Publié le 01 juillet 2019

ENVIRONNEMENT

Crise de l’eau en Inde : Chennai, la sixième ville du pays, est assoiffée

Conséquence du retard de la mousson, l'Inde fait face à une vague de chaleur et une crise d'eau sans précédent. La capitale du Tamil Nadu, Chennai, est à sec. Ses réservoirs sont quasi vides et des manifestations ont éclaté dans cette métropole aux 10 millions d'habitants. La gestion de l'eau par l'État est clairement mise en cause quand ce dernier nie la pénurie d'eau et crie à l'exagération. 

Un ouvrier indien récupère l'eau d'un petit étang à la périphérie de Chennai.
ARUN SANKAR / AFP

"C’est la pire vague de chaleur de l’histoire". Voici comment Anup Kumar Srivastava de l’Autorité indienne de gestion des catastrophes décrit à Reuters la situation climatique en Inde. Le pays, où les températures ont atteint les 50°C, a attendu pendant des semaines la mousson qui assure normalement 70 % des précipitations annuelles. La pluie arrive doucement depuis quelques jours, du sud vers le nord, mais les stigmates de la sécheresse sont encore présents.

Chennai, capitale du Tamil Nadul, sixième ville du pays, était encore à sec le 23 juin. Il n’y avait presque plus d’eau dans les quatre réservoirs qui alimentent la métropole et ses 10 millions d’habitants. Les médias locaux rapportent que les résidents devaient rester debout la nuit, pendant des heures, faisant la queue en attendant un approvisionnement rare. Certains ont été contraints de ne pas aller travailler, leur entreprise ayant préféré fermer leurs locaux pendant cette période.

 

"Le fait que les habitants reçoivent un approvisionnement minimal en eau (…) provenant principalement d’usines de dessalement, de lacs lointains et de puits de ferme, témoigne de la négligence de la gouvernance de l’eau", souligne le journal The Hindu. Selon l’activiste Jayaram Venkatesan cité par l’AFP, plusieurs familles fortunées ont pu acheter des citernes d’eau privées mais les bidonvilles, eux, sont délaissés.

Des camions-citernes attaqués 

La situation est telle que des manifestations ont éclaté, notamment déclenchées par les propos du ministre en chef du Tamil Nadu. Edappadi K. Palaniswami a nié l’existence d’une crise de l’eau et a indiqué que les médias exagéraient les informations. 550 personnes ont ainsi été arrêtées mercredi 19 juin pour avoir manifesté devant le siège de la municipalité de Coimbatore, la deuxième ville du Tamil Nadu. Les participants dénonçaient la mauvaise gestion de l’eau des autorités.

Selon Jyoti Sharma, la fondatrice de FORCE, une ONG indienne travaillant dans la conservation de l’eau, des affrontements ont éclaté à travers le pays. "Des camions amenant de l’eau dans les villes ont même été détournés et des chauffeurs ont été attaqués", a-t-elle expliqué à CNN.Aujourd’hui, les nappes phréatiques sont épuisées par les forages trop fréquents et les infrastructures ne sont pas adaptées à la captation de l’eau. Pour survivre au réchauffement climatique, le pays va devoir mettre l’accent sur l’adaptation. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Ursula von den Leyen COP25 UE

Green Deal européen : 1 000 milliards d’euros sur les dix années à venir pour le climat

Mercredi 11 décembre, la nouvelle commission européenne révélera son Pacte vert. Tandis que sa présidente Ursula von der Leyen en a donné un avant-goût au cours de la COP25 en annonçant 1 000 milliards d’euros d’investissements sur 10 ans, le commissaire en charge de ce dossier, Frans Timmermans, a...

Manif climat changer le systeme

[Génération climat] Précarité étudiante et urgence climatique : les jeunes veulent changer de modèle

Alors que 20 % des étudiants vivent sous le seuil de pauvreté, l'immolation du jeune Anas K., 22 ans, devant le Crous de son université, pour dénoncer sa précarité financière, a marqué les esprits. Et relancé la question d'une transition juste. Plusieurs étudiants mobilisés dans des collectifs ou...

Inondations pixabay 01

Événements climatiques extrêmes : la France, quatrième pays le plus touché au monde en termes de décès

Les Philippines de nouveau balayées par un typhon, l’Australie en proie à d’incontrôlables incendies, l’Afrique de l’Est touchée par des pluies torrentielles et le sud-est de la France noyée par des inondations meurtrières. Les impacts du changement climatique touchent désormais tant les pays riches...

Valerie Masson Delmote Giec JungYeon Je

Trois questions à Valérie Masson-Delmotte, coprésidente du GIEC : "Les femmes ont moins de capacité à réagir en cas d’aléas climatiques"

C'est un angle mort des politiques climatiques des États. Les femmes subissent de plein fouet les effets du changement climatique, elles ont 14 fois plus de risques de mourir en cas de catastrophe naturelle que les hommes. Valérie-Masson Delmotte, climatologue et co-présidente du Giec s'est plongée...