Publié le 12 août 2019

ENVIRONNEMENT

[Coup de chaud] Quand le changement climatique fait griller la planète

En 2019, les effets du changement climatique ont prouvé leur réalité, affectant l'environnement, tout autant que l'économie, la politique, la finance... et la rue. Cette semaine, Novethic revient sur ces derniers mois qui ont mis en lumière l'urgence planétaire. Aujourd’hui, focus sur les sécheresses et incendies qui se multiplient sur la planète alors que le mois de juillet 2019 est considéré comme le plus chaud jamais enregistré. 

Incendie articque Groenland espace @earthobservatorynasa
Les sécheresses et incendies se multiplient partout sur la planète, jusqu'en Arctique, sous l'effet de l'accélération du réchauffement climatique.
@Nasa

Au Groenland, en Ontario ou en Alaska, l’Arctique s’enflamme… Depuis le début de l’été ces régions peu connues pour leurs hautes températures s’embrasent pourtant bien plus intensément qu’à l’accoutumée du fait d’une sécheresse inhabituelle. Rien qu’en juin, ces incendies, très difficiles à contrôler ont émis 50 mégatonnes de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, soit les émissions annuelles de la Suède. 

Loin d’être anecdotiques, ces incendies sont symptomatiques de l’accélération du réchauffement climatique, cette partie du monde se réchauffant deux fois plus vite que la planète dans son ensemble. "Ces conditions plus chaudes favorisent la croissance et la persistance des incendies une fois qu’ils ont été allumés", explique ainsi un chercheur de l’Organisation météorologique des Nations unies, Mark Parrington.

Et le cercle vicieux se met en branle... La suie et les cendres issues de ces incendies accélèrent la fonte des glaces de l'Arctique et celle du permafrost, cette couche gelée en permanence et qui fond bien plus vite que prévu, avec 70 ans d’avance par rapport aux prévisions scientifiques. En fondant, le permafrost libère en grande quantité le carbone ainsi que le méthane jusque-là emprisonné dans la glace.

Le tour du monde des records de chaleur

Les cercles polaires ne sont pas les seuls touchés. Les sécheresses et incendies géants se multiplient partout sur la planète, à la faveur notamment des épisodes caniculaires de plus en plus fréquents et intenses. En 2019, les feux ont été particulièrement meurtriers, notamment en Californie.

L'Europe est loin d’être épargnée. Le Portugal est en proie à des incendies dévastateurs depuis des années. En France, lors du dernier épisode caniculaire fin juillet, ce sont des régions habituellement peu concernées par les feux - la Normandie, le Centre, les Hauts-de-France et la Lorraine - qui ont vu plusieurs milliers d’hectares de cultures partir en fumée. Des températures records y ont été enregistrées, tout comme en Belgique, en Allemagne ou aux Pays-Bas, trois pays qui ont connu des pics de chaleur à plusieurs degrés au-dessus de 40°C.

Plus tôt dans l’année, c’étaient l’Australie, le Pakistan, le Moyen Orient ou l’Inde qui suffoquaient sous des températures pouvant grimper jusqu’à 50°C. Et cela n’est pas fini, selon l'Organisation météorologique mondiale (OMM), qui prédit d'autres épisodes d'ici la fin de l'année.

Béatrice Héraud @beatriceheraud


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Un quart des entreprises les plus polluantes ne reportent pas leurs émissions de gaz à effet de serre

C’est un chiffre qui a de quoi inquiéter : un quart des entreprises les plus polluantes au monde ne publient pas d’informations sur leurs émissions de gaz à effet de serre, selon une récente étude commandée par un groupe d’investisseurs. C’est pourtant la première étape indispensable pour construire...

Rennes morts arctique svalvard Siri Uldal Norsk Polarinstitutt

En Arctique, les rennes meurent de faim en raison des bouleversements climatiques

En Arctique, où la température se réchauffe à un rythme deux fois plus élevé qu'ailleurs, les rennes de la région de Svalbard, à 1 000 kilomètres du Pôle Nord, n'arrivent plus à trouver assez de nourriture. Une équipe de chercheurs estiment que 200 animaux seraient morts en raison d'un hiver plus...

[Coup de chaud] Quand le changement climatique enflamme la rue

Longtemps circonscrites aux militants écologistes, les marches pour le climat ont pris une ampleur inédite en France et dans le monde depuis un an. Les populations demandent aujourd’hui des comptes à leurs dirigeants. En 2019, le changement climatique a montré toute sa puissance. Cette semaine...

Energy observer arctique EnergyObserver

Energy Observer, le bateau-laboratoire, navigue en Arctique à "l’épicentre du changement climatique"

Le bateau laboratoire Energy Observer, premier navire capable de produire son propre hydrogène, a rejoint samedi 10 août 2019 l'archipel du Svalbard, en Norvège, dans l'océan arctique. Une étape symbolique de son tour du monde, selon les organisateurs.