Publié le 07 mai 2022

ENVIRONNEMENT

Climat : Voici les 126 communes françaises les plus menacées par l’érosion côtière

Biarritz, Saint Jean de Luz, Quiberon, Dieppe, Pornichet, Arcachon… Ces villes qui sont pour beaucoup de Français, des destinations de vacances, sont désormais considérées comme les plus menacées par l’érosion côtière. Le gouvernement vient de publier la liste des 126 communes qui vont devoir prendre des mesures pour lutter contre l'érosion, aggravée par le changement climatique et la pression humaine.  

Montee des eaux littoral risque changement climatique biarritz istock
La ville balnéaire de Biarritz, dans le Pays basque, est particulièrement à risque.
Istock

La montée des eaux est un risque clairement identifié dans les rapports du Giec, les experts du climat de l'ONU. Et la France n'est pas épargnée. Pour y faire face, le gouvernement, dans le cadre de la loi Climat et résilience, a publié la liste des 126 communes françaises qui auront l’obligation de s’adapter à l’érosion du littoral. Concrètement, les maires devront réaliser des cartes du risque de recul du littoral à 30 ans et 100 ans. Carte qui servira de base à de nouvelles règles d’aménagement du territoire.

Dans les zones exposées à l'horizon de 30 ans, les nouvelles constructions seront interdites, mais avec des exceptions pour l'extension de bâtiments existants ou l'installation de services publics et de nouvelles activités économiques nécessitant la "proximité immédiate" de la mer. Les zones à l'horizon 100 ans restent constructibles, avec à terme une obligation de démolition quand la menace se rapprochera.

France carte ville risque erosion littoral AFP

Un cinquième du littoral concerné

Mais cette liste, qui sera mise à jour tous les neuf ans, est particulièrement critiquée par les ONG environnementales. "Ces 126 soi-disant prioritaires sont ridicules par rapport aux 864 communes menacées", regrette auprès de l’AFP Elodie Martinie-Cousty, de France Nature Environnement. Selon les chiffres officiels, 864 communes sont "plus particulièrement vulnérables" aux submersions marines, phénomènes d'inondation temporaire des zones côtières par la mer, notamment lors des tempêtes, qui vont augmenter avec la hausse du niveau de la mer provoquée par le réchauffement climatique. Et 1,5 million d'habitants vivent dans ces zones inondables littorales.

"On a laissé beaucoup trop construire sur le littoral" et les nouvelles dispositions "ne sont pas adaptées aux enjeux", estime Elodie Martinie-Cousty.  Certains responsables locaux s'interrogent aussi sur les nouvelles contraintes imposées aux plans locaux d'urbanisme et pointent du doigt des questions de financement. "Les avancées qui découlent (de l’inscription sur la liste) en restent principalement au niveau du porté à connaissance du risque", estime Vincent Bawedin, chargé de la gestion du trait de côte à la Communauté de communes des Grands Lacs, qui inclut la commune côtière de Biscarosse (Landes). Il s'inquiète du financement de la relocalisation des biens menacés.

Des prix surévalués ?

Un risque qui est bien réel. En Gironde, à Soulac-Sur-Mer, des habitants expropriés d’un immeuble construit au bord de l’océan ont réussi, après sept ans de procédures à trouver un accord d’indemnisation. Le bâtiment avait été évacué en 2014 en raison de l’érosion. Une expropriation qui pose d’ailleurs la question des prix des habitations côtières menacées aujourd’hui.

En mars dernier, une étude publiée par le cabinet Callendar avait estimé que d’ici 2050, 15 000 biens récemment vendus seraient inondés. D’ici 2100, le spécialiste prévoyait qu’une propriété côtière sur 10 pourrait devenir inondable. "Les propriétaires actuels surévaluent probablement la valeur qu’ils pourront tirer de leur bien en milieu de siècle quand les risques seront mieux connus et les acheteurs mieux informés", notent les experts. Pour l’instant, ces zones restent pourtant très prisées par les acheteurs.

Marina Fabre Soundron @fabre_marina avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Marseille vieux port ludovic marin afp

Montée des eaux : D’ici 30 ans, des tsunamis vont déferler en Méditerranée

Alors que les océans indien et pacifique sont régulièrement touchés par des tsunamis, d'ici 2050, les côtes méditerranéennes seront elles aussi impactées. La probabilité est de 100 %, selon l'Unesco qui vient d'étendre son programme de protection à toutes les zones à risque dans le monde, dont la...

bruxelles tce @Friendsofearth

Traité sur la charte de l'énergie : l'Union européenne reste engagée dans cet accord décrié

Ce vendredi 24 juin se tenait le quinzième et dernier cycle de négociations sur le Traité sur la charte de l’énergie. Ce texte permet à des investisseurs d'attaquer des États quand ils adoptent des lois climatiques qui remettent en cause leurs intérêts. Critiqué depuis des années, le texte faisait...

Canicule chaleur Irak AFP Hussein Faleh

+50°C, tempêtes de sable, manque d'eau... L’Irak, aux premières loges du changement climatique

Si l’été ne fait que commencer, l’Irak étouffe déjà sous les effets de la chaleur. Plus de 50°C ont été enregistrés dans plusieurs villes, où les habitants tentent de se protéger malgré les coupures de courant quotidiennes. Canicule, sécheresse, désertification… Des phénomènes qui devraient se...

Formation deputes

En trois jours, un quart des députés formés au climat et à la biodiversité : reportage au cœur de cet évènement inédit en France

C'est l'heure du bilan. En trois jours, 154 députés ont été formés à la transition écologique, soit plus d'un quart de l'hémicycle à l'heure de la prise de poste des parlementaires. Questions des députés, réflexions des scientifiques... Novethic vous raconte les coulisses de cette démarche inédite...