Publié le 29 mars 2019

ENVIRONNEMENT

Earth Hour : Le monde appelé à éteindre les lumières samedi pour sensibiliser les dirigeants sur l’environnement

De Sydney à Dubaï avant Rio ou Mexico, Earth Hour, opération désormais rituelle d'extinction des lumières, viendra rappeler samedi 29 mars l'impact de nos dépenses énergétiques sur le climat et le rôle de la nature dans notre survie, appelle le WWF. Un fort symbole même si, paradoxalement, cette manifestation peut être source d’émissions de CO2 supplémentaires.

la Tour Eiffel sera éteinte samedi soir, à l'occasion de l'Earth Hour.
@WWF

Shanghai Tower, Victoria Harbour à Hong Kong, tour Burj Khalifa de Dubaï, place Rouge, Acropole, Tour Eiffel, pyramides égyptiennes, basilique Saint-Pierre, Big Ben, Christ de Rio, siège de l'ONU à New York... D'innombrables sites, monuments et bâtiments vont les uns après les autres éteindre leurs feux entre 20h30 et 21h30 locales, ce samedi 29 mars.

Organisé par le WWF, cet événement appelle chacun à plonger sa demeure dans le noir en même temps que ces grands lieux symboliques à travers la planète. C’est la 13e édition du Earth Hour, littéralement "l’heure de la planète".

L'an dernier, près de 7 000 villes de 187 pays ont éteint leurs édifices emblématiques, de Singapour à Honolulu, en passant par Sydney, Moscou, ou Washington, indique le WWF. "Cette année, des millions de gens dans le monde s'uniront à nouveau pour dire leur souhait d'un avenir sain et soutenable", dit le WWF. Alors que la nature est menacée "à un rythme inédit", et fait face "au défi constant du changement climatique", Earth Hour 2019 veut rappeler son importance et les services qu'elle rend à l'homme (eau, alimentation, pharmacopée, etc).

Un appel de puissance

Si le symbole est fort et va sans doute renforcer encore la grande mobilisation de ce printemps climatique, son effet réel peut-être contre-productif. En France, il est estimé que la mobilisation peut faire varier la consommation d’environ 800 mégawatts (l’équivalent un petit réacteur nucléaire). Lorsque les lumières seront rallumées simultanément, cela va provoquer un appel de puissance notable sur le réseau.

Dans notre pays, l’énergie hydraulique va répondre à ce besoin, le temps que les réacteurs nucléaires (qui représentent 70 % de la production en moyenne) ajustent leur puissance. Pour le gestionnaire du réseau, RTE, il n’y a pas d’enjeu majeur à anticiper cette variation. Mais dans d’autres pays, c’est le charbon ou le gaz, énergies très carbonées, qui pourraient répondre à cet appel soudain de la demande d’électricité. Reste à savoir si le symbole fort et réel de l’opération vaut ce risque d’émissions de CO2...

Ludovic Dupin avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

IMG ours renne @Izabela Kulaszewicz

Réchauffement climatique : les images inédites d'un ours chassant un renne

C'est une scène inhabituelle. Pour la première fois, un ours polaire a été filmé en train de chasser et se nourrir d'un renne dans l'archipel du Svalbard, au nord de la Norvège. Un phénomène qui semble se multiplier à mesure que la banquise, terrain de chasse des ours, disparaît.

Cow Pixabay vaches

Le méthane devient (enfin) un sujet majeur de la lutte contre le changement climatique

Si la réduction du CO2 dans l'atmosphère occupe le devant de la scène, la lutte contre les émissions de méthane s'est progressivement imposée comme une mesure indispensable et prometteuse pour atteindre les objectifs de lutte contre le réchauffement climatique. Si la problématique émerge depuis...

Raffinerie Exxon Slagen Norvege 01

Les émissions mondiales du secteur pétrole et gaz sont largement sous-estimées, selon la coalition Climate Trace

Le secteur du pétrole et gaz aurait émis près d’un milliard de tonnes de CO2 de plus que celles reportées officiellement, selon un rapport de Climate Trace. Cette coalition d’ONG, d’entreprises de la tech et d’universités a développé une base de données sur les émissions des grands secteurs...

Neutralite carbone compensation credits carbone istock

COP26 : Le Pacte de Glasgow fixe enfin des règles pour les marchés carbone

À la COP26, les États sont enfin parvenus à un accord sur l'article 6 de l'Accord de Paris, régissant les marchés carbone. Ces derniers, en plein essor, n'étaient plus régulés depuis deux ans. Le texte négocié à Glasgow a permis d'exclure le risque de double-comptage, encore défendu ardemment par...