Publié le 02 août 2018

ENVIRONNEMENT

CO2, montée des eaux, chaleur… 2017, une année "anormale" selon des scientifiques américains

Des gaz contribuant au réchauffement de la planète ont atteint des niveaux records partout dans le monde en 2017, une année marquée par des températures anormalement élevées et une montée des eaux rapides, selon un document de référence publié par des agences américaines.

La Terre connait des changements inédits depuis que l'humanité observe son évolution.
@Nasa

Selon le rapport annuel publié par l'Agence nationale océanique et atmosphérique (NOAA) et la société américaine des météorologistes, tout un ensemble d'indicateurs montre que le réchauffement de la planète s'est accéléré. Ce rapport de 300 pages, compilé par plus de 450 scientifiques originaires d'une soixantaine de pays, emploie le mot "anormal" plus d'une douzaine de fois pour décrire des tempêtes, des sécheresses, les températures élevées ou encore la fonte record de la glace dans l'Arctique en 2017.

L'année dernière, le taux de concentration des trois gaz à effet de serre les plus dangereux relâchés dans l'atmosphère - dioxyde de carbone, méthane et protoxyde d'azote - a atteint des nouveaux records. Le taux de concentration annuel de CO2 à la surface de la Terre a atteint 405 parties par million (ppm), "au plus haut dans l'enregistrement des mesures atmosphériques modernes".

Hausse rapide du niveau de la mer

Le record de l'année la plus chaude de l'époque moderne a été battu en 2016, mais 2017 n'en est pas loin avec "des températures bien plus élevées que la moyenne" sur une bonne partie de la planète, souligne le rapport. Par ailleurs, elle a été "l'année sans El Nino la plus chaude" depuis que les données sont systématiquement collectées, souligne le rapport, faisant référence au phénomène climatique occasionnel qui pousse les températures à la hausse.

En 2017, le niveau de la mer a également affiché un record pour la 6ème année consécutive. Le niveau moyen de la mer est désormais plus élevé de 7,7 centimètres qu'en 1993. "Je compare l'océan à un train de marchandises", a souligné Gregory Johnson, un océanographe qui travaille pour les services météorologiques fédéraux (NOAA). "Même si nous gelions les taux de gaz à effet de serre à leur niveau actuel, les océans continueraient à se réchauffer et la mer continuerait à monter pendant des siècles voire des millénaires", a-t-il déclaré lors d'un point de presse.

Dans l'Arctique, la température au sol était de 1,6°C supérieure à la moyenne enregistrée sur la période 1981-2010 et le rapport souligne "que l'Arctique n'a pas connu de températures aussi anormalement élevées de l'air et de la surface de l'eau depuis 2000 ans".

La Rédaction avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Glacier draps MIGUEL MEDINA AFP

En Italie, un glacier est recouvert de draps pour ralentir sa fonte

Tous les moyens sont bons pour ralentir la fonte des glaces. En Italie, pour préserver le glacier Presena, qui a perdu un tiers de son volume depuis 1993 à cause du réchauffement climatique, la région a décidé de recouvrir la zone d'une toile blanche qui reflète la lumière et protège la glace de la...

Manifestation anti 5G a Lyon en mai 2019 Touam Herve Agnoux

Déploiement de la 5G : le gouvernement sommé de ralentir

Des candidats aux municipales, des sénateurs, des associations, des opérateurs, deux ministres, et les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat : tous ont fait part de leur inquiétude quant à un déploiement précipité de la 5G, sans avoir en amont évalué ses impacts sanitaires et...

Aeroport avion quotas carbone

Une proposition de loi vise à instaurer des quotas carbone pour limiter les vols de chaque Français

Après avoir demandé l'interdiction de certains vols intérieurs, proposition finalement reprise par le gouvernement, les députés François Ruffin (LFI) et Delphine Batho (EDS) souhaitent aller plus loin. Ils proposent de mettre en place des quotas carbone pour chaque Français afin de limiter leurs...

Pollution numerique smartphone

Pollution numérique : les sénateurs préconisent l’interdiction des forfaits mobiles illimités

Alors que le secteur du numérique pourrait générer autant d'émissions de gaz à effet de serre que le transport aérien en 2040, les sénateurs ont émis 25 propositions pour limiter l'empreinte carbone du secteur. Parmi elles, l'interdiction des données mobiles illimitées pour pousser les usagers à...