Publié le 08 décembre 2015

Cop21 logo

ENVIRONNEMENT

COP21 : les femmes, grandes oubliées des négociations climatiques

Les Nations Unies ont décrété que ce mardi 8 décembre serait la journée de l’égalité des sexes de cette COP21. Cette initiative permet de mettre en lumière un problème largement ignoré jusqu’à présent dans les négociations : l’impact du réchauffement climatique sur les femmes. Pourtant, cette question figure bien dans le projet d’accord universel (paragraphe 10 du préambule et paragraphe 5 de l’article 4). Hindou Oumarou Ibrahim, coordinatrice de l'association des femmes peules autochtones du Tchad, présente au Bourget, nous décrit ce que réchauffement climatique veut dire concrètement pour les femmes de son pays. 

196 chaises Hindou Oumarou Ibrahim Marie Pecquerie.Novethic
Hindou Oumarou Ibrahim était également présente au Sommet des 196 chaises à Montreuil, le 6 décembre.
Marie Pecquerie / Novethic

Novethic. Hindou Oumarou Ibrahim, vous alertez les négociateurs ici au Bourget sur l’impact du réchauffement climatique qui se fait déjà ressentir dans votre pays, le Tchad. Qu'est-ce que cela veut signifie concètement dans votre quotidien ? 

Hindou Oumarou Ibrahim. Du fait des sécheresses, plus nombreuses et plus longues, la terre ne produit plus. Cela oblige les hommes à partir dans les villes pour y chercher du travail et verser de l’argent à leurs familles restées au village. Cet exode a un grand impact sur les femmes. Au Tchad, elles travaillent deux fois plus : elles s’occupent du foyer, des enfants et des personnes âgées. Elles font le travail des hommes, elles travaillent la terre, s’occupent des bêtes. Avec le réchauffement climatique, ce travail est devenu plus dur : il faut aller de plus en plus loin pour trouver des pâturages et chercher de l’eau.

 

Novethic. Quelles en sont les conséquences sociales ? 

Hindou Oumarou Ibrahim. La structure familiale s’en trouve bouleversée. L’instabilité sociale s’installe dans les communautés. Les hommes partent dans les villes chercher du travail, mais il n’y en a pas. Et ils ont honte de ne pas pouvoir subvenir aux besoins de leurs familles. Quant aux femmes, elles sont surchargées de travail et doivent laisser de coté des aspects importants de la vie sociale dont elles ont la charge, comme l’éducation des enfants. Voilà ce que la désertification veut dire. L’impact du réchauffement climatique, nous le ressentons directement, concrètement, parce que nous vivons avec la nature.

Les conséquences sont difficiles à percevoir dans les pays du Nord. Vous rentrez chez vous tous les soirs après le bureau et vous touchez votre chèque à la fin du mois. Nous, c’est différent. Nous avons besoin de la terre, de la nature. Nous en dépendons directement. Les périodes de sécheresse arrivent plus souvent. Cela veut dire plus d’insécurité alimentaire.

 

Novethic. Comment ces négociations peuvent-elles changer la donne?  

Hindou Oumarou Ibrahim. Nous plaidons principalement pour l’intégration pleine et entière du mécanisme des "pertes et dommages" dans le futur accord de Paris. Pour nous, il doit faire l’objet d’un article de loi à part entière et non sous forme de paragraphe dans un autre article. Ce mécanisme, on peut se l’imaginer comme une sorte de boîte à outil. Nous, société civile, le voyons comme un ensemble de mesures que l’on peut appliquer étapes par étapes et différemment selon les populations victimes des dégâts provoqués par le réchauffement climatique. 

Propos recueillis par Claire Stam
© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

COP21 : l'assurance climat, enjeu clé des négociations

Avec ses innombrables crochets et un usage intensif du conditionnel, la lecture du texte actuellement en cours de négociation est particulièrement ardue. Difficile de discerner les implications concrètes d’un texte aussi alambiqué. Pourtant, derrière les formules diplomatiques se cachent...

COP21 : un accord à Paris, un "droit à l’existence" pour les petits Etats insulaires

Les représentants politiques du groupe des petits Etats insulaires (qui compte 39 pays dont les îles Fidji et Tuvalu) tapent du poing sur la table. Dans une intervention commune mardi 1er décembre au Bourget, ils sont venus rappeler que le réchauffement climatique est déjà une réalité pour...

Seyni Nafo (porte-parole du groupe africain de la COP21) : "l’Afrique ne signera pas un accord sans ambition"

Continent particulièrement vulnérable au changement climatique et pourtant peu émetteur de gaz à effet de serre, l’Afrique va devoir hausser le ton lors de la conférence sur le climat de Paris. C’est bien ce que compte faire le Groupe africain qui représente 54 pays et près d’un milliard...

Négociations climatiques : la balle est renvoyée dans le camp des politiques

Au terme d’une semaine de difficiles négociations, les délégués des 195 pays se sont accordés sur un nouveau texte long de 54 pages aux options encore trop nombreuses pour le rendre...

COP21 : l’aide du Nord, une question de "vie ou de mort" pour les pays du Sud

En tapant du poing sur la table dès l’ouverture des dernières négociations préparatoires avant la conférence de Paris, les pays en développement ont profondément modifié la donne dans le jeu complexe de la diplomatie climatique. Ils ont rappelé qu’ils font déjà face aux dévastations...

Chiffrer le coût de l’inaction, un tournant dans la prise de conscience climatique ?

En 2006, un rapport jette un pavé dans la mare climatique. Il évalue en effet le coût de l’inaction contre le changement climatique entre 5 % et 20 % du PIB mondial contre … 1 % pour celui de l’action ! Si ce rapport a fait grand bruit à l’époque, c’est aussi qu’il émanait non pas d’une...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Cow Pixabay vaches

Le méthane devient (enfin) un sujet majeur de la lutte contre le changement climatique

Si la réduction du CO2 dans l'atmosphère occupe le devant de la scène, la lutte contre les émissions de méthane s'est progressivement imposée comme une mesure indispensable et prometteuse pour atteindre les objectifs de lutte contre le réchauffement climatique. Si la problématique émerge depuis...

Raffinerie Exxon Slagen Norvege 01

Les émissions mondiales du secteur pétrole et gaz sont largement sous-estimées, selon la coalition Climate Trace

Le secteur du pétrole et gaz aurait émis près d’un milliard de tonnes de CO2 de plus que celles reportées officiellement, selon un rapport de Climate Trace. Cette coalition d’ONG, d’entreprises de la tech et d’universités a développé une base de données sur les émissions des grands secteurs...

Neutralite carbone compensation credits carbone istock

COP26 : Le Pacte de Glasgow fixe enfin des règles pour les marchés carbone

À la COP26, les États sont enfin parvenus à un accord sur l'article 6 de l'Accord de Paris, régissant les marchés carbone. Ces derniers, en plein essor, n'étaient plus régulés depuis deux ans. Le texte négocié à Glasgow a permis d'exclure le risque de double-comptage, encore défendu ardemment par...

Mesures fiscales cco 01

Un impôt sur la fortune climatique : l'idée fait son chemin avant les présidentielles

Des termes différents, ISF Climat, ISF climatique ou ISF grand pollueur, recouvrent une même idée : celle d'une taxe verte sur les ménages les plus fortunés. Un projet imaginé par Greenpeace, repris par de multiples candidats de gauche avant l'élection présidentielle. Mais est-ce vraiment la...