Publié le 08 juin 2015

ENVIRONNEMENT

COP 21 : les citoyens du monde favorables à un accord climatique juridiquement contraignant pour tous les pays

Alors que les délégations des États négocient actuellement à Bonn le futur accord mondial sur le climat, une enquête d’opinion réalisée à l’échelle planétaire par la CCNUCC (Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques) montre qu'après une journée de sensibilisation sur le climat, 80% des personnes interrogées se sentent très concernées par le sujet. Et 64% d'entre elles estiment que "tout doit être fait à Paris pour limiter le réchauffement global des températures à 2°C"

96 débats citoyens sur le climat ont été organisés dans le monde le 6 juin 2015.
DR

Du Burundi à la France, en passant par les États-Unis, l’Iran, les Philippines ou le Népal, 10 000 citoyens de 75 pays (29 d’Afrique, 18 d’Asie/Océanie, 15 d’Amérique et 13 d’Europe) ont été consultés sur le climat pour la plus "vaste enquête d’opinion jamais menée sur le sujet".

Ce dispositif exceptionnel, déployé à l’initiative de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, n'est pas nouveau. Il avait déjà été mis en place pour la COP de Copenhague notamment, ou en France lors du débat national sur la transition énergétique, mais à moindre échelle (40 pays).

 

Consultation à grande échelle et questions ciblées

 

Le 6 juin, 96 débats se sont en effet tenus dans 75 pays, selon une méthodologie commune et éprouvée, celle du World Wide View. Une centaine de participants de tous horizons, préalablement informés des enjeux, sont réunis pour une journée autour de tablées animées par des modérateurs, puis sont interrogés sur les enjeux du réchauffement et des négociations s'y rapportant.

Les questions, un peu plus d’une trentaine, vont d’une perception générale - "À quel point êtes-vous préoccupé par le changement climatique ?" -, à des points très précis de négociations faisant particulièrement débats dans le processus officiel :"Les contributions du secteur privé devraient-elles être comptabilisées dans les offres de financements de la part des pays développés ?", "Tous les pays en développement devraient-ils être classés dans une seule catégorie, comme c’est le cas à présent, ou les pays en développement les plus riches devraient-ils faire plus d’efforts ?" ou encore "Selon vous, les pays devraient-ils avoir le droit d’examiner les rapports des autres pays sur leurs efforts d’atténuation et d’adaptation ?".

On trouve également des questions sur les mesures à prendre, comme la mise en place d’une taxe carbone ou le fait de ne pas traiter toutes les explorations pour trouver de nouvelles réserves de combustibles fossiles. Une mine d’informations donc pour les politiques et négociateurs.

 

Cartographier la perception citoyenne des enjeux climatiques

 

C’est d’ailleurs tout l’objectif de la démarche. S’il s’agit bien de sensibiliser les citoyens en amont de la Conférence de Paris sur le climat (COP 21), il s’agit aussi de donner une cartographie de la perception et de l’implication des citoyens "éclairés" aux décideurs. Un rapport d’analyse leur sera d’ailleurs remis le 30 juin prochain, même si tous les résultats sont déjà disponibles sur internet, pays par pays ou par groupes et alliances de pays.

Résultat : "Il y a une montée en charge de la conscience qu’il faut lutter contre le changement climatique dans tous les pays, notamment ceux en développement. Par exemple, 85% des Africains se disent très concernés", souligne Stéphane Rozès, président du CAP (Conseil, Analyse, Perspective) et spécialiste des sondages.

Mais il y a aussi "un sentiment d’échec très fort" : ainsi, 71% des participants sont très critiques sur le résultat des négociations onusiennes depuis 1992 (88 % en France). Sans doute à juste titre.

Sur les mesures à prendre pour lutter contre le changement climatique, ce sont les subventions aux énergies sobres en carbone qui l’emportent (56 %), bien loin devant la mise en place d’un prix du carbone (20%). Les participants sont aussi très volontaristes sur la mise en place d’un accord fort lors de la COP 21 : 64% d’entre eux considèrent que tout doit être fait à Paris pour limiter le réchauffement de la température à 2°C (76% en France).

Celui-ci doit "comporter des objectifs nationaux et être juridiquement contraignant pour tous les pays" pour les trois quarts d’entre eux, et près de 70% estiment qu’il devrait comporter "un objectif de long terme pour arriver à zéro émission de GES à la fin du siècle".

91% estiment même que tous les pays devraient publier leurs émissions et leurs progrès, et la moitié vont encore plus loin en considérant que chaque pays devrait avoir le droit d'inspecter les autres sur leurs efforts…

Béatrice Héraud
© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Conférence climat : les initiatives se multiplient pour mobiliser les citoyens

Qu’est-ce que la COP 21 ? Quels enjeux brasse-t-elle ? Quelles décisions doivent être prises ? Pour avoir une idée de la conscience environnementale des citoyens, une consultation planétaire est lancée le 6 juin, pendant 24h, des îles Fidji à la côte ouest des États-Unis. Plus de 10 000...

Anticiper le risque climatique, un pari gagnant pour les investisseurs

Dans l’optique de la COP 21, le cabinet de conseil Mercer s’est penché sur les liens entre changement climatique et investissements. Ses conclusions sont claires : le rendement des investisseurs qui auront anticipé le changement climatique ne sera pas affecté, au moins jusqu’en 2050. Pour...

COP 21 : les engagements du Japon ne sont pas à la hauteur de l'urgence climatique

À l'occasion du sommet du G7, qui se tient en Allemagne jusqu'à demain, le Japon a dévoilé ses objectifs de réduction de gaz à effet de serre avant le sommet climatique de Paris (COP 21) qui aura lieu à la fin de l'année. Mais les engagements affichés par le Japon semblent insuffisants au...

G7 : L’Allemagne veut une assurance-climat pour les pays émergents

Comment soutenir les pays émergents dans leurs nécessaires adaptations au changement climatique ? Par la création d’une assurance-climat, répond l’Allemagne, qui vient de débloquer 150 millions d’euros à cet effet. L’initiative de Berlin figurera en tête des priorités lors du prochain...

Climat : l’OCDE plaide pour plus de cohérence dans les politiques publiques

Alors que l’attention se focalise sur le prix du carbone pour orienter les financements vers une économie bas carbone, il ne faut pas envoyer de signaux contradictoires par le biais de réglementations ou de politiques fiscales pouvant favoriser les émissions de gaz à effet de serre. C’est...

Nicolas Hulot : "le désinvestissement des actifs carbonés est absolument indispensable"

Pour réussir l’accord sur le climat, attendu à Paris en 2015, Nicolas Hulot, insiste sur l’importance de la capacité des États développés à tenir les promesses envers les pays en développement. L'envoyé spécial du président de la République pour la préservation de la planète rappelle aussi...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Cow Pixabay vaches

Le méthane devient (enfin) un sujet majeur de la lutte contre le changement climatique

Si la réduction du CO2 dans l'atmosphère occupe le devant de la scène, la lutte contre les émissions de méthane s'est progressivement imposée comme une mesure indispensable et prometteuse pour atteindre les objectifs de lutte contre le réchauffement climatique. Si la problématique émerge depuis...

Raffinerie Exxon Slagen Norvege 01

Les émissions mondiales du secteur pétrole et gaz sont largement sous-estimées, selon la coalition Climate Trace

Le secteur du pétrole et gaz aurait émis près d’un milliard de tonnes de CO2 de plus que celles reportées officiellement, selon un rapport de Climate Trace. Cette coalition d’ONG, d’entreprises de la tech et d’universités a développé une base de données sur les émissions des grands secteurs...

Neutralite carbone compensation credits carbone istock

COP26 : Le Pacte de Glasgow fixe enfin des règles pour les marchés carbone

À la COP26, les États sont enfin parvenus à un accord sur l'article 6 de l'Accord de Paris, régissant les marchés carbone. Ces derniers, en plein essor, n'étaient plus régulés depuis deux ans. Le texte négocié à Glasgow a permis d'exclure le risque de double-comptage, encore défendu ardemment par...

Mesures fiscales cco 01

Un impôt sur la fortune climatique : l'idée fait son chemin avant les présidentielles

Des termes différents, ISF Climat, ISF climatique ou ISF grand pollueur, recouvrent une même idée : celle d'une taxe verte sur les ménages les plus fortunés. Un projet imaginé par Greenpeace, repris par de multiples candidats de gauche avant l'élection présidentielle. Mais est-ce vraiment la...