent à eux seuls 80 % du PIB mondial, n'ont pas...

Loi climat justice balance istock

Avant la COP27, des ONG brandissent la menace des procédures judiciaires en cas d’inaction climatique

À quelques semaines de la COP27, les ONG mettent la pression sur les gouvernements du monde entier. Elles se disent déterminées à utiliser l’arme judiciaire si aucune décision d'ampleur n’est prise pour lutter contre le dérèglement climatique. Au total, plus d’une vingtaine d'associations, dont...

Somalie refugie secheresse 2022 Yasuyoshi Chiba AFP

La famine progresse dans les pays vulnérables, amplifiée par les catastrophes climatiques

Somalie, Haïti, Kenya, Afghanistan, Guatemala… Le risque de famine progresse de façon alarmante dans le monde et les conséquences du réchauffement climatique aggravent le phénomène. Une étude d’Oxfam sur dix pays particulièrement exposés aux catastrophes climatiques, comme la sécheresse, montre que...

Greve pour le climat pancarte MARIO TAMAGETTY IMAGES NORTH AMERICAGetty Images via AFP

Grèves des étudiants pour le climat : "On sort de notre insouciance parce que nos dirigeants sont dans le déni"

Ce vendredi 23 septembre marque le retour des grèves mondiales pour le climat à l'initiative de Fridays for Future. En France, des élèves de 500 établissements scolaires vont se mobiliser pour appeler le gouvernement à agir vite face à l’urgence climatique et à suivre les recommandations du Giec....