Publié le 22 novembre 2019

ENVIRONNEMENT

[Édito] La France et l’Europe ont oublié de s’adapter au changement climatique

L’adaptation au changement climatique pour encaisser les phénomènes extrêmes dus au changement climatique ne concerne pas qu’une série de pays considérés comme vulnérables, mais bien tous les États. La France et l’Europe ne font pas exception alors qu’aujourd’hui le Vieux continent souffre d’un sous-investissement dans ses infrastructures.

Pylone electrique effondre neige Isere NicolasGuyonn Hans Lucas AFP
Pylône électrique effondré en Isère sous l'effet des violentes chutes de neige en novembre.
@NicolasGuyonn/HansLucas/AFP

Il y a de quoi être effrayé en voyant les images de ces pays en proie aux flammes comme l’Australie, la Californie ou le Brésil. Il y a de quoi regarder avec émotion les inondations au Kerala en Inde et ses centaines de morts ou celle, plus modeste mais frappante, à Venise. Autant de pays qui doivent désormais s’adapter en urgence aux bouleversements climatiques qui tuent leurs citoyens, détruisent leurs villes et annihilent des pans de leur économie.

Si ces évènements semblent parfois un peu loin de nous, la France n’est pourtant pas épargnée. Cet été, 88 départements de Métropole étaient affectés par des sécheresses. Dans certaines zones, il n’a pas plu pendant plus de 70 jours. En octobre, des intempéries mortelles ont touché le Sud-Ouest notamment l’Hérault où de grandes portions de voies SNCF ont été emportées et sont toujours hors service. En novembre, des chutes de neige ont privé d’électricité 300 000 foyers dans la Drome, l’Ardèche, l’Isère. Malgré les efforts des opérateurs pour rétablir le service, il a fallu plus d’une semaine pour un retour à la normale.

Manque d’investissement chronique

S’ils ne sont pas inédits, ces phénomènes extrêmes sont appelés à se renforcer et se multiplier. La résilience de nos infrastructures est clé pour y faire face. Pourtant plusieurs signaux tendent à faire croire que la résilience n’est pas là. Prenons l’exemple de ce pont détruit en Haute-Garonne. Le changement climatique n’est pas responsable, mais cet événement met en lumière le sous-investissement sur ces édifices. Selon Gérard Larcher, Président du Sénat, 28 000 ponts dépendent de l’État. Leur entretien nécessite 120 millions d’euros par an, alors que seuls 80 millions d’euros y sont consacrés.

Quid des routes, des voies de chemin de fer, des lignes électriques, des canalisations… Il y a de quoi avoir le vertige. Depuis la crise de 2008, un sous-investissement global touche l’Europe, avec l’Allemagne en haut du podium. L’orthodoxie budgétaire de Berlin a longtemps donné au pays des résultats macroéconomiques exemplaires. Mais à quel prix ? Selon l’institut allemand pour la recherche économique (DIW), le pays a un retard d'investissement proche de 1 000 milliards d'euros.

Le changement climatique ne va faire qu’aggraver ces failles. À chaque COP, à chaque sommet climat, les pays les plus vulnérables sont appelés à s’adapter au réchauffement. Mais le Vieux Continent a oublié de regarder chez lui. Les politiques climat européennes ont favorisé le développement des énergies bas carbone, l’efficacité énergétique. Mais la résilience a été le parent pauvre des investissements. La prochaine commission européenne devra mettre ce chantier sur la table.

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Glacier draps MIGUEL MEDINA AFP

En Italie, un glacier est recouvert de draps pour ralentir sa fonte

Tous les moyens sont bons pour ralentir la fonte des glaces. En Italie, pour préserver le glacier Presena, qui a perdu un tiers de son volume depuis 1993 à cause du réchauffement climatique, la région a décidé de recouvrir la zone d'une toile blanche qui reflète la lumière et protège la glace de la...

Manifestation anti 5G a Lyon en mai 2019 Touam Herve Agnoux

Déploiement de la 5G : le gouvernement sommé de ralentir

Des candidats aux municipales, des sénateurs, des associations, des opérateurs, deux ministres, et les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat : tous ont fait part de leur inquiétude quant à un déploiement précipité de la 5G, sans avoir en amont évalué ses impacts sanitaires et...

Aeroport avion quotas carbone

Une proposition de loi vise à instaurer des quotas carbone pour limiter les vols de chaque Français

Après avoir demandé l'interdiction de certains vols intérieurs, proposition finalement reprise par le gouvernement, les députés François Ruffin (LFI) et Delphine Batho (EDS) souhaitent aller plus loin. Ils proposent de mettre en place des quotas carbone pour chaque Français afin de limiter leurs...

Pollution numerique smartphone

Pollution numérique : les sénateurs préconisent l’interdiction des forfaits mobiles illimités

Alors que le secteur du numérique pourrait générer autant d'émissions de gaz à effet de serre que le transport aérien en 2040, les sénateurs ont émis 25 propositions pour limiter l'empreinte carbone du secteur. Parmi elles, l'interdiction des données mobiles illimitées pour pousser les usagers à...