Publié le 11 janvier 2018

ENVIRONNEMENT

Donald Trump évoque un retour possible des États-Unis dans l'accord sur le climat

Donald Trump a affirmé, mercredi 11 janvier, que les États-Unis pourraient "en théorie" revenir dans l'Accord de Paris sur le climat. Il se refuse cependant à donner tout élément tangible pour étayer cet espoir. 

Le 1er juin, Donald Trump avait annoncé la sortie des États-Unis de l'Accord de Paris.
Whitehouse

9 mois après avoir annoncé la sortie des États-Unis de l’Accord de Paris, Washington évoque la possibilité d’un retour en arrière. Un petit signe qui était attendu depuis longtemps. "Nous pourrions en théorie y revenir... Je suis très sensible à l'environnement", a expliqué le Président Donald Trump lors d’une conférence au côté de la Première ministre de Norvège.

Celui-ci raillait pourtant il y a encore quelques jours le réchauffement climatique, à l’occasion de la vague de froid qui balaie le nord des États-Unis. "L'accord de Paris tel que nous l'avons signé était très injuste pour les États-Unis", rappelle-t-il. "Franchement, il s'agit d'un accord avec lequel je n'ai aucun problème dans l’absolu. Mais j'avais un problème avec l'accord qu'ils ont signé parce que, comme toujours, ils ont conclu un mauvais accord", ajoute-t-il.

Discussion avec Emmanuel Macron

En 2017, lors de la venue du Président américain pour les célébrations du 14 juillet en France, Emmanuel Macron avait assuré qu’il avait  travaillé avec Donald Trump sur "ce qui pourrait lui permettre de revenir dans l'accord de Paris". Une déclaration appuyée  alors par Donald Trump qui assurait que "quelque chose pourrait se passer sur l'accord de Paris".

Pourtant dans les mois qui ont suivi, les États-Unis se sont placés en retrait de deux grands événements climatiques planétaire : la COP23 en novembre en Allemagne et le One Planet Summit en décembre à Paris.

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Jean Castex GONZALO FUENTES POOL AFP

Plan de relance vert, participation citoyenne, dividendes… Les cinq annonces de Jean Castex à retenir

Le nouveau chef du gouvernement a présenté ce 15 juillet son discours de politique générale devant les députés. Au-delà de sa volonté de s'appuyer davantage sur les territoires, Jean Castex a annoncé consacrer 20 milliards d'euros à la relance verte, dédier 40 milliards à l'industrie et à la...

Troupeaux vaches methane

Méthane, l’ennemi oublié de la lutte contre le changement climatique

Selon de nouvelles données publiées ce mercredi 15 juillet par le Global Carbon Project, les émissions de méthane continuent d'augmenter, principalement dans les énergies fossiles et l'agriculture. Ce gaz à effet de serre, au pouvoir réchauffant 82 fois plus important que le CO2 sur vingt ans, est...

Ciel incendies nasa siberie

Avec les feux de forêts, la Sibérie brûle sous une chaleur extrême liée au changement climatique

La Sibérie suffoque. Alors que la région enregistre des records de chaleur, des centaines de feux de forêts se sont déclenchés, relâchant des tonnes de CO2 dans l'atmosphère. Or, la région, qui se réchauffe trois fois plus vite que la moyenne mondiale, abrite une partie du permafrost. Cette vieille...

Voitures diesel pollution ssuaphoto istock

Pollution de l’air : Le Conseil d’Etat presse le gouvernement d’agir sous peine de payer 10 millions d'euros par semestre

10 millions d'euros par semestre. C'est la somme que devra payer l'État si, dans six mois, il n'a toujours pas réduit la pollution de l'air dans huit zones de l'Hexagone. La plus haute juridiction administrative française avait déjà ordonné au gouvernement, il y a trois ans, de prendre les mesures...