Publié le 16 novembre 2016

COP22 Finance verte

ENVIRONNEMENT

Climat : le secteur privé, un rempart contre Donald Trump

365 investisseurs et entreprises ont réitéré ce mercredi à Marrakech leurs engagements en faveur d’une transition vers une économie bas carbone. Un message sous forme d’avertissement à peine voilé au futur 45ème président des États-Unis. Et puissamment relayé par le Secrétaire d’État américain John Kerry lors d’un discours aux allures de testament.  

John Kerry COP22 Claire Stam Novethic
Pour John Kerry, intervenu à Marrakech à la suite de la publication par les États-Unis de la stratégie climat du pays à l’horizon 2050, le marché va dicter la transition énergétique. Pas les gouvernements.
Claire Stam / Novethic

Ikea, Starbuck, Mars, Dupont, Nike, Schneider Electric... Près de 365 entreprises et investisseurs ont pris position en faveur de l’Accord de Paris et d’une nécessaire transition énergétique. Dans une lettre publiée ce mercredi et intitulée "Business backs low carbon USA" (le secteur privé soutient la transition bas carbone aux États-Unis), les signataires mettent Donald Trump en garde : suspendre la transition actuellement en cours de l’économie américaine vers une économie bas carbone mettrait en danger la prospérité du pays. 

"La participation des États-Unis à l’Accord de Paris est essentielle pour être capable de faire face aux menaces du changement climatique. La transition vers un futur de l’énergie propre est irréversible et inévitable, mais la participation à l’Accord de Paris est cruciale afin de relever le défi dans les temps"

"L’énorme dynamisme généré par le secteur privé pour lutter contre le réchauffement climatique ne peut être inversé et ne peut être ignoré par l’administration Trump. Le train a quitté la gare. Se mettre en travers de la voie serait une folie", prévient Matt Patsky, PDG de Trillium Asset Management. "Cependant, nous savons que maintenant est le bon moment pour rappeler à la prochaine administration que pratiquement toutes les entreprises inclues dans le Fortune 500 (1) reconnaissent la réalité du réchauffement climatique et le besoin d’y répondre." 

 

"Le train a quitté la gare"

 

Pourquoi une telle prise de position de la part du secteur privé ? À Marrakech, Kevin Rabinovitch, Directeur général pour le développement durable chez Mars, explique que les pertes liées au réchauffement climatique auraient un impact bien trop négatif sur les opérations de son groupe. "Nous sommes une multinationale qui opère dans le secteur alimentaire. Elle s’appuie sur un réseau de fermes qui lui fournissent les matières premières agricoles dont elle a besoin. Or, ces exploitations sont les premières exposées aux impacts du réchauffement climatique. Ce qui a une répercussion négative sur les prix des matières premières agricoles sur lesquels repose le groupe Mars." 

Et il prévient : "Nous voulons agir, mais si nous le faisons seuls, cela ne changera pas grand chose. Il faut nous regrouper en coalitions ou en réseaux. C’est le meilleur moyen de préserver notre business." 

Pour le Centre pour les solutions énergiques et climatiques, qui regroupe notamment onze grandes entreprises opérant d’importantes activités aux États-Unis (Berkshire Hathaway Energy, Calpine, HP Inc., Intel, LafargeHolcim, Microsoft, National Grid, PG & E, Rio Tinto, Schneider Electric et Shell), l’Accord de Paris facilite "une action plus forte du secteur privé en fournissant une direction à long terme, en mettant en avant la transparence, en ciblant la compétitivité et en favorisant un prix au carbone".

"Ces entreprises ne sont pas seulement dans les engagements volontaires. Elles ont soutenu le Clean power act aux États-Unis, poussé pour des standards plus exigeants pour les carburants et pour améliorer l’efficacité énergétique", souligne Ali Zaidi, du ministère de l’Énergie américain.

 

"Le marché va dicter la transition énergétique, pas le gouvernement américain"

 

Cet engagement du secteur privé est irréversible, prévient John Kerry. Le secrétaire d’État américain a vertement critiqué Donald Trump sur ses positions sur le climat. "Je vois les transformations actuellement en cours dans mon propre pays. Et ces transformations sont menées par le secteur privé et elles continueront à avoir lieu. Elles ne peuvent être inversées." 

Pour John Kerry, "le marché va dicter" la transition énergétique, pas les gouvernements. Le chef de la diplomatie américaine est intervenu à la suite de la publication par les États-Unis de la stratégie climat du pays à l’horizon 2050. Un plan devant conduire à une réduction de 80% des émissions de gaz à effet de serre.

 

(1) Le Fortune 500 est le classement des 500 premières entreprises américaines classées selon l’importance de leur chiffre d’affaires. 

Claire Stam
© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Émissions de CO2 aux États-Unis : Obama durcit les règles

Barack Obama a dévoilé lundi 3 août son très attendu "Clean power plan" piloté par l’EPA, l’agence de protection de l’environnement américaine. La nouvelle réglementation prévoit une baisse de 32 % des émissions de CO2 liées à la production d’électricité, ainsi que des investissements...

COP22 : climat en danger cherche leadership désespérément

Une semaine après son élection, la "menace Trump" pèse plus que jamais sur la COP22 et les négociations climatiques actuellement en cours à Marrakech. Et contraint les diplomates à redessiner une géopolitique du climat se passant du leadership américain. Un exercice auquel ils ne s’étaient...

Donald Trump, une victoire pour le charbon et les climato-sceptiques

Au terme d'une campagne très rude, c'est bien le républicain Donald Trump qui va accéder à la Maison Blanche. Quelles seront les conséquences de cette surprise électorale ? Les défenseurs de l'environnement voient le scénario catastrophe se préciser. Analyse de ce vote et de ses...

COP22 : le "cauchemar Trump" plane sur le début des négociations

Quelque 20 000 négociateurs et participants se retrouvent ce lundi 7 novembre à Marrakech pour deux semaines de négociations sur le climat. Il s’agit de s’accorder sur un mode d’emploi quant à la mise en application de l’Accord de Paris, adopté en décembre dernier et entré en vigueur...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Pape francois fevrier 2019 vaticanmedia

Pour le pape François, les atteintes à l’environnement doivent être considérées comme un péché

Le pape François exhorte ses fidèles à prendre conscience du péché environnemental. Lors d’une intervention avec des experts en théologie morale, il a en effet regretté que les atteintes à l’environnement ne soient pas davantage citées en confession. La lutte contre le changement climatique est...

Mobilisation climate strike nantes 080218 attac44

Les jeunes Français rejoignent le mouvement mondial de grève pour le climat

Rendez-vous ce vendredi 15 février devant le ministère de la Transition écologique à Paris pour le début de la grève pour le climat. Ce mouvement mondial lancé par la jeune Suédoise Greta Thunberg arrive en France. Une première mobilisation a eu lieu la semaine dernière à Nantes. Le mouvement se...

Conomie circulaire Seb Edouard Philippe

"L'Affaire du siècle" : Édouard Philippe réfute l’inaction climatique du gouvernement face aux ONG qui veulent porter plainte

Jeudi 14 février, Édouard Philippe a reçu dans la matinée à Matignon les quatre ONG à l'origine de la pétition pour le climat "L'Affaire du siècle". Celle-ci est devenue la plus populaire de l’histoire en France avec 2,1 millions de signatures. Mais le gouvernement veut faire état de ses actions en...

CO2 decroissance photo d illustration istock

Gilets jaunes : 86 députés demandent le retour de la taxe carbone en la rendant plus juste socialement

À l’origine de la crise des Gilets jaunes, on trouve l’augmentation de la taxe carbone, qui doit entre autres financer la transition écologique. Ses augmentations prévues pour 2019 ont été annulées par le gouvernement. Dans une tribune, des députés refusent d'abandonner cet outil mais veulent le...