Publié le 01 avril 2015

ENVIRONNEMENT

COP 21 : en amont de la conférence de Paris, la Russie s’engage dans la lutte contre le réchauffement climatique

La Russie a publié ce 31 mars au soir sa contribution en vue de la COP21, se positionnant ainsi in extremis comme membre des pays moteurs dans la lutte contre le changement climatique. Un engagement de bon augure pour la signature d’un accord mondial à Paris à la fin de l’année. Le quatrième émetteur de gaz à effet de serre dans le monde prévoit en effet une réduction de 25 à 30% de ses émissions d’ici à 2030.

Si Moscou veut tenir ses engagements de réduction de CO2, elle devra veiller à gérer au mieux ses ressources forestières.
Alexandr Kryazhev / Ria Novosti

À Doha en 2012, la Russie bloquait les négociations sur le climat. Elle réclamait une compensation pour les "dommages" subis par la pollution des pays occidentaux. Cette fois, le pays s’affiche parmi les premiers contributeurs à l’accord susceptible d’être signé à Paris en fin d’année. Son objectif : réduire de 20 à 25% les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030, par rapport au niveau de 1990.

Avec une réserve, cependant : la prise en compte de la capacité maximale d’absorption de ses immenses forêts. Puits de carbone, la Russie concentre sur son territoire 70% des forêts boréales et 25% des ressources forestières mondiales. "L’utilisation rationnelle, la protection, l’entretien et le reboisement, c’est-à-dire la gestion de la forêt, est l’un des éléments les plus importants de la politique russe de réduction des émissions de gaz à effet de serre", souligne la Russie dans le document publié sur le site des Nations Unies en vue de la COP21.

 

Impact du réchauffement

 

Feux de tourbières, fonte du sol gelé des régions arctiques, apparition de cratères en Sibérie avec émanation de méthane, pertes de récoltes colossales dues à la sécheresse… La Russie commence en effet à ressentir l’impact du réchauffement de la planète.

Selon l’École des hautes études en sciences économiques de Moscou, les pertes économiques liées au changement climatique pourraient représenter entre 200 et 700 milliards de dollars par an d’ici quelques années. Fournisseur majeur de combustibles fossiles, la cause principale des émissions de gaz à effet de serre, la Russie en est aussi l’une des premières victimes.

 

Lois environnementales

 

C’est sans doute ce qui explique qu’au niveau national, plusieurs programmes ont été lancés ces dernières années pour améliorer l’efficacité énergétique, développer les énergies renouvelables, instaurer des objectifs chiffrés par branche industrielle... Le président russe Vladimir Poutine a même signé un décret en septembre 2013 visant à limiter à 70-75% les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2020.

Par ailleurs, deux lois-phares ont été adoptées en 2014 : celle sur les meilleures techniques disponibles (loi fédérale n°219 du 21/07/2014) instaure de nouvelles normes environnementales, encourageant les entreprises à se moderniser. La loi sur les déchets (loi fédérale n°458 du 29/12/2014) prévoit quant à elle la création d’un opérateur régional organisant la collecte et l’élimination des déchets.

Reste, en 2015, à les appliquer, dans un contexte économique difficile. "Les précédents échecs sont à eux seuls suffisants pour envisager les projets actuels avec une certaine dose de scepticisme", commente Konstantin Simonov, directeur général du Fonds national de sécurité énergétique, appelant à un signal clair et durable des autorités.

 

Pour un accord contraignant

 

Cette prise de conscience s’incarne aussi dans un changement d’attitude dans les négociations internationales. La Russie travaille ainsi en concertation avec la France, hôte de la COP21. "J’ai le sentiment que la Russie aidera à obtenir un accord, donc les choses évoluent. C’est important, car c’est un grand pays, influent parmi les BRICS, qui tiennent des positions dures", a ainsi affirmé Nicolas Hulot (envoyé spécial du président français pour la protection de la planète), lorsqu'il est venu en visite à Moscou au mois de mars pour tâter le terrain.

Les autorités russes acceptent notamment l’idée d’un accord global juridiquement contraignant, ce qui est un premier point de convergence essentiel. Des craintes s’expriment cependant sur les moyens de garantir leur souveraineté dans ce cadre. "Elles ne veulent pas de procédures strictes, avec pénalités, contrairement à ce que souhaite l’Union européenne, poursuit Nicolas Hulot. Il ne faudrait pas partir sur une relation de défiance a priori."

Jeanne Cavelier, correspondante à Moscou
© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Les fuites de pétrole coûtent cher à la Russie

Des centaines de milliers de tonnes de pétrole sont perdues dans la nature chaque année en Russie. Ces fuites dues à un matériel obsolète coûtent cher au pays. Mais comment convaincre les entreprises de prendre le temps d’entretenir leurs pipelines quand elles sont lancées dans la course à...

En Russie, des panneaux solaires dans le cercle polaire

La Russie, première puissance énergétique du globe, n’était pas attendue sur le terrain du photovoltaïque. Et pourtant: la Yakoutie a approuvé un projet de loi sur les énergies renouvelables et prévoit d’équiper plus de 150 sites en centrales solaires. Un défi matériel dans la zone habitée...

Rosneft et ExxonMobil menacent le berceau des ours polaires en Russie

L’or noir de l’Arctique vaut-il de mettre en danger la pouponnière des ours blancs ? L’Etat russe a accordé en catimini des licences d’exploitation à Rosneft et ExxonMobil qui empiètent sur la "zone tampon" de l’île Wrangel, classée au patrimoine mondial. Sans en informer l’Unesco. L’enjeu...

Russie : la fin de l’impunité pour les compagnies pétrolières ?

Dans la République des Komis, une région subarctique de Russie, un peuple autochtone veut bouter Lukoil hors de ses terres. L’entreprise a violé plusieurs lois environnementales et ignorer totalement les villageois et les autorités locales. Elle est désormais contrainte de prendre en...

Armes chimiques: la Russie dans les eaux troubles de la Crimée

Alors que la situation ne cesse de s’envenimer entre La Russie et l’Ukraine, le sort de la Crimée ne fait aujourd’hui plus débat. En annexant cette province russophone, Moscou a hérité de ses munitions et barils d’armes chimiques. Des produits hautement toxiques jetés dans la mer Noire et...

Aux États-Unis, le marché du Charbon en plein effondrement financier

L’ONG anglaise Carbon Tracker Initiative a publié, le 24 mars dernier, une étude démontrant qu’investir dans le charbon américain est devenu très risqué pour cause d’effondrement financier du secteur. Elle apporte ainsi de l’eau au moulin des campagnes de désinvestissement en cours dans de...

Aux États-Unis, la bataille autour des énergies solaires fait rage

En cinq ans, le nombre d'emplois lié au solaire a bondi de 86% aux États-Unis. Ce secteur pèse désormais deux fois plus lourd que celui du charbon. Même Apple et Google ont choisi d'y investir massivement. Ce qui ne convient pas du tout aux énergéticiens historiques, qui n'hésitent plus à...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Le changement climatique menace la paix dans le monde et les armées doivent s’y préparer, alerte l'ONU

Pénurie d'eau, émeutes, catastrophes naturelles... Les armées sont en première ligne face à la crise climatique. Lors d'un Conseil de sécurité de l'ONU, plusieurs pays ont plaidé pour plus de coopération dans ce domaine alors qu'Emmanuel Macron appelle à la création d'un ou une envoyée spéciale pour...

Mathenier Sovcomflot Arctique Christophe de Margerie Sovcomflot

Climat : un méthanier russe parvient à traverser l’Arctique en plein cœur de l’hiver

Pour les sociétés russes de transport maritime, c’est une excellente nouvelle qui va leur faire gagner des semaines de voyage. Pour la planète, c’est un événement de bien mauvais augure. Pour la première fois, un méthanier a emprunté la voie navigable arctique entre janvier et février, en plein de...

Portables recyclage 01

Le gouvernement dévoile sa stratégie pour réduire l'empreinte environnemementale du numérique

Baromètre environnemental, data centers plus verts, aide au reconditionnement des appareils... Le gouvernement vient de dévoiler sa feuille de route destinée à concilier transition numérique et transition écologique. 15 grandes actions ont été dévoilées mais la France a choisi de miser sur la...

Emmanuel macron convention citoyenne pour le climat CHRISTIAN HARTMANN POOL AFP

La loi climat n'est pas assez ambitieuse pour atteindre les objectifs de la France, selon le Haut Conseil pour le climat

Le Haut Conseil pour le Climat a rendu le 23 février son avis sur le projet de loi "climat et résilience". L'institution, chargée de surveiller les politiques environnementales, regrette que les mesures ne s'inscrivent pas suffisamment dans le calendrier national de réduction de gaz à effet de...