Publié le 29 septembre 2015

ENVIRONNEMENT

COP 21 : L’Indonésie veut protéger ses forêts pour réduire ses émissions

L’Indonésie va s’engager à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 29 % en 2030 par rapport à un scénario business as usual (dit BAU), a annoncé Siti Nurbaya Bakar, la ministre de l’Environnement. L’objectif paraît faible pour le 8ème émetteur mondial, qui s’est déjà engagé sur une réduction de 26 % en 2020, soit à peine moins que son objectif pour 2030.

L’Indonésie ne réduira ses émissions que de 13 % en 2020, soit seulement la moitié de ce qui était promis.
Rain Forest action

La contribution indonésienne à la lutte contre le réchauffement climatique est insuffisante.

C'est l'analyse réalisée par le Climate Action Tracker après la publication des engagements du pays en vue de la COP 21. L'ONG estime même qu’avec les mesures actuelles, l’Indonésie ne réduira en 2020 que de 13% ses émissions par rapport au scénario BAU (Business As Usual), soit seulement la moitié de ce qui était promis.

Dans ce contexte, l’Indonésie devra fournir de réels efforts pour parvenir à une réduction de 29% de ses émissions en 2030. Le pays prévoit également un objectif de réduction additionnelle de 12 % conditionné au financement international censé aider les pays pauvres et les économies émergentes.

Additionnée aux 29 % inconditionnels, cette réduction de 41 % ferait tomber les émissions du pays à 1 700 Mt en 2030, soit une baisse en valeur absolue de 14 % par rapport aux émissions en 2012.

 

Limiter les émissions passe par la lutte contre la déforestation

 

Le gouvernement indonésien compte entre autres sur le développement des énergies renouvelables dont la part devrait grimper à 23 % dans la production d’électricité d’ici dix ans. Le gouvernement entend notamment tripler la capacité de production d’électricité venant de la géothermie d’ici les prochaines années.

La stratégie nationale inclut également une meilleure préservation de ses ressources forestières pour réduire davantage ses émissions. " Le développement économique croîtra de manière significative, mais nous intensifierons nos efforts de conservation [des forêts] " a déclaré Siti Nurbaya Bakar, la ministre indonésienne de l'Environnement.

Un moratoire sur l’exploitation des forêts primaires a été mis en place afin de ralentir la perte de ces puits de carbone précieux pour le pays et son économie. Malgré les efforts consentis par le gouvernement pour protéger ses forêts, le rythme de la déforestation a augmenté l’an dernier après une baisse saluée l’année précédente, selon des chiffres publiés par le World Resources Institute.

Gary Dagorn
© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Carbon Risk : une application pour mesurer l'urgence climatique

Comment rendre concrets les impacts économiques et financiers du réchauffement climatique? C'est en essayant de répondre à cette question que notre application "Carbon Risk"est...

Le changement climatique va bouleverser l’économie mondiale des pêches

D’ici 40 ans, le monde de la pêche hauturière sera profondément transformé. Des projections scientifiques tablent sur une augmentation moyenne des captures de pêche de 30 à 70 % dans les régions de haute latitude et une baisse pouvant aller jusqu’à 40 % dans les régions tropicales. En...

Déforestation au Brésil et en Indonésie : les subventions publiques aux industries dans le viseur de l'ODI

Les subventions accordées par le Brésil et l'Indonésie aux industries responsables de la déforestation sont plus de 100 fois supérieures aux aides internationales pour la conservation de la forêt dans ces mêmes pays, selon un rapport récent de l’ODI (Overseas Development Institute)....

Contre l'explosion de la criminalité environnementale, la lutte s’organise

Les chiffres sont vertigineux : la criminalité environnementale représente près de 190 milliards d’euros par an. Un marché juteux, et peu risqué pour les trafiquants. Mais la situation pourrait bien changer, notamment grâce aux actions d’Interpol et aux 35 propositions faites par un groupe...

Le Brésil affiche son ambition climatique avant la COP 21

À la tribune des Nations Unies, Dilma Roussef, la présidente brésilienne, a annoncé un objectif de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre de 37 % d’ici 2025 par rapport à 2005. Une contribution ambitieuse, saluée par de nombreux spécialistes du climat, mais jugée irréaliste par...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Fuite Nord Stream1 Danish Defence

Fuites sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2 : un impact sans précédent sur le climat ?

S'il est encore difficile d'estimer précisément la quantité de gaz qui fuit dans la mer Baltique et la quantité de méthane qui sera relâchée dans l'atmosphère, les quatre fuites détectées sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2, reliant la Russie à l'Allemagne, vont avoir des conséquences certaines sur...

Objectif rate cible NDC istock DNY59

COP27 : Les pays les plus émetteurs ont échoué à revoir leurs objectifs climatiques à la hausse

Les pays les plus riches du monde, ceux qui sont les plus responsables du changement climatique, ont échoué à revoir leurs objectifs climatiques avant la COP27 de Charm el-Cheikh, en Égypte, début novembre. La plupart des pays du G20, qui représentent à eux seuls 80 % du PIB mondial, n'ont pas...

Loi climat justice balance istock

Avant la COP27, des ONG brandissent la menace des procédures judiciaires en cas d’inaction climatique

À quelques semaines de la COP27, les ONG mettent la pression sur les gouvernements du monde entier. Elles se disent déterminées à utiliser l’arme judiciaire si aucune décision d'ampleur n’est prise pour lutter contre le dérèglement climatique. Au total, plus d’une vingtaine d'associations, dont...

Somalie refugie secheresse 2022 Yasuyoshi Chiba AFP

La famine progresse dans les pays vulnérables, amplifiée par les catastrophes climatiques

Somalie, Haïti, Kenya, Afghanistan, Guatemala… Le risque de famine progresse de façon alarmante dans le monde et les conséquences du réchauffement climatique aggravent le phénomène. Une étude d’Oxfam sur dix pays particulièrement exposés aux catastrophes climatiques, comme la sécheresse, montre que...