Publié le 01 janvier 2018

ENVIRONNEMENT

Climat : Trois faits qui prouvent que le monde a changé en 2017

À la rédaction de Novethic, nous en sommes sûrs, le monde du 1er janvier 2018 n’est plus tout à fait le même que celui du 1er janvier 2017, en particulier sur le plan du changement climatique. Bien sûr, il y a eu des revers comme le retrait des États-Unis de l’Accord de Paris, sous l’impulsion de Donald Trump. Mais globalement un virage a été pris dans le bon sens et trois décisions le prouvent.

"Il n'y a pas de planète B". L'un des slogans du One Plant Summit à Paris le 12 décembre.
AFP

Le jour où la Banque mondiale a dit stop au pétrole

C’était le 12 décembre 2017, au moment où Emmanuel Macron réunissait la finance mondiale pour son sommet sur le climat, le One Planet Summit. La plus grande  banque multilatérale au monde annonçait pour 2019 la fin du financement de la production du gaz et du pétrole. Ce n’est pas tant le volume qui est important que le symbole : les financements de la Banque mondiale vers l'industrie pétrolière et gazière ont représenté environ 1,6 milliard de dollars en 2016, à comparer aux plus de 400 milliards investis dans le secteur l’année passée. Quelques semaines auparavant, c’est le deuxième plus grand fonds de la planète, le fonds Norvégien biberonné au pétrole et au gaz, qui révélait vouloir renoncer aux financements des hydrocarbures. Un coup de tonnerre venu d’un pays dont 14 % du PIB provient de ces énergies fossiles. Le gouvernement doit donner son feu vert fin 2018.

 

Le jour où l’économie américaine s’est dressée face à Donald Trump

Le 1er juin 2017, Donald Trump confirmait le retrait américain de l’Accord de Paris qui vise à maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C . Il jugeait cet engagement dangereux pour l’économie américaine. Pourtant, seulement 96 heures plus tard, 125 villes, 9 États, 902 entreprises et investisseurs, et 183 universités lançaient l’initiative "We are still In". Traduire : "Nous sommes toujours dans l’Accord de Paris". Ensemble, ce groupement représente "120 millions d’Américains et contribue à hauteur de 6 200 milliards de dollars à l’économie américaine", assurent les signataires dans une lettre commune. Ils y "déclarent leur intention de continuer à s'assurer que les États-Unis demeurent un chef de file mondial dans la réduction des émissions de carbone". Au rang des principaux investisseurs et groupes privés signataires, on trouve : Allianz, Amazon, Apple, Boston Trust/Walden Asset Management, CalPERS, Capricorn Investment Group, Danone, Eastern Bank, eBay, EDF, Facebook, Google, Hewlett Packard, Impax Asset Management, Intel, Microsoft, Mirova , Natixis, Nestlé, Nike, Tesla, Uber, Unilever, Yahoo… Lors des rendez-vous planétaires qui ont suivi, comme la COP23 à Bonn (Allemagne) ou le One Planet Summit, "We Are Still In" est devenu un interlocuteur incontournable en parallèle des délégations américaines officielles.

 

Le jour où la majorité de l’humanité a tourné le dos à la voiture thermique

En 2017, de nombreuses puissances mondiales ont annoncé l’interdiction prochaine des voitures à essence ou Diesel. Parmi ceux-là, on retrouve la Chine (date de fin programmée entre 2030 et 2040), la Norvège (2025), l’Allemagne (2030), les Pays-Bas (2030), l’Inde (2030), le Royaume-Uni (2040)… Dans son plan climat, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a également fait cette même promesse pour la France à l’horizon 2040. C’est donc un boulevard qui s’ouvre pour la voiture électrique. Aujourd’hui 30 000 roulent en Allemagne, 100 000 en France et plus d’un million en Chine.

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[INFOGRAPHIE] One Planet Summit : deux ans après l'Accord de Paris, le compte n'y est pas

Il y a deux ans jour pour jour, le monde entier, rassemblé au Bourget, était parvenu à un accord sur le climat, le désormais célèbre "Accord de Paris". Mais une fois passé l'enthousiasme, la réalité a repris le dessus et le constat est que les engagements mis sur la table nous mènent pour...

La mairie de Paris veut interdire les voitures essences et diesel dès 2030

Alors que le plan climat de Nicolas Hulot prévoit la fin des voitures à motorisation thermique en 2040, la mairie de Paris souhaite avancer cette échéance de 10 ans dans la capitale. Une trajectoire soutenable selon l’équipe municipale mais qui affiche l’objectif d’une ville neutre en...

[Décryptage] Miracle de Noël : le géant minier BHP va quitter le lobby du charbon

Le lobbying anti-climat a vécu. Ce n’est pas le message d’une ONG écologiste. C’est celui du plus grand minier de la planète BHP Billiton. Alors qu’il a revu sa participation dans les organisations professionnelles, l’entreprise a décidé de se retirer, entre autres, de l’Association...

Automobile, énergies fossiles, finance verte.... Ce qu’il faut retenir du plan climat de Nicolas Hulot

Fin de la vente des voitures essence et diesel, neutralité carbone,  finance verte, fin des énergies fossiles, économie circulaire, prix du carbone ou encore interdiction des produits responsables de la déforestation… Le plan climat de Nicolas Hulot, présenté le 6 juillet, brasse large et...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Action greenpeace notre dame climat

Greenpeace dénonce "l'écologie de façade" du gouvernement en déployant une banderole au-dessus de Notre-Dame

L'ONG Greenpeace a déployé ce matin à 6h une banderole en haut de la grue de Notre-Dame de Paris pour dénoncer l'inaction climatique du gouvernement. Une action vue par la nouvelle ministre de l'Écologie, Barbara Pompili, comme un "cadeau de bienvenu". La pression monte sur les épaules de la...

Jeanne barseghian maire ecolo de Strasbourg PATRICK HERTZOG AFP

État d’urgence climatique déclaré à Strasbourg et Bordeaux, deux villes emportées par des écologistes

C'est leur premier acte en tant que maire : à Strasbourg et Bordeaux, Jeanne Barseghian et Pierre Hurmic, deux écologistes tout juste élus, déclarent l'état d'urgence climatique sur leur territoire. Des centaines de conseils municipaux à travers le monde ont pris le même engagement. Mais celui-ci...

Le Haut conseil pour le climat torpille la politique climatique de la France dans un nouveau rapport

La France n'est toujours pas sur la bonne trajectoire climatique pour atteindre la neutralité carbone en 2050, alerte une nouvelle fois le Haut conseil pour le climat. Installée par Emmanuel Macron fin 2018, en pleine crise des Gilets jaunes, l'instance est la vigie de l'action climatique du...

Plateforme voter pour le climat

Votez pour les 149 propositions de la Convention citoyenne pour le climat

Excellent, passable, à rejeter... Vous avez jusqu'au 13 juillet pour donner votre avis sur les 149 propositions de la Convention citoyenne pour le climat. Il s'agit de porter le débat sur la transition écologique et social au niveau national et ainsi faire davantage pression sur le gouvernement...